Comment ouvrir une noix de coco ?

Qui n’a jamais goûté une noix de coco fraîchement coupée sur la plage, ou sur l’étalage d’un marchand de primeurs ? Pour ceux qui l’ont fait, ils se rappelleront ce goût si unique de la noix de coco fraîche… pour les autres, ils auront l’eau à la bouche et auront envie d’y goûter. Mais le problème est que l’aspect d’une noix de coco, avec sa coque dure, peut en décourager plus d’un à l’ouvrir. Pourtant, il existe une technique facile, rapide et efficace pour goûter ce fruit succulent.

Quelques conseils avant de commencer

Avant de pouvoir l’ouvrir, il faut extraire le jus en faisant des trous au niveau des yeux de la noix de coco grâce à un petit couteau à lame dure (les 3 yeux sont facilement remarquables). Ensuite, il faut se munir d’un grand couteau de cuisine qui servira à frapper la noix de coco sur son périmètre avec la partie non tranchante. Troisièmement, il ne faut pas non plus oublier de réaliser l’ouverture de la noix de coco au-dessus d’un récipient, afin de récolter l’eau qui va en sortir. Si aucun usage de l’eau n’est prévu, on peut tout à fait procéder au-dessus d’un évier.

Ouvrir la noix de coco

Une fois que les étapes préalables mentionnées ci-dessus, ont été réalisées, on peut s’atteler à l’ouverture de la noix de coco. Il s’agit de donner des coups rapides et secs sur le pourtour de la noix de coco, car tout est dans le poignet ! La noix de coco va progressivement s’ouvrir en deux parties égales, mais il faut continuer de taper la noix de coco, afin de produire de petits morceaux. Pour séparer la chaire de la coque, on peut utiliser un couteau à beurre traditionnel en le faisant glisser entre les deux couches en effectuant une légère torsion ou tout simplement un éplucheur.

D’autres façons d’ouvrir une noix de coco

On peut aussi décider d’ouvrir une noix de coco avec un marteau si on a peur d’utiliser un couteau. Utiliser un marteau peut s’avérer très utile, surtout si on cueille la noix de coco directement sur son arbre. En effet, ce fruit est entouré d’une large couche de fibres, dont il faut se débarrasser, afin d’accéder à la couche suivante. On utilise donc la partie pointue du marteau pour découper de larges bandes de cette grosse coque. L’étape suivante est similaire à celle exposée ci-dessus avec le couteau. Il s’agit de donner des coups rapides et secs sur tout le pourtour de la noix de coco en faisant une sorte de cercle. Ainsi, le fruit va commencer à craquer puis à s’ouvrir complètement. Il est également possible d’ouvrir une noix de coco sans disposer d’aucun outil, tout simplement en frappant le fruit sur un caillou pointu. Avant de procéder, il s’agit de trouver ce qu’on appelle le « visage » de la noix de coco, là où on peut distinguer trois tâches foncées qui représentent deux yeux et une bouche. Une fois les yeux trouvés, il faut suivre la ligne située entre eux qui descend jusqu’au bout de la noix de coco. C’est cette ligne qu’il s’agit de frapper pour ouvrir le fruit. Ensuite, il s’agit de tenir la noix de coco, de sorte que la ligne soit perpendiculaire au côté pointu du caillou, puis de frapper fort. La noix de coco va se casser en son milieu.

fruit lié

Noix de coco

Fruit à coqueFruit exotique

Cocotier