Mante religieuse (Mantis religiosa)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Mante religieuse
La Mante religieuse (Mantis religiosa) est une espèce d'insecte de la famille des Mantidae. Les deux sexes de ces insectes sont aptes au vol mais le poids de la femelle à l’approche de la ponte l’oblige à se déplac er grâce à ses pattes postérieures. Le mâle est plus petit que la femelle de 2 ou 3 centimètres mais leur caractère très fluet donne souvent l'impression d'une disparité allant du simple au double. Ses antennes sont plus longues, son abdomen est plus fin, et on compte 8 sternites pour le mâle par contre 6 pour la femelle. L'extrémité de l'abdomen est différente car, si le mâle porte deux cerques comme la femelle, on observe, entre ceux-ci, deux styles et l'absence d'oviscape.

Ses pattes avant, appelées « ravisseuses », portent des piques et sont capables de se replier et se détendre vivement. Elles servent à attraper les proies parfois volumineuses ou à accrocher la végétation afin de se hisser. Sur la face intérieure des pattes avant, des taches rappellent des yeux. Elle les montre aux agresseurs en écartant ses pattes, quand elle veut effrayer ceux-ci.

Ses yeux protubérants et très écartés lui donnent une excellente vision en relief. Contrairement aux autres insectes, la mante peut faire pivoter sa tête à 180 degrés, ce qui lui permet de suivre les déplacements de ses proies sans bouger le corps. Elle possède deux yeux composés constitués d'ommatidies et trois ocelles entre les antennes.

On trouve des individus bruns ou verts dans les mêmes lieux. Par leur homochromie, elles peuvent aisément passer inaperçues dans leur milieu ; néanmoins, la concordance avec le substrat semble plus fortuite que délibérée. Ces caractéristiques font de cet insecte un spécialiste de la chasse à l'affût.

Biologie

Ecologie

Cette espèce fréquente les clairières, les garrigues, les friches ensoleillées ou les talus.

Reproduction

La période d’accouplement s’étale d’août à octobre. Plusieurs accouplements peuvent avoir lieu, mais un seul est nécessaire pour la fécondation. Le cannibalisme lors de l’accouplement n’est pas obligatoire, contrairement à l’idée reçue. Il n’est pas essentiel pour que la femelle dispose de ressources protéïques pour porter les œufs.

La femelle pond 200 à 300 œufs. Elle dépose une soie blanche sur un support comme une tige forte, une pierre ou un mur. Émise sous une forme blanche et crémeuse, cette soie est brassée et agencée par les valves génitales et prend la forme d'une structure en lamelles. Une fois durcie et brunie par oxydation, elle protège les œufs jusqu'au printemps. Cette structure s'appelle l'oothèque.

Plusieurs oothèques peuvent être déposées par la même femelle et parfois une seconde ponte peut suivre, relativement rapidement, mais les oothèques bien conformées et "garnies", sont en principe peu fréquentes. Les œufs sont jaunes, très allongés, et régulièrement disposés au fur et à mesure de l'élaboration de l'oothèque. Ils n'occupent que la partie centrale, et sont logés dans des cellules très étroitement accolées qui forment une sorte de noyau dense et résistant. Le reste de l'oothèque est essentiellement lamellaire, très aéré, nettement moins rigide.

Au printemps, une centaine de larves émergent de l'oothèque. Chacune d'entre elles est confinée dans une très fine membrane, et après s'en être libérée, elle ressemblera en tous points à l'adulte. Après six métamorphoses successives, l'insecte adulte porte des ailes, absentes jusque-là et la femelle est fécondable.

Régime alimentaire

La Mante religieuse est une espèce carnivore, elle s’alimente de criquets, papillons, abeilles, mouches, araignées,…
Elle n'attrape que des proies vivantes. Avec ses deux pattes avant, elle attrape ses proies en les projetant, et les insectes sont pris dans ses pattes crochues.

Répartition géographique

Cette espèce est originaire d’Afrique. Elle s’est peu à peu répandue sur toute la zone méditerranéenne ainsi qu’en Asie jusqu’au Japon. Elle est considérée comme une espèce invasive en Amérique du Nord.

GB


Haut de page