Culture et entretien de l'Amélanchier (Amelanchier)

Amélanchier

Une coloration douce et sucrée

Faciles d’entretien et ravissants à voir, les amélanchiers embellissent tous les jardins avec leurs grappes d’inflorescences blanches et leurs jolies baies noires et sucrées qui plaisent autant aux hommes qu’aux animaux !

Origine

Amelanchier est un genre botanique relevant de la famille des Rosaceae. Il regroupe 28 espèces d’arbustes fleuris au feuillage caduc originaires de l’Amérique du Nord au statut officiellement reconnu. Seule l’espèce amelanchier ovalis est originaire d’Europe.

Fleur, feuille, couleur

Les amélanchiers sont des arbustes fleuris au feuillage caduc et au port érigé et étendu. Au bout de 10 à 20 ans ils atteignent une taille de maturité entre 8 m et 12 m en hauteur et 4 m à 8 m en largeur. Le feuillage des amélanchiers se colore souvent dans des teintes dorées en automne. Ils le perdent en hiver. Les fleurs des amélanchiers sont blanches. Leurs 5 pétales groupés autour de 20 pistils forment une étoile d’environ 2 cm à 3 cm de diamètre. Elles sont situées aux extrémités des branches et pousses où elles forment des grappes d’inflorescences  comportant huit à dix fleurs. En juin et juillet, les fleurs se fanent et cèdent la place à des petits fruits de la taille et forme d’un petit pois. D’abord rouges, ils se teignent dans un bleu noir de plus en plus profond et sont prêts à être récoltés vers la fin du mois de juillet.

L’espèce la plus populaire dans les jardins européens est amelanchier lamarckii. Amelanchier laevis ravit avec un feuillage doré en automne. Le cultivar amelanchier laevis ‘snowflake’ arbore en plus de longues grappes d’inflorescences mesurant jusqu’à 12 cm ! Amelanchier spicata est un arbuste plus petit. Avec sa taille jusqu’à 2 m cette espèce se prête même à une culture en pot ou bac en terrasse ou sur un balcon. Le cultivar amelanchier spicata ‘Ballerina’ est réputé pour sa floraison luxuriante dans un blanc éclatant. Au cours des dernières années, le cultivar amelanchier arborea ‘Robin Hill’ a gagné en popularité grâce à la couleur changeante de ses inflorescences magnifiques. D’abord rose foncé, les fleurs pâlissent en s’ouvrant et finissent dans une teinte blanc crème. En dehors d’une belle coloration automnale, ce cultivar est également un des plus vivaces de l’espèce avec une croissance moyenne de 20 cm à 50 cm par an !

Floraison

Les amélanchiers fleurissent de mai à juillet.

Utilisation

Les fruits de l’amélanchier de l’espèce amelanchier lamarckii étaient très populaires pour la confection de confitures, de jus ou de sucreries. Les cultivars amelanchier candensis ‘Prince William’ ainsi que amelanchier alnifolia ‘Smokey’ ont été cultivés pour leurs fruits qui sont encore plus grands et goûteux que ceux de l’espèce lamarckii. Mais attention : les animaux aiment également ces petits fruits sucrés et il faut se dépêcher si on veut avoir une chance d’y goûter !

De nos jours, les amélanchiers sont avant tout appréciés pour leur floraison et servent d’éléments décoratifs pour les jardins et parcs.  

Comment planter les amélanchiers ?

Période de plantation

Le meilleur moment pour planter les amélanchiers est au printemps, au mois de mars et en avril, ainsi qu’en automne, d’octobre à novembre.

Méthode de plantation

Déjà en automne, on peut commencer à faire germer les graines des amélanchiers dans des godets remplis d’un mélange de tourbe voire de fibre de coco et de sable que l’on place à l’intérieur, dans un endroit lumineux à l’abri des courants d’air. Au printemps, on aura alors des jeunes plants qui peuvent être transplantés en pleine terre. Il en est de même pour les boutures que l’on cultive dès l’automne dans des bacs et pots dans un mélange de tourbe et de sable avant de les rentrer pour l’hiver, puis de les transplanter à l’extérieur au printemps.

Si on achète un amélanchier déjà adulte en pot, le trou pour le planter doit faire au moins le double de la taille de la motte. Comme les amélanchiers craignent l’accumulation d’eau, on rajoute une généreuse première couche de paillage minéral – billes d’argiles, gravier de pierres ponce ou d’autre pierres naturelles. Avant de planter l’arbuste, il est conseillé de tremper la motte dans un seau d’eau. Après avoir mis la plante dans le trou, on la recouvre de terreau jusqu’à la base du tronc en tassant, puis appuyant légèrement sur le terreau autour de la plante avec les mains. Afin de faciliter l’irrigation, on peut former une petite digue de terreau en cercle à une distance d’environ 20 cm autour de la base de la jeune plante. On termine la plantation avec un premier arrosage copieux. Pour faciliter le développement, on peut également rajouter une couche de paillis et/ou de fumier autour du pied de l’amélanchier en faisant très attention à ne pas couvrir le tronc, qui risque alors de moisir.

Substrat

Les amélanchiers aiment les sols riches et humides mais bien drainés. Ils s’épanouissent bien dans un substrat crayeux, sablonneux et argileux et tolèrent tous les pH.

Pour une culture en pot, il est recommandé d’ajouter une première couche de billes d’argile ou d’autres drainages minéraux – environ 25 % du volume – ainsi que de mêler de l’humus et du sable de quartz au terreau qui peut être un terreau pour plantes fleuries standard.

Pour une culture en pleine terre, il faut bien examiner le sol et le modifier en conséquence : un rajout de compost et d’humus pour les sols pauvres et/ou trop sablonneux, du sable pour les sols trop lourds et denses.

Engrais

Il suffit de rajouter du compost liquide ou un autre fertilisant liquide une fois par an, au printemps.

Comment entretenir les amélanchiers ?

Exposition lumineuse

Les amélanchiers aiment le soleil mais poussent également bien à la mi-ombre. Ils s’épanouissent aussi bien avec une exposition sud et ouest qu’avec une exposition nord ou est.  

Arrosage

Un arrosage modéré et régulier convient le mieux aux amélanchiers. Au moment de la plantation comme en période de canicule prolongée, les amélanchiers ont besoin d’un arrosage plus soutenu.

Taille et récolte

Le meilleur moment pour tailler les amélanchiers est à la fin de l’hiver et au début du printemps, avant le démarrage d’un nouveau cycle de croissance.

Les baies des amélanchiers peuvent être récoltées au mois de juillet.

Multiplication

Les amélanchiers se multiplient naturellement par dissémination de leurs graines.

Il est également possible de récolter leurs baies en automne, de les faire sécher, puis de les enterrer dans des godets que vous aurez remplis d’un mélange de tourbe et de sable avec une pointe d’humus.

Une multiplication par bouturage est également possible. Pour ce faire, on prélève les boutures dès le début de l’automne. On les place dans des bacs rempli de terreau mélangé à du sable et de l’humus et on veille à ce que le substrat ne soit jamais desséché. Une fois que les boutures auront prises, on peut les transplanter en pleine terre au printemps suivant.

Rusticité et protection

Extrêmement rustiques, les amélanchiers supportent facilement l’hiver d’un climat continental, même si les températures tombent en dessous de -20°C !

Maladie et parasites

Les amélanchiers sont insensibles à la plupart des nuisibles et des maladies. Seul, le feu bactérien, une maladie causée par la bactérie erwinia amylovora importée des Etats-Unis, peut leur devenir fatale. Il n’existe aucun traitement chimique ou biologique contre cette maladie qui infecte les amélanchiers du printemps à l’automne. Le seul moyen pour la combattre est de couper et brûler toutes les parties infectées et de cautériser les endroits où elle a commencé à infecter les couches plus profondes du bois.

Menaces écologiques sur les plantes

Comme le révèle la liste rouge de l'UICN (l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature), 40.3% des plantes sur notre planète sont menacées d'extinction à plus ou moins brève échéance.

Source : données calculées d’après les mesures fournies par l’UICN le 24 novembre 2020.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez découvrir notre analyse détaillée pour comprendre les raisons de leur extinction, les enjeux écologiques et les solutions possibles pour que chacun puisse agir à son échelle dès aujourd’hui.

Amélanchier : liste des différentes espèces

Amélanchier en arbuste

Amelanchier laevis

Amelanchier laevis

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier alnifolia

Amelanchier alnifolia

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier ovalis

Amélanchier à feuilles ovales

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier sanguinea

Amelanchier sanguinea

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier canadensis

Amélanchier de lamark

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier lamarckii

Amélanchier de lamarck

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier stolonifera

Amelanchier stolonifera

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier utahensis

Amelanchier utahensis

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier humilis

Amélanchier bas

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier interior

Amelanchier interior

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier nantucketensis

Amelanchier nantucketensis

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier bartramiana

Amelanchier bartramiana

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amelanchier confusa

Amelanchier confusa

arbuste

Rosaceae

arbuste

Amélanchier en arbre

Amelanchier arborea

Amelanchier arborea

arbre

Rosaceae

arbre

Amelanchier asiatica

Amelanchier asiatica

arbre

Rosaceae

arbre

Amelanchier obovalis

Amelanchier obovalis

arbre

Rosaceae

arbre

Donec ut dolor Aliquam ante. lectus neque. Sed nunc tempus ultricies non Donec vulputate, quis, pulvinar facilisis Lorem