Glossaire pour comprendre l’écologie

Sommaire

Abiotique

Facteur physique ou chimique de l’environnement.

Abondance

Nombre d’individus par unité de surface ou de volume.

Abyssal

Etage renfermant les peuplements de la pente abyssale à pente faible qui s’étend jusqu’à 6000-7000 m.

Acide aminé

Molécule possédant une fonction acide carobylique et une fonction amine primaire. Les acides aminés sont l’élement de base de la structure des protéines dans lesquelles ils sont liés les uns aux autres par des liaisons amide (ou liaison peptidique).

Acidification de l’océan

Diminution du pH de l’eau de mer due à l’absorption de dioxyde de carbone anthropique.

Acidophiles

Espèces se localisant sur des sols nettement acides à cause de leur sensibilité à la présence et à la concentration de calcium dans la solution du sol par rapport à la capacité totale d’échange.

Actinomorphe

Se dit d’une fleur dont les pièces florales sont symétriques par rapport à un axe.

Adaptation

Caractère anatomique, processus physiologique ou trait comportemental qui a évolué sous l’effet de la sélection naturelle parce qu’il améliorait la survie et le succès reproductif à long terme d’un organisme.

ADN

acronyme d’Acide DésoxyriboNucléique. La molécule d’ADN a la forme d’une double hélice et est composée de deux brins. Chaque brin est une chaîne d’éléments appelés nucléotides. Un nucléotide est composé de 3 molécules : un sucre, un phosphate et une base azotée. La liaison entre chaque brin s’effectue à partir des bases de l’ADN au nombre de 4, l’adénine (A), la cytosine(C), la guanine (G) et la thymine (T), aidée en cela par des particules d’hydrogène (liaison faible).

Adventive

Racines supplémentaires qui naissent n’importe où sur la tige ou sur un rameau.

Aérosols

Ensemble de particules solides ou liquides en suspension dans l’air, dont la taille varie généralement de 0,01 à 10 µm (millionième de mètre) et qui séjournent dans l’atmosphère plusieurs heures au moins. Les aérosols peuvent être d’origine naturelle ou humaine (anthropique). Ils peuvent influer sur le climat de diverses façons : directement, par diffusion ou absorption du rayonnement, et indirectement, en agissant comme des noyaux de condensation pour la formation de nuages ou en modifiant les propriétés optiques et la durée de vie des nuages.

Agenda 21

Programme d’actions destinées à traduire dans les faits les principes et visées du développement durable, défini à Rio (92) lors du 2ème sommet de la Terre organisé sous l’égide des Nations-Unies. Les villes et autres collectivités territoriales notamment sont invitées par ce moyen à s’approprier et à pratiquer des politiques qui tendent à satisfaire les besoins des générations actuelles sans hypothéquer, pour le moins, la capacité des générations futures à satisfaire les leurs.

Aiguillon

Pointe piquante présente sur l’écorce de certaines tiges.

Aire de distribution géographique

Aire dans laquelle se rencontrent les individus d’une espèce. La distrution géographique d’une espèce est déterminée par la gamme de conditions écologiques à laquelle elle est capable de faire face, une série de conditions regroupées sous le terme d’amplitude écologique. L’aire de distribution est principalement déterminée par la présence ou l’absence d’habitat favorable. On raccourcit souvent cette expression en « aire de distribution » ou « distribution géographique ».

Akène

fruit sec indéhiscent, l’unique graine n’est pas soudée à la paroi du fruit.

Albédo

Fraction du rayonnement solaire réfléchi par une surface ou un objet, souvent exprimée en pourcentage. Les surfaces enneigées ont un albédo élevé, les sols de surface ont un albédo élevé à faible et les surfaces couvertes de végétation et les océans ont un albédo faible. L’albédo de la Terre varie principalement en fonction de la nébulosité, de l’enneigement, de l’englacement, de la surface foliaire et des variations du couvert terrestre.

Albumen

Substance de réserve qui entoure l’embryon.

Amensialisme

Type d’interaction où une espèce est limitée dans son développement sans que l’autre en soit affectée

Anaérobie

Milieu dépourvu de dioxygène.

Androcée

Ensemble des étamines.

Anémophile

Dont le pollen est transporté par le vent.

Angiosperme

Plantes à ovules dont les graines sont enfermés dans un ovaire qui sera le futur fruit.

Anhydrobiose

Condition dans laquelle un organisme devient presque totalement déshydraté et cesse presque toutes activités métaboliques.

Anoxique

Manquant d’oxygène

Anthère

Partie fertile d’une étamine où se forme les grains de pollen.

Anthophile

Animaux qui visitent les fleurs.

Anthropique

Résultant de l’action de l’homme ou fait par lui.

Anticorps

Protéines synthétisées par les lymphocytes B et les plasmocytes capables de reconnaître un antigène donné et de s’y lier.

Anticyclone

Masse de hautes pressions atmosphériques, tournant dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Nord et dans le sens contraire des aiguilles d’une monte dans l’hémisphère Sud

Apex

Extrémité d’une tige ou d’une racine.

Aptère

Absence d’ailes ou ailes atrophiées.

Argilophytes

Plantes de substrats argileux, exigeant des ressources hydriques particulières.

Arille

Expansion tégumentaire de la graine dans la région du hile.

Atmosphère

Enveloppe gazeuse de la Terre. L’atmosphère sèche est composée presque entièrement d’azote (rapport de mélange en volume de 78,1 %) et d’oxygène (rapport de mélange en volume de 20,9 %) ainsi que d’un certain nombre de gaz présents à l’état de trace, tels que l’argon (rapport de mélange en volume de 0,93 %), l’hélium et des gaz à effet de serre qui influent sur le rayonnement, notamment le dioxyde de carbone (rapport de mélange en volume de 0,035 %) et l’ozone. En outre, l’atmosphère contient de la vapeur d’eau en proportion très variable, mais généralement dans un rapport de mélange en volume d’environ 1 %. L’atmosphère contient également des nuages et des aérosols.

Atoll

Ensemble récifal de haute mer, émergé à marée haute, sans roche volcanique affleurante, le plus souvent de forme annulaire avec un lagon central.

Autochtone

Originaire du système

Autoécologie

Etude centrée sur les populations d’une seule espèce.

Autogamie

Qui s’apparie à lui même (individus qui portent à la fois les organes sexuels mâle et femelle).

Autosome

Chromosome non sexuel.

Autotrophe

Organisme capable de subvenir seul à ses besoins en puisant des minéraux dans le sol, en utilisant le dioxyde de carbone atmosphérique et le l’énergie solaire.

Baie

Fruit charnu contenant une ou plusieurs graines.

Banque de graines

Dépôt de graines dans le sol

Basses latitudes

Régions proches de l’équateur, du sud du tropique du Cancer et du nord du tropique du Capricorne.

Bassin

Surface d’alimentation d’un cours d’eau ou d’un lac.

Bathyal

Etage qui correspond aux peuplements qui occupent le talus continental.

Benthique

Réfère au fond des lacs, étangs ou océans

Benthos

Ensemble des organismes vivant dans les fonds marins à proximité du substrat.

Bioaccumulation

Processus d’accumulation de substances chimiques naturelles ou polluantes du biotope par les organismes, provenant de diverses sources, atmosphère, eau ou aliments.

Bioamplification

Tendance des organismes de fin de chaîne alimentaire à concentrer de grandes quantités de polluant ou de contaminant présent dans un biotope

Biocénose

Ensemble des peuplements occupants un même milieu.

Bioconcentration

La bioconcentration signifie l’accumulation par l’organisme aquatique de substances à une concentration supérieure à celle mesurée dans l’eau.

Biodiversité

Diversité totale de tous les organismes et écosystèmes présents à diverses échelles spatiales (depuis les gènes jusqu’aux biomes entiers).

Bioérosion

Dégradation du substrat des récifs coralliens par des organismes vivants.

Biogéographie

Branche de la géographie physique et de l’écologie qui étudie la vie à la surface du globe par des analyses descriptives et explicatives de la répartition des êtres vivants, et plus particulièrement des communautés d’êtres vivants.

Biomasse

Masse totale des organismes vivants présents dans un périmètre ou un volume donné ; les végétaux morts depuis peu sont souvent inclus en tant que biomasse morte. La quantité de biomasse est exprimée en poids sec, en contenu énergétique (énergie) ou en teneur en carbone ou en azote.

Biome

Ensemble écologique présentant une grande uniformité sur une vaste surface et où dominent les mêmes conditions climatiques.

Biosphère

Ensemble des biocénoes existant sur le globe

Biote

Faune et flore

Biotope

Ensemble des conditions physico-chimiques du milieu.

Bioturbation

Remaniement de sédiments par les mouvements et les modes de nutrition de la faune qui y vit.

Bourgeon

Forme embryonnaire des fleurs.

Bractée

Petite feuille située à la base d’un pédoncule floral.

Bulbes

Tiges profondément modifiées à entre-noeuds extrêmement courts, recouverts de feuilles écailleuses ou de bases foliaires.

Bulbilles

Bourgeons tubérisés apparaissant sur des axes végétatifs.

Calcaricoles

Espèces que l’on trouve sur un substrat calcaire en raison de l’existence de propriétés physiques favorables qui sont d’ordre hydrique ou thermique.

Calcicoles

Espèces qui s’installent de préférence sur les terrains calcaires pour des raisons d’ordre chimique en relation avec l’ion calcium.

Calcifuge

Plante qui n’aime pas les sols calcaires.

Calice

Ensemble des sépales d’une fleur.

Calotte glaciaire

Masse de glace en forme de dôme recouvrant une zone située en altitude, d’une superficie très inférieure à celle d’une nappe glaciaire.

Cambium

Tissu méristématique à l’origine des tissus vasculaires secondaires.

Capsule

Fruit sec qui libère les graines quand il s’ouvre.

Caroténoïde

Pigment contenu dans les végétaux, et formé par les invertébrés grâce à l’alimentation.

Carpelle

Element du pistil comportant trois parties : une cavité close, l’ovaire et le style qui se termine par un stigmate. Le carpelle se transforme en fruit après la fécondation.

Caryopse

Fruit sec similaire à à un akène. La graine est soudée au fruit.

Caryotype

Classement ordonné des chromosomes d’une cellule par paire et par taille.

Cavernicole

Organisme vivant dans les cavernes.

Céphalothorax

Résulte de la soudure de la tête et du thorax chez les arthropodes.

Cerques

Appendices sensoriels situés à l’extrémité de l’abdomen.

CFC (Chlorofluorocarbure)

Gaz utilisé dans la fabrication industrielle des bombes aérosols, des isolants, des réfrigérants et dont la libération provoque la dissociation des molécules d’ozone de la haute atmosphère.

Chaleur latente

Quantité de chaleur absorbée ou dégagée par l’eau quand elle passe de l’état de glace à celui de liquide, ou de celui de liquide à celui de vapeur, ou bien encore de celui de glace à celui de vapeur

Charognard

Désigne les espèces qui se nourrissent des cadavres ou de matières organique morte en générale. Terme regroupant aussi bien les nécrophage que les saprophage.

Chaume

Tige creuse cylindrique.

Chlorophylle

Pigment de plantes vertes qui joue un rôle essentiel dans le processus de la photosynthèse.

Chorologie

Etude de la répartition géographique des espèces vivantes et de ses causes.

Chronophile

Pigments de couleur verte permettant la capture des photons, pour être utilité dans la photosynthèse.

Circalittoral

Etage qui s’étend de la limite externe de la vie des phanérogames marines jusqu’à la profondeur extrême compatible avec le déveloeppement des algues les plus tolérantes au faible éclairement, c’est à dire les plus sciaphiles.

Classe

Subdivision d’un embranchement.

Cléthrophage

Se nourrit de graines sèches.

Climax

Etat final d’une succession écologique

Cloaque

Orifice commun aux voies urinaires, intestinales et génitales.

Coadaptation

Evolution des caractéristiques de deux ou plusieurs espèces en réponse aux changements de l’une ou de l’autre.

Coévolution

Changements qui apparaissent chez deux espèces qui sont en interaction et qui évolue parallèlement. La coévolution est un changement évolutif d’un des traits d’une population survenant en réponse à une pression sélective d’une deuxième population..

Coexistence

Existence simultanée de deux espèces ou plus dans le même habitat

Cohésion

Attraction de molécules semblables entre elles.

Cohorte

Ensemble d’individus d’âges différents mais qui ont vécu un même évènement.

Collenchyme

Tissu de soutien formé de cellules vivantes dont les parois sont cellulosiques.

Colluvion

Matériel résultant d’un transport sur une courte distance sous l’effet de la simple gravité ou du ruissellement. L’accumulation des colluvions forme un colluvium.

Commensialisme

Interaction entre une espèce qui tire un bénéfice et une espèce hôte qui n’en tire ni avantage ni nuisance.

Communauté

Ensemble de populations qui interagissent entre elles dans une région donnée.

Commutation

Changement de régime pour favoriser les aliments de meilleure disponibilité ou abondance.

Complexe argilo-humique

Ensemble des colloïdes électronégatifs d’un sol, en particulier argiles et composés humiques.

Composée

Feuille dont le limbe est composé de plusieurs folioles.

Connectance

Rapport entre le nombre réel de liaisons trophiques qui existent entre les différentes espèces d’un réseau trophique et le nombre théorique maximum.

Conthorophilie

Pollinisation par les coléoptères

Coopération

Elle se manifeste quand deux espèces forment une coopération non indispensable. Chacune peut vivre de façon isolée mais la coopération procure des avantages aux deux espèces.

Coprophile

Organisme vivant à partir des déchets des autres organismes.

Corail

Le terme « corail » a plusieurs significations, mais désigne habituellement l’ordre des Scléractinies, dont tous les membres possèdent des exosquelettes calcaires et qui se divisent en coraux qui construisent des récifs (hermatypiques) et en coraux qui n’en construisent pas ou en coraux d’eaux froides et en coraux d’eaux chaudes.

Corallivore

Animal carnivore qui se nourrit essentiellement de coraux

Corolle

Ensemble des pétales d’une fleur.

Corridor écologique

Les corridors écologiques sont des axes de communication biologique, plus ou moins larges, continus ou non, empruntés par la faune et la flore, qui relient les réservoirs de biodiversité.

Corymbe

Inflorescence dont les fleurs arrivent toutes à la même hauteur et dont les pédoncules partent de niveaux différents.

Cotylédon

Premières feuilles présentes sur l’embryon d’une graine.

Cryosphère

Composante du système climatique constituée de la totalité de la neige, de la glace et du gélisol (y compris le pergélisol) au dessus et au dessous de la surface des terres émergées et des océans.

Cryptique

Aspect de l’apparence d’un organisme par lequel il évite la détection par les autres.

Cyme

Inflorescence dont les pédoncules partent du même niveau mais dont les fleurs n’arrivent pas au même endroit.

Cytoplasme

Ensemble du matériel vivant entourant le noyau dans la cellule. Il renfetrme les organites de la cellule (mitochondries, lysosome,…).

Décomposeur

Groupe d’être vivant constitué par l’ensemble des champignons et micro-organismes des sols ou des biotopes aquatiques qui décomposent et minéralisent les fragments et débris de végétaux.

Dépression de consanguinité

Réduction de la valeur sélective de la descendance issue de croisement autogame consanguin par rapport à la valeur sélective de la descendance issue de croisement allogame. L’augmentation du taux de consaguinité provoque une augmentation de la dépression de consanguinité.

Dérive génétique

Changement de fréquence des gènes dû aux variations aléatoires de fécondité et de mortalité dans une population.

Détoxification

Neutralisation biochimique d’un composé toxique.

Détritivore

Catégorie d’être vivant qui se nourrissent de détritus d’origine végétale ou animale constituant la matière organique morte. Ceux-ci joue un rôle majeur dans le processus d’humification.

Diakène

Fruit formé de deux akènes.

Diapause

Arrêt de développement qui peut intervenir à tous les stades. Elle est généralement obligatoire, elle peut être facultative suivant les conditions environnementales.

Diastole

Phase de relachement du coeur.

Diatomées

Algues unicellulaires qui vivent dans les milieux aquatiques d’eau douce ou d’eau salée. Elles sont dotées d’un exosquelette siliceux qui porte le nom de frustule.

Dimorphisme

Présence de deux formes d’individus au sein d’une population

Dinoflagellés

1lgues unicellulaires caractérisées par une grande variété de formes. La plupart sont photosynthétiques, élaborant leurs nutriments en utilisant l’énergie lumineuse ( voir Photosynthèse) et constituent une source nutritive pour d’autres organismes.

Dioïque

Plante possédant des fleurs unisexuées mâles et femelles (sur des pieds différents).

Diploïde

Qui a deux jeux de chromosomes.

Distribution

Organisation spatiale des individus dans une population

Distribution agrégative

Organisation spatiale des organismes dans laquelle les individus se trouvent en groupes.

Distribution aléatoire

Distribution dans laquelle la position ou la valeur d’une observation est indépendante de la position ou de la valeur des autres observations.

Distribution géographique

Etendue géographique d’une population ou de toute autre entité écologique.

Distribution régulière

Distribution dans laquelle les individus maintiennent une distance minimale entre eux et leurs voisins.

Diurne

Se dit d’une espèce active le jour.

Diversité biologique

Variabilité des organismes vivants de toute origine y compris, entre autres, des écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et des complexes écologiques dont ils font partie; cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces, ainsi que celles des écosystèmes.

Dolomiticoles

Espèces que l’on retrouve sur terrain dolomitique (avec magnésium et calcium) Leur présence serait due à un besoin d’un pH proche de la neutralité et à un besoin en magnésium.

Dormance

Etat inactif généralement atteint en cas de conditions inhospitalières.

Drupe

fruit charnu qui renferme un noyau.

Dystrophe

État d’un milieu dulçaquicole caractérisé par un apport excessif d’éléments minéraux nutritifs dû à diverse causes de pollution qui provoquent une eutrophisation accéléré des eaux

Dyszoochorie

Graines transportées par l’animal puis stockées. Une partie des graines va être oubliée par l’animal.

Ecaille

Lame mince qui recouvre certains organes.

Ecosphère

Système naturel dans lequel plusieurs niveaux interagissent les uns avec les autres : la matière, l’énergie et les êtres vivants.

Ecosystème

Unité spatiale définie par une biocénose et un biotope.

Ecosystème naturel

Ecosystème qui n’a pas été sensiblement modifié par l’homme.

Ecosystème semi-naturel

Ecosystème qui a été modifié par l’action de l’homme mais qui conserve de nombreux éléments naturels.

Ecotone

Frontière entre deux communautés végétales où les processus d’échanges ou de compétitions entre formations voisines peuvent être observés (Clements, 1897).La communauté de l’écotone contient beaucoup d’organismes des deux communautés adjacentes et des organismes caractéristiques voire même exclusif de l’écotone. Les écotones sont des interfaces qui peuvent réduire ou arrêter les flux d’énergies, de matières mortes ou vivantes qui sont susceptibles de pénétrer dans l’unité voisine. L’écotone joue un rôle de filtre physique ou chimique.

Ecotype

Se dit d’une espèce vivante ayant acquis des caractéristiques génétiques particulières qui résultent d’une sélection naturelle dans un milieu donné.

Ectoparasite

Organisme vivant à l’extérieur de leur hôte.

Effet de bordure

On qualifie généralement les effets de bordures comme les changements physiques et biologiques des conditions d’un écosystème frontière ou d’écosystème adjacents. Les effets abiotiques sont principalement liés à l’évolution de variables physiques telles que les rayonnements, l’humidité, la température, la vitesse du vent ou les nutriments du sol. Les effets biotiques se réfèrent eux à des variables biologiques telles que la composition spécifique (faune et flore), la prédation, le parasitisme.
L’effet de bordure peut impacter l’écosystème sur une profondeur variable suivant les paramètres : de plusieurs dizaines de mètres concernant la modification de l’humidité du sol, à plusieurs kilomètres concernant des paramètres biologiques comme le recrutement.
Plusieurs paramètres sont susceptibles de renforcer la présence et l’ampleur de l’effet de bordure. C’est le cas notamment de la vitesse du vent, de la température ou encore de la présence d’espèces exotiques et envahissantes. L’effet de bordure est généralement considéré comme ayant un impact négatif sur l’écosystème, toutefois il n’est pas nécessaire préjudiciable pour toutes les espèces, en particulier lorsqu’il y a un faible contraste entre la structure des deux écosystèmes adjacents.

Effet de serre

Les gaz à effet de serre absorbent efficacement le rayonnement infrarouge thermique émis par la surface de la Terre, par l’atmosphère elle-même en raison de la présence de ces gaz et par les nuages. Le rayonnement atmosphérique est émis dans toutes les directions, y compris vers la surface de la Terre. Par conséquent, les gaz à effet de serre retiennent la chaleur dans le système surface-troposphère : c’est ce qu’on appelle l’effet de serre. Dans la troposphère, le rayonnement infrarouge thermique est étroitement lié à la température de l’atmosphère à l’altitude à laquelle il est émis, cette température diminuant en général avec l’altitude. En fait, le rayonnement infrarouge émis vers l’espace provient d’une altitude où la température est en moyenne de ? 19 °C, en équilibre avec le rayonnement solaire net incident, alors que la surface de la Terre se maintient à une température beaucoup plus élevée, de + 14 °C en moyenne. Une augmentation de la concentration de gaz à effet de serre accroît l’opacité de l’atmosphère au rayonnement infrarouge et entraîne donc un rayonnement effectif vers l’espace depuis une altitude plus élevée et à une température plus basse. Il en résulte un forçage radiatif qui entraîne un renforcement de l’effet de serre; c’est ce qu’on appelle l’effet de serre renforcé.

Effet de serre

Processus de réchauffement de l’atmosphère dû àcertains gaz. Ces gaz à effet de serre absorbent et réémettent les rayonnements infrarouges à la surface de la Terre. »

El Niño-oscillation australe (ENSO)

El Niño, au sens original du terme, est un courant marin chaud qui se manifeste périodiquement le long de la côte de l’Équateur et du Pérou, perturbant la pêche locale. Il a depuis lors été associé à une vaste zone de réchauffement située dans la partie tropicale de l’océan Pacifique, à l’est de la ligne de changement de jour. Cet événement océanique est lié à une fluctuation du régime de pression en surface dans les zones tropicales et subtropicales, dénommée oscillation australe. Le phénomène résultant de la combinaison de ces deux événements, qui se produit à des échelles de temps de 2 à 7 ans environ, est généralement connu sous le nom d’El Niño-oscillation australe (ENSO). Il est souvent mesuré par la différence de pression en surface entre Darwin et Tahiti et par les valeurs de la température de la mer en surface au centre et à l’est du Pacifique équatorial. Lors d’un épisode ENSO, les alizés dominants faiblissent, réduisant les remontées d’eau froide et modifiant les courants océaniques de telle sorte que la température de la mer en surface augmente, ce qui a pour effet d’affaiblir encore plus les alizés. Ce phénomène exerce une grande influence sur le vent, la température de la mer en surface et les précipitations dans la partie tropicale du Pacifique. Il a également des répercussions climatiques dans toute la région du Pacifique et dans d’autres régions du monde, par ses effets sur les téléconnexions mondiales. La phase froide du phénomène ENSO est appelée La Niña.

Elytre

Aile antérieure rigide et inapte au vol, des coléoptères et des orthoptères.

Embranchement

Principale division des grands règnes de la classification.

Endémique

Espèces qui ont une aire de répartition géographique limitée.

Endogé

Organisme qui vit sous le substrat.

Endozoochorie

Diaspores ingérés par les animaux qui en assurent la dissémination à plus ou moins grandes distances.

Entomologie

Science qui étudie les insectes.

Epi

Inflorescence allongée supportant des fleurs dépourvues de pédoncules.

Epifaune

Animaux vivant à la surface d’un substrat.

Epigé

Organisme qui vit au dessus du substrat.

Epillet

inflorescence de certaines plantes comme le blé.

Epineuston

Organisme vivant dans l’interface eau / atmosphère.

Epiphyte

Végétaux qui croissent sur les branches d’autres plantes et qui ne sont pas enracinés dans le sol.

Epipsammique

Espèce qui vit sur le sable

Epizoochorie

Transport des graines à l’extérieur de l’animal (graines pourvues de dispositifs pour s’accrocher).

Espèce

Ensemble des organismes possédant des caractéristiques communes et aptes à se reproduire entre eux.

Espèces accidentelles

Espèces caractéristiques exclusives d’une autre biocénose qui sont présentes soit en petit nombre et sporadiquement dans un biotope considéré, soit en état de vitalité réduit car développées en dehors de leur biotope normal.

Espèces accompagnatrices

Espèces dont la présence est aussi normale dans le biotope considéré que dans tout autre biotope.

Espèces caractéristiques

Espèces préférentielles d’un biotope donné, qu’elles soient représentées en abondance ou en exemplaire isolé et qu’elles soient constantes ou sporadiques.

Espèces exotiques

Une espèce, une sous-espèce ou un taxon inférieur présent en dehors de son aire de répartition naturelle (passée ou présente) et de dispersion potentielle (c’est-à-dire en dehors de l’aire de répartition occupée naturellement ou pouvant être occupée sans introduction directe ou indirecte ou intervention de l’homme); comprend les parties, gamètes ou propagules de ladite espèce pouvant survivre et ultérieurement se reproduire.

Espèces exotiques envahissantes

Une espèce exotique qui s’établit dans des écosystèmes ou habitats naturels ou semi-naturels, est un agent de changement et menace la diversité biologique indigène.

Espèces indigènes

Une espèce, une sous-espèce ou un taxon inférieur, présent dans son aire de répartition naturelle (passée ou présente) ou de dispersion potentielle (c’est-à-dire dans l’aire de répartition occupée naturellement ou pouvant être occupée sans introduction directe ou indirecte ou intervention de l’homme.)

Espèces parapluies

Espèces nécessitant de telles exigences en habitat particulier et étendu que leur conservation permettra la sauvegarde de beaucoup d’autres espèces rares et menacées.

Espèces redondantes

Espèces qui assurent simultanément des fonctions similaires au sein d’un écosystème donné.

Estuaire

Eau côtière partiellement enfermée, souvent à l’embouchure d’un fleuve, qui reçoit de grandes quantités d’eau douce et connaît de fortes variations de salinités.

Etage marin

espace vertical du domaine benthique où les conditions écologiques sont sensiblement constante ou varient régulièrement entre les deux niveaux critiques marquant les limites de l’étage.

Etamine

Organe mâle d’une fleur.

Euryèce

Espèce possédant une forte valence écologique, capable de peupler des milieux très variables (ex : eurytherme, euryhalin, euryhygrique).

Euryhalin

Êtres vivants présentant un intervalle de tolérance élevée pour le degré de salinité des eaux.

Euryoxybionte

Organisme aquatique possédant un grand intervalle de tolérance relatif à la concentration en oxygène dissous.

Eurytherme

Êtres vivants présentant un intervalle de tolérance élevée aux variations de température

Eurytrope

Espèce qui a une large distribution géographique.

Eutrophes

Espèces nécessitant des sols riches en éléments nutritifs.

Eutrophisation

Enrichissement de l’eau en éléments nutritifs, notamment des composés de l’azote et/ou du phosphore, provoquant un développement accéléré des algues et des végétaux d’espèces supérieures qui entraîne une perturbation indésirable de l’équilibre des organismes présents dans l’eau et une dégradation de la qualité de l’eau en question

Exine

Membrane externe du grain de pollen.

Exocytose

Fusion de vésicules avec la membrane plasmique permettant la libération à l’extérieur de la cellule des substances contenues dans ces vésicules.

Exuvie

Peau rejetée par les arthropodes après chaque mue.

Facteur limitant

Facteur écologique qui par son absence ou sa quantité réduite au dessousn d’un minimum critique, ou lorsqu’il excède le niveau maximal tolérable, va exercer un rôle limitant sur l’espèce.

Facteurs biotiques

Déterminés par la présence à côté d’un organisme donné d’organismes de la même espèce ou d’espèces différentes qui exerce sur lui différents types d’interactions (prédation, parasitisme, compétition) et en subissent à leur tour l’influence.

Faune

Ensemble des espèces animales présentes dans un espace géographique ou un écosystème déterminé

Feuille

Organe d’une plante assurant l’essentiel de l’assimilation chlorophylienne. Elles sont caractérisées par leur croissance limitée et comprennent typiquement trois parties

Feuille sessile

Feuille dépourvue de pétiole.

Flavine

Pigment proche des ptérines. La riboflavine, jaune fluorescente, est présente dans de nombreux insectes et colore également les oeufs et tubes de Malpighi.

Flore

Ensemble des espèces végétales présentes dans un espace géographique ou un écosystème déterminé

Floricoles

Organisme vivant sur des fleurs

Flux

Mouvement d’énergie ou de matière vers ou hors d’un système.

Fragmentation

Evènement naturel ou anthropogénique qui va isoler une population en deux ou plusieurs populations de

Frondicole

Organisme vivant au sommet des arbres.

Galea

Appendice des maxilles chez les insectes.

Gène

Unités à l’otigine des caractère héréditaire de chaque individu et support de la translmission de l’information génétique aux générateurs futures.

Génome

Ensemble des gènes d’un individu.

Génotype

ensemble de l’information génétique d’un individu.

Genre

Subdivision de la famille dans la classification. Il comprend une ou plusieurs espèces.

Géotropisme

Mouvement effectué par une plante soit vers le haut (tiges) soit vers le bas (racines).

Glande à sel

Organe utilisé chez les reptiles et les oiseaux pour excréter le chlorure de sodium à forte concentration.

Glosse

Pièces buccales chez les insectes.

Goulot d’étranglement

Existence d’une population à taille réduite pendant un certain temps, qui peut résulter en une perte de variabilité génétique suite à la dérive génétique et à la consanguinité.

Gradient

Différence de concentration d’une substance entre deux points ou de part et d’autre d’une frontière

Graine

Organe de reproduction et de dissémination des plantes à fleurs.

Granivore

Espèce se nourrisant de graines.

Grappe

Inflorescence formée de fleurs dont les pédoncules sont plus ou moins longs.

Guilde

Ensemble d’espèces qui exploitent de façon comparable la même catégorie de ressources dans un écosystème et appartenant au même groupe taxonomique.

Gynécée

Ensemble des carpelles d’une même fleur.

Hadal

Etage renfermant les peuplements des fosses et des ravins dépassant 6000 à 7000 m. Cet étage est caractérisé par un appauvrissement quantitatif et qualitatif du peuplement et par la présence de bactéries qui sont dites barophiles.

Halophytes

Plantes ayant besoin d’un milieu fortement salé pour lever la dormance de la graine ou pour empécher la dormance (ex : Suaeda maritima) ; ou de seul au moment de la croissance (Ex : Salicorne)

Haploïde

Se dit d’une cellule ou d’un organisme qui ne contient qu’un seul exemplaire de chaque type de chromosome.

Hautes latitudes

Régions proches des pôles Nord du cercle arctique et Sud du pôle antarctique.

Heliophe

Espèce végétale nécessitant un fort ensoleillement pour se développer.

Hémicryptophyte

Plantes dont les bourgeons se situent au niveau du sol.

Herbivore

Désigne les animaux qui se nourrissent de végétaux et donc situé au second niveau dans les réseaux trophique de consommateurs

Hermaphrodite

Organisme qui produit à la fois des gamètes males et des gamètes femelles.

Hétérotrophe

Organisme qui obtient son énergiede la matière organique d’autres organismes.

Hexafluorure de soufre (SF6)

L’un des six gaz à effet de serre dont il est prévu de réduire les émissions au titre du Protocole de Kyoto. Abondamment utilisé dans l’industrie lourde pour isoler l’appareillage haute tension et pour faciliter la fabrication des systèmes de refroidissement des câbles et des semi-conducteurs.

Hexapode

Organisme qui possède trois paires de pattes.

Homéostasie

Capacité que peut avoir un système quelconque à conserver son équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes qui lui sont extérieures

Homochromie

Organisme de la même couleur que le milieu ambiant.

Horizons

Couches différenciées au sein d’une coupe de sol verticale, différant les unes des autres par des caractéristiques telles que la couleur, la texture, la teneur et la nature de la matière organique, la présence et la nature des êtres vivants, la teneur en eau et le régime hydrique, la présence ou l’absence de calcaire..

Humicole

Organisme vivant dans l’humus.

Humivore

Désigne les espèces animales ou végétales qui se nourrissent de l’humus du sol.

Humus

Ensemble d’acides résultant de l’évolution des débris organiques non minéralisés de la litière.

Huppe

Touffe de plumes à la surface de la tête de certains oiseaux.

Hydrocarbures halogénés

Terme collectif désignant le groupe des composés organiques partiellement halogénés comprenant notamment les chlorofluorocarbones (CFC), les hydrochlorofluorocarbones (HCFC), les hydrofluorocarbones (HFC), les halons, le chlorure de méthyle et le bromure de méthyle. Bon nombre d’entre eux ont un potentiel de réchauffement global élevé. Les hydrocarbures halogénés contenant du chlore et du brome contribuent également à l’appauvrissement de la couche d’ozone.

Hydrocarbures perfluorés (PFC)

Figurent parmi les six gaz à effet de serre dont il est prévu de diminuer les émissions au titre du Protocole de Kyoto. Sous produits de la production d’aluminium et de l’enrichissement de l’uranium, ils remplacent aussi les chlorofluorocarbones dans la fabrication des semi-conducteurs.

Hydrofluorocarbones (HFC)

Comptent parmi les six gaz à effet de serre dont les émissions doivent être réduites au titre du Protocole de Kyoto. Produits commercialement pour remplacer les chlorofluorocarbones, ils sont utilisés principalement dans le secteur de la réfrigération et de la fabrication des semi-conducteurs.

Hydromorphe

Se dit d’un sol subissant un engorgement hydrique temporaire et présentant une couche imperméable à faible profondeur, colorée par des oxydes de fer

Hydrosphère

Composante du système climatique formée des eaux superficielles et souterraines liquides, telles que les océans, les mers, les cours d’eau, les lacs d’eau douce, les eaux souterraines, etc.

Hygrophile

Plante vivant sur des sols rarement inondés mais constamment proche de la saturation en eau (cas des plantes des marais et tourbières).

Hypoxie

Diminution de l’apport d’oxygène au niveau des tissus.

Imparipenné

Feuille composée d’un nombre impair de folioles.

Indéhiscent

Organe qui ne s’ouvre pas à maturité.

Inflorescence

Ensemble de fleurs.

Infralittoral

Etage dont la limite supérieure est le niveau à partir duquel les peuplements sont soit toujours immergés soit très rarement émergés, et dont la limite inférieure est celle qui est compatible avec la vie des algues photophiles.

Insectivore

Caractérise un régime alimentaire constitué d’insectes. (de nombreux ordres d’oiseaux sont basés sur ce type de régime, le Torcol fourmilier par ex). Il s’agit aussi d’un ordre de mammifère en zoologie

Involucre

Ensemble de bractées situées à la base de l’inflorescence.

Isotope

Atome dont les noyaux atomiques contiennent le même nombre de proton(s) mais un nombre différent de neutron(s).

Labelle

Pétale supérieur des orchidées.

Labium

Pièce buccale chez les insectes.

Labre

Lèvre supérieur couvrant la base des mandibules et formant la voûte de la cavité buccales des insectes.

Lapidicole

Organisme vivant sous les pierres.

Lentique

Biotope d’eau calme .

Lignivore

Espèce basée sur la consommation de lignine (la lignine correspond à la cellulose du bois)

Limbe

Région principale, large et applatie de la feuille. Elle peut être divisée en foliole dans le cas d’une feuille composée.

Lipoprotéines

Assemblage complexe de lipides et de protéines qui permet le transport des lipides insolubles dans le plasma sanguin.

Lithoclasique

Organisme s’attaquant au substrat dur.

Lithosphère

Enveloppe rigide terrestre la plus superficielle. Elle est divisée en un certain nombre de plaques tectoniques également appelées plaques lithosphériques.

Litièricole

Organisme vivant dans la litière.

Lotique

Biotope des eaux courrantes.

Macroendoparasite

Organisme complexe vivant à l’intérieur de leur hôte.

Maxille

Pièce buccale formant la machoire chez les insectes.

Médiolittoral

Etage caractérisé oar des peuplements qui supportent ou exigent des émersions prolongées en tant que phénomène normal sans support d’immersion continue ou presque continue.

Méiofaune

Animaux qui vivent dans un substrat, comme le sol ou les sédiments aquatiques.

Mélanine

Granule pigmentaire d’autant plus important que la température est basse et l’humidité est forte.

Mélanisme

Présence de pigments noirs, en général de la mélanine.

Mellitophilie

Pollinisation par les abeilles.

Mellivore

Espèce se nourrissant de miel.

Mellivore

Désigne une espèce se nourrissant de miel mais pas exclusivement

Mésophile

Plante ayant des exigences modérées en eau et en humidité atmosphérique (cas des plantes des écosystèmes tempérés).

Mésosphère

Couche de l’atmosphère située entre la stratosphère et l’ionosphère, vers 50 à 80 km. La température décroit avec l’altitude.

Mésotrophe

Désigne un milieu aquatique dans lequel la teneur en élément minéraux nutritifs est moyenne

Métapopulation

Ensemble de populations interconnectées entre elles. Certaines d’entre elles vont s’éteindre totalement, d’autres temporairement car elles ont la possibilités d’être recolonisées par d’autres populations démographiquement excédentaires.

Métathorax

Troisième segment abdominal.

Microclimat

Ensemble des conditions de température, d’humidité et de vents particulières à un espace homogène de faible étendue à la surface du sol, dues à la topographie, à la végétation et à la proximité de l’eau

Microendoparasite

Organisme simple vivant à l’intérieur de leur hôte.

Migration

Déplacement de population périodique ou apériodique permettant à certains animaux de se soustraire à des conditions défavorables.

Mimétisme

Propriété que possèdent certaines espèces animales, pour assurer leur protection, de se rendre semblables par l’apparence au milieu environnant, à un être de ce milieu, à un individu d’une espèce mieux protégée ou moins redoutée.

Mitose

Division cellulaire d’une cellule mère en deux cellules filles possédant le même patrimoine génétique que la cellule dont elles sont issues.

Monocotylédone

Plante dont la graine possède un seul cotylédon.

Mrmécologie

Science qui étudie les fourmis

Muscicole

Organisme vivant dans les mousses.

Mutation

Modification accidentelle de la séquence nucléotidique d’un gène.

Mutualisme

Interaction dans laquelle les deux parties trouvent un avantage réciproque. Ils peuvent mener une existence indépendante mais elle se fait au dépend de leur croissance et de leur développement.

Mycélium

Ensemble des filaments constituant l’appareil végétatif du champignon.

Mycétophile

Organisme consommant des champignons.

Mycophage

Régime alimentaire basée sur la consommation de champignon ou mycètes

Myophilie

Pollinisation par les mouches.

Myrmécophilie

Pollinisation par les fourmis.

Nécrophage

Organisme se nourissant de cadavres.

Nécrophage

Désigne les espèces animales se nourrissant de cadavre

Necton

Organisme pélagique capable de se déplacer contre le courant.

Nervation

Disposition prises par les nervures sur une feuille.

Neurotransmetteur

Substance chimique permettant le transfert de l’inforation nerveuse d’un neurone à l’autre, en traversant la synapse (située entre deux neurones).

Neutrophile

Espèces nécessitant un complexe absorbant saturé mais sans excès d’ions calcium (Ex : Urtica doica)

Niche écologique

Position fonctionnelle et spatiale d’un organisme vivant. Habitat dans lequel il vit, la période de temps où il est présent et les ressources qu’ils tirent de cet habitat.

Nidicole

Organisme vivant sur des nids.

Nucléotides

Monomère constitutif des acides nucléiques composés d’une molécule de sucre à 5 carbone, d’une base organique (cet ensemble forme un nucléoside) et d’un, deux ou trois acides phosphoriques. Les nucléotides sont au nombre de quatre pour chaque acide nucléique et diffèrent par leur base organique Adénine, Cytosine, Guanine et Thymine pour l’ADN (le sucre étant un désoxyribose) ; et Adénine, Cytosine, Guanine et Uracile pour l’ARN (associées à un ribose).

Nymphe

Stade immature semblable à l’adulte chez les arthropodes, en particulier chez les insectes, avec un développement direct.

Ocelle

Oeil simple photorécepteur des insectes groupé par deux ou par trois sur le front ou sur le vertex.

Oligotrophe

Espèce s’accomodant de sols pauvres – OU milieu pauvre en éléments nutritifs.

Ombelle

Inflorescence dont les pédoncules partent du même niveau.

Ombellifère

Qui porte des ombelles.

Ombrophile

Adapaté à la pluie.

Ommochrome

Pigment naturel de couleur jaune – rouge – violet qui colore les ommatidies des insectes, les téguments de la mante religieuse et les épidermes larvaires des insectes. Ce sont des substances sécrétées par l’animal sous l’influence d’hormones.

Omnivore

Organisme ont le régime alimentaire est étendu, incluant des substances d’origine animale et végétale. Il s’alimente sur plus d’un niveau trophique.

Ordre

Subdivision de la classification regroupant les familles.

Organogenèse

Formation des organes au stabe embryonnaire. Cette étape suit la segmentation et la gastrulation.

Orophile

Adapté à la montagne

Osmose

Diffusion de substances en solutions aqueuses au travers des membranes cellulaires.

Ostiole

Orifice des champignons libérant les spores.

Ovipare

La femelle pond des oeufs dont l’éclosion a lieu après la sortie des voies génitales, au terme d’une période de développement embryonnaire.

Oxique

Pourvu d’oxygène

Oxyde nitreux

L’un des six gaz à effet de serre dont il est prévu de réduire les émissions au titre du Protocole de Kyoto. L’agriculture (gestion des sols et des effluents d’élevage) est la principale source anthropique d’oxyde nitreux, même si l’épuration des eaux usées, la combustion des combustibles fossiles et les procédés de l’industrie chimique jouent également un rôle important à cet égard. L’oxyde nitreux est aussi émis naturellement par toute une série de sources biologiques dans les sols et dans l’eau, et notamment par l’action microbienne dans les forêts tropicales humides.

Ozone

Forme triatomique de l’oxygène (O3), l’ozone est un constituant gazeux de l’atmosphère. Dans la troposphère, il se forme naturellement, mais aussi par suite de réactions photochimiques faisant intervenir des gaz dus à l’activité humaine (smog). L’ozone troposphérique agit comme un gaz à effet de serre. Dans la stratosphère, l’ozone résulte de l’interaction du rayonnement ultraviolet solaire et de l’oxygène moléculaire (O2). L’ozone stratosphérique joue un rôle décisif dans l’équilibre radiatif stratosphérique. C’est dans la couche d’ozone que sa concentration est la plus élevée.

Paléoécologie

Science issue de la paléontologie à partir des années 1960. Elle étudie les relations des êtres vivants fossiles avec leur milieu de vie, sous les aspects physico-chimiques (paléobiotope) aussi bien que biologiques (paléobiocénose). Elle étudie les paléoenvironnements qu’on cherche à reconstituer grâce aux fossiles et aux modèles contemporains.

Palpe

Appendice pair articulé des insectes.

Panicule

Inflorescence en forme de grappe.

Parthénogenèse

Mode de reproduction sans fécondation par le mâle.

Patch

Tache d’habitat

Paysage

Grande superficie incluant un ou plusieurs écosystèmes

Pédicelle

Petit pédoncule terminé par une fleur.

Pédoncule

Axe d’une inflorescence qui porte une ou plusieurs fleurs.

Pélagique

Faire référence aux eaux ouvertes de la mer.

Pelagos

Ensemble des organismes vivants en pleine eau (contraire de Benthos).

Pérenne

Plante vivant plusieurs années.

Périanthe

Corolle + Calice.

Péricarpe

Paroi du fruit.

Pétiole

Partie cylindrique de la feuille ratachée à la tige.

Peuplement

Ensemble des populations présentes dans un milieu donné.

Phalémopholie

Pollinisation par les papillons de nuit.

Phanérogame

Plante vasculaire se reproduisant grâce à ses fleurs et ses graines.

Phénologie

étude de la répartition dans le temps des phénomènes périodiques caractéristiques du cycle vital des organismes dans la nature; ce cycle est le plus souvent annuel

Phénotype

Ensemble des caractères apparents d’un individu

Philopatrie

Tendance à rester près de son lieu de naissance.

Phloème

Tissu végétal composé de cellules longues assurant le transport de la sève sucrée des feuilles vers les différents organes de la plante.

Photosynthèse

Processus biochimique se déroulant dans le chloroplaste des plantes. L’eau, le dioxyde de carbone et l’énergie lumineuse sont utilisés pour produire des composés organiques.

Phreatobies

Organisme vivant dans la nappe phréatique.

Phytosociologie

Science qui étudie les communautés végétales, en se basant au départ sur des listes floristiques les plus exhaustives possibles.

Plancton

Ensemble des organismes de petites tailles, peu mobiles, qui peuplent les eaux superficielles. On rencontre le phytoplancton (végétal) et le zooplanctpn (animal).

Pleuston

Organismes dont une partie du corps dépasse de la surface de l’eau.

Polluant

Substance ou processus de nature physique, chimique ou biologique susceptible de contaminer les divers écosystèmes qu’ils soient terrestres ou aquatiques.

Polyspermie

Fécondation d’un ovule par plusieurs spermatozoïdes.

Population

Ensemble géographiquement localisé d’individu appartenant à la même espèce.

Porosité d’un sol

Proportion de vide présente dans un sol vide, occupé par l’eau quand il pleut et par l’air autrement.

Porphyrine

Pigment biliaire jouant un rôle important dans le métabolisme respiratoire.

Procaryote

Organisme unicellulaire sans noyau individualisé.

Productivité

Quantité de biomasse produite par unité de surface et unité de temps.

Prognathe

Organisme qui a la machoire dirigé vers l’avant.

Pronotum

Plaque dorsale située sur le prothorax.

Protandre

Hermaphrodisme séquentiel dans lequel la fonction mâle précède la fonction femelle.

Protéine

Macromolécule biologique constituée de une ou plusieurs chaînes d’acides aminés, parfois associées à un composé différent : le groupement prosthétique.

Prothorax

Premier segment thoracique.

Protogyne

Hermaphrodisme séquentiel dans lequel la fonction femelle précède la fonction mâle.

Protozoaire

Animal possédant une seule cellule.

Psychophilie

Pollinisation par les papillons de jour.

Psychrophile

Adapaté au froid.

Ptérine

Pigment naturel de couleur blanche – jaune – rouge. Ils sont présents dans la majorité des êtres vivants.

Puits

Ecosystème, habitat ou populations qui reçoit des entrées de matériaux ou d’organismes.

Quiescence

Arrêt de développement temporaire ou diminution d’activité liée à des conditions physiologiques défavorables. La dormance cesse dès que les conditions écologiques redeviennent favorables et ne nécessite pas de conditions spécifiques de levées de dormance.

Quinone

Pigment naturel de couleur jaune – brun, souvent présent sous forme de sels.

Récolte

Fait d’enlever des plantes ou des animaux à une population.

Recrutement

Ajout d’individus à une population suite à la reproduction.

Rectrice

Plume rigide de la queue des oiseaux.

Rémige

Plume des ailes qui permet aux oiseaux de voler.

Réseau trophique

Représentation des diverses voies des flux énergétiques entre populations dans une communauté.

Réservoir de biodiversité

Espace qui présente une biodiversité remarquable et dans lequel vivent des espèces patrimoniales à sauvegarder. Ces espèces y trouvent les conditions favorables pour réaliser tout ou partie de leur cycle de vie (alimentation et repos, reproduction et hivernage…). Ce sont soit des réservoirs biologiques à partir desquels des individus d’espèces présentes se dispersent, soit des espaces rassemblant des milieux de grand intérêt. Ces réservoirs de biodiversité peuvent également accueillir des individus d’espèces venant d’autres réservoirs de biodiversité.

Résilience

Capacité d’une population à retrouver son état d’équilibre après la perturbation.

Ressource

Substance ou objet nécessaire au maintien, à la croissance et à la reproduction d’un organisme

Rhéophile

Organismes adaptés aux forts courrants.

Rhizome

Tiges généralement horizontales ou obliques, relativement minces et allongées, plus ou moins charnues (Ex : Certaines Poaceae, Cupereaceae).

Rythme circadien

Rythme biologique dont la période est de 24 heures (ex : sommeil chez l’homme).

Rythme nycthéméral

Alternance du jour et de la nuit.

Saprophage

Désigne les animaux qui se nourrissent de matière organique morte. Il constitue une part importante de la faune du sol et de la litière (vers de terre…).

Saproxylique

Ensemble des organismes dépendant, durant une partie au moins de leur cycle de vie, de la décomposition du bois mort ou dépérissant et des organismes associés

Saturation

Etat de l’atmosphère contenant la quantité maximale de vapeur d’eau compatible avec la température et la pression du moment.

Saxicole

Organisme vivant sur des rochers.

Sciaphile

Adapté à une faible luminosité.

Séisme

Ébranlement brusque de l’écorce terrestre résultant d’un mouvement en profondeur.

Sepale

Elément du calice d’une fleur.

Sessile

Organisme fixé sur le substrat.

Silicoles

Espèces qui se développent de préférence sur terrain silicieux (ou calcifuge) car elles sont sensibles à une teneur élevée en calcium dans le sol ou soit elles ne supportent pas une insuffisance dans la teneur en fer et manganèse.

Sol

Partie la plus superficielle de l’écorce terrestre qui résulte de la décomposition ou de la fragmentation de la roche mère sous-jacente (lithosphère) sous l’influence des agents physico-chimiques et biologiques.

Sore

Groupe de sporanges.

Spermatophyte

voir phanérogame.

Sphécophilie

Pollinisation par les guêpes

Sporange

Organe qui renferme les spores chez les cryptogames.

Spore

Corpuscule unicellulaire ou pluricellulaire pouvant donner naissance sans fécondation à un nouvel individu.

Sporocarpe

Organe qui contient un ou plusieurs sporanges.

Sporophyte

appareil asexué, producteur de spores.

Sténoèce

Espèce possédant une faible valence écologique, qui supporte des variations limitées des facteurs écologiques (ex : sténotherme, sténohalin, sténohygrique).

Sténohalin

Êtres vivants présentant un intervalle de tolérance faibles pour le degré de salinité des eaux

Sténooxybionte

Organisme aquatique possédant un faible intervalle de tolérance relatif à la concentration en oxygène dissous

Sténotherme

Êtres vivants présentant un intervalle de tolérance faibles aux variations de température

Stigmate

Orifice respiratoire des insectes OU Extrémité du pistil d’une fleur.

Stolon

Tige grêle partant de la base de la tige principale qui s’allonge sur le sol pour donner une nouvelle plante.

Stratosphère

Couche de l’atmosphère terrestre qui s’étend de la troposphère (10 km de la surface de la terre) à la mésosphère (50 km de la surface de la terre). On retrouve la couche d’ozone dans cette couche.

Stratosphère

Région très stratifiée de l’atmosphère située au-dessus de la troposphère et s’étendant de 10 kilomètres (9 kilomètres aux hautes latitudes et 16 kilomètres en zone tropicale en moyenne) à 50 kilomètres d’altitude environ.

Structure d’un sol

Façon dont les éléments sont assemblés : formation en agrégats (sols équilibrés) et sans agrégats (sols déséquilibrés). La structure d’un horizon intervient dans son aération, sa perméabilité, l’évaporation, le lessivage, la résistance, le lessivage, la résistance à l’érosion, la pénétration des racines, la germination des graines et des spores, l’abondance et la diversité de la faune et de la flore du sol.

Stygobies

Espèces interstitielles strictes.

Stygophiles

Espèces interstitielles préférentielles.

Stygoxènes

Espèces interstitielles étrangères.

Sublimation

Passage de la glace en vapeur d’eau, sans passer par l’état liquide.

Supralittoral

Etage où se localise les organismes qui supportent ou exigent une émersion continue.

Symbiose

Association obligatoire et indissociable de deux espèces (ex : lichen)

Synécologie

Etude des communautés vivantes et des rapports réciproques entre les espèces et leur environnement. Elle prend en compte les paramètres étudiés lors de l’autécologie, plus la composition spécifique des communautés, la structure spatiale des biocénoses et le fonctionnement de cette biomasse en terme de transfert de matière et d’énergie.

Systole

Phase de contraction du coeur.

Téléostéens

Poissons à squelette osseux.

Tépales

Terme regroupant les pétales et les sépales lorsqu’elles ne sont pas distinctes.

Texture d’un sol

Composition du sol en les différents éléments minéraux présents.

Thermophile

Adapté à la température.

Thermosphère

Couche de l’atmosphère située au delà de 80 km. La température croit avec l’altitude.

Thérophyte

Plante dont le cycle de vie est inférieur à un an.

Tige

Organe le plus souvent aérien dont le développement et la ramification déterminent le « port » ou physionomie de la

Troglobies

Organismes n’ayant que peu de chance de vivre à l’extérieur d’une grotte.

Troglophiles

Organismes présentant certaines particularités anatomiques et morphologiques qui les prédisposent à vivre dans la grotte. Ils peuvent s’y reproduire mais aussi en sortir : hôtes électifs.

Trogloxènes

Organismes étrangers à la grotte qui vivent la plupart du temps à l’extérieur mais peuvent pénétrer à l’intérieur si les conditions qu’ils recherchent sont présentes dans ce milieu.

Troposphère

Partie inférieure de l’atmosphère, s’étendant de la surface de la Terre à environ 10 kilomètres d’altitude aux latitudes moyennes (cette altitude variant en moyenne de 9 kilomètres aux latitudes élevées à 16 kilomètres en zone tropicale), où se forment les nuages et se produisent les phénomènes météorologiques. Dans la troposphère, la température diminue généralement avec l’altitude.

Tubercules

Tiges ou portions de tiges renflées en masses éllipsoïdales à sphériques, parfois plus ou moins rétércies au niveau des noeuds. Ils se forment sur des rhizomes (Arum maculatum), sur des stolons plus ou moins souterrains (Solanum tuberosum), sur des tiges épicotylées (rare) ou sur des tiges hypocotylées (Raphanus sativus).

Upwelling

Remontée d’eau profonde vers la surface des océans.

Valence écologique

Capacité que possède une espèce de peupler des milieux différents caractérisés par des valeurs plus ou moins grandes des facteurs écologiques.

Verticille

Ensemble de feuilles ou de rameaux naissant tout autour d’un axe sur un même noeud.

Vivace

Plante vivant plusieurs années.

Zoochorie

Mode de transport des graines par les animaux.

Zoochorie à élaïosome

Dans ce cas les graines généralement dures et petites comportent un appendice charnu, riche en corps gras. Cet élaïosome a pour fonction d’attirer les animaux (le plus souvent les fourmis). Les fourmis ne consomment que l’élaïosome et laissent la graine soit dans le terrier soit sur le sol.