Culture et entretien de la Callune (Calluna)

Callune

Des balais colorés !

Faciles d’entretien et d’une rusticité aussi bien que d’une longévité prodigieuses, les callunes sont la plante idéale pour fleurir vos bords de plates-bandes et vos jardins de rocaille.

Origine

Calluna est un genre botanique relevant de la famille des plantes fleuries Ericaceae. Il comprend une seule espèce, calluna vulgaris, un petit arbuste fleuri vivace et très résistant, qu’on trouve dans les régions boisées, les landes et les garrigues en Europe, en Afrique du Nord ainsi qu’en Asie mineure. Les callunes sont souvent confondues avec les bruyères relevant du genre botanique Erica, plantes vivaces fleuries comme elles, mais dont elles se distinguent notamment par la forme de leurs inflorescences et de leurs feuilles. Le nom « Calluna » est dérivé du grec καλλύνω, qui signifie « nettoyer, rendre beau », et renvoie à l’usage ancien des callunes pour la confection de balais. Très rustiques, les callunes peuvent vivre jusqu’à 40 ans !

Fleur, feuille, couleur

Les callunes sont des plantes vivaces fleuries mesurant entre 10 et 50 cm en hauteur comme en largeur. Elles atteignent leur taille de maturité au bout de 2 à 5 ans et peuvent vivre jusqu’à 40 ans. Les branches filandreuses et robustes de ces petits arbustes sont couvertes d’une écorce brune qui devient grisâtre voire argentée avec le temps. Elles partent directement des racines et se déploient dans une touffe dense et très ramifiée. Les feuilles des callunes sont sessiles – reliées aux branches sans pédoncules – et opposées. Elles mesurent entre 2 et 3 mm et forment des petites écailles imbriquées les unes dans les autres sur 4 rangs. Les feuilles des bruyères se distinguent de celles des callunes par leur forme en aiguille et leur disposition sur 3 rangs. Le coloris du feuillage des callunes est vert tendre à vert moyen. Les inflorescences des callunes se composent d’un calice « double » – contrairement aux bruyères, qui n’en possèdent qu’un seul – autour d’une corolle aux pétales plus courts que les calices. Le premier calice est vert et divisé en 4. Vers l’intérieur de la fleur, il est suivi d’un deuxième calice à 4 sépales pétaloïdes violets, séparés et grands. La corolle se compose de 4 pétales violets séparés (soudés seulement à la base) – contrairement aux bruyères dont les corolles sont constituées de 4 pétales soudés en grelot. Chez les espèces sauvages, les inflorescences se montrent dans des teintes magenta et mauves ou blanches. Les fruits des callunes sont des capsules à 4 loges.

Parmi les cultivars les plus populaires des calluna vulgaris, on peut compter calluna vulgaris ‘allegro’ qui se distingue par le contraste saisissant entre son feuillage en écailles vert foncé et luisant et ses inflorescences particulièrement colorées dans un magenta intensif et rayonnant. Une autre variété très jolie et florifère sont les callunes de la série ‘Garden Girls’ qui arborent des inflorescences plus rondes et charnues dans tout un nuancier de couleurs allant du blanc crème au rose intense.

Floraison

Les callunes fleurissent de juin à novembre.

Utilisation

Les callunes sont les fleurs parfaites pour les coins secs et ensoleillés de votre jardin. Elles s’épanouissent très bien en bordures de plates-bandes ou encore en jardin de rocaille.

Comment planter les callunes ?

Période et méthode de plantation

Le meilleur moment pour planter les callunes est au printemps. Déjà en automne, on peut commencer à faire germer les graines des callunes dans des godets remplis d’un mélange de tourbe voire de fibre de coco et de sable que l’on place à l’intérieur, dans un endroit lumineux à l’abri des courants d’air. Au printemps, on aura alors des jeunes plants qui peuvent être transplantés en pleine terre. Il en est de même pour les boutures que l’on cultive dès l’automne dans des bacs et pots dans un mélange de tourbe et de sable avant de les rentrer pour l’hiver, puis de les transplanter à l’extérieur au printemps.

Lors de la plantation il est important de garder une distance de 20 cm à 50 cm entre les plantes et de creuser un trou suffisamment profond. Une couche généreuse de paillage minéral – billes d’argile, gravier etc. – est également vitale pour assurer un bon drainage. L’accumulation d’eau autour des racines est une des rares choses susceptibles de nuire aux callunes, par ailleurs très robustes.

Substrat

Les callunes aiment les sols rocailleux, sablonneux, riches en humus et bien drainés. Un sol argileux leur convient aussi bien qu’un terreau crayeux ou sablonneux. Les callunes ne supportent pas le calcaire et ont besoin d’un sol acide, c’est-à-dire dont le pH est égal ou inférieur à 6. Pour bien préparer la plantation des callunes, il est recommandé d’ameublir le terreau avec du gravier et du sable, les plantes ne supportant pas du tout l’accumulation d’eau. Un rajout d’humus assurera en plus un bon démarrage du cycle de croissance. Afin d’obtenir le bon pH, il est recommandé de rajouter du terreau dit « terre de bruyère »  qui convient également aux rhododendrons, camélias et tout autre plante sensible et intolérante au calcaire. Pour une plantation temporaire en jardinière, il est possible d’employer du terreau pour plantes fleuries ordinaire.

Engrais

Il suffit d’ajouter de l’engrais pour rhododendrons une fois par an, au printemps. Des callunes trop bien nourries avec de l’engrais deviennent vulnérables aux maladies fongiques.

Comment entretenir les callunes ?

Exposition lumineuse

Les callunes adorent le plein soleil et préfèrent une exposition sud, est ou ouest. Elles poussent aussi bien dans des emplacements exposés qu’à un endroit abrité des intempéries.

Arrosage

Un arrosage régulier et modéré convient le mieux aux callunes qui craignent autant le dessèchement de la motte que l’accumulation d’eau. Idéalement, on arrose les callunes avec une eau sans calcaire – eau de pluie etc.

Taille et récolte

Les callunes n’ont pas besoin d’une taille régulière. Il suffit d’enlever les brins morts au cours de l’année. Si on souhaite leur donner une forme particulière ou freiner leur croissance, le meilleur moment pour la taille est directement après la floraison ou au printemps, en avril et en mai.

Multiplication

Les callunes se multiplient naturellement par dissémination de leurs graines. Il est possible de recueillir les graines pour les faire germer soi-même. On peut également multiplier les callunes par division des racines ainsi que par bouturage.

Rusticité et protection

Extrêmement résistantes au froid, les callunes supportent facilement des températures jusqu’à – 20°C.

Maladie et parasites

Les callunes sont insensibles à la plupart des maladies et des parasites. Seule l’accumulation d’eau causée par un arrosage trop important peut entraîner des infections fongiques qui font moisir les racines et d’autres parties des plantes.

Menaces écologiques sur les plantes

Comme le révèle la liste rouge de l'UICN (l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature), 40.3% des plantes sur notre planète sont menacées d'extinction à plus ou moins brève échéance.

Source : données calculées d’après les mesures fournies par l’UICN le 01 octobre 2020.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez découvrir notre analyse détaillée pour comprendre les raisons de leur extinction, les enjeux écologiques et les solutions possibles pour que chacun puisse agir à son échelle dès aujourd’hui.

Callune : liste des différentes espèces

Calluna vulgaris

Callune

arbusteplante médicinale

Ericaceae

arbuste

neque. odio leo ut Praesent Lorem et, at justo fringilla ut risus nec lectus efficitur.