Vous êtes ici : > Accueil > Menaces > Menaces > Différentes menaces sur la biodiversité


Menaces



Différentes menaces sur la biodiversité





L’incroyable expansion de l’espèce humaine au cours des derniers siècles a provoqué la disparition de nombreuses espèces animales et végétales. Cette disparition en masse est qualifiée de sixième crise d’extinction. Sa particularité par rapport aux précédentes est sa vitesse 1000 à 10 000 fois plus rapide et qui ne cesse de s’accélérer de façon exponentielle, mais aussi qu’elle est due à la réussite d’une seule espèce, l’Homme, qui occasionne la disparition de toutes les autres.



L’incroyable expansion de l’espèce humaine au cours des derniers siècles a provoqué la disparition de nombreuses espèces animales et végétales. Cette disparition en masse est qualifiée de sixième crise d’extinction. Sa particularité par rapport aux précédentes est sa vitesse 1000 à 10 000 fois plus rapide et qui ne cesse de s’accélérer de façon exponentielle, mais aussi qu’elle est due à la réussite d’une seule espèce, l’Homme, qui occasionne la disparition de toutes les autres.

L’altération par les hommes de leur environnement a des effets sans précédent sur la distribution et l’abondance des espèces, sur les écosystèmes et sur la variabilité génétique des organismes.

Les causes d’extinction


Les causes primaires de l’érosion de la biodiversité sont des facteurs de nature démographique, économique et institutionnelle, notamment une demande croissante de terres et de ressources biologiques suite à la croissance de la population humaine, de la production, de la consommation et du commercial mondial, associée à l’incapacité des personnes et des marchés à prendre en compte les conséquences à long terme des changements environnementaux et l’ensemble des valeurs de la biodiversité (Déclaration de Paris sur la biodiversité, 2005).

Les principales causes sont la perte et la fragmentation des habitats, les invasions biologiques, la surexploitation des espèces, la pollution et le réchauffement climatique.
Ces facteurs agissent soit séparément soit de manière combinée, augmentant leur risque d’extinction. C’est le cas par exemple d’une espèce victime d’une perte d’habitat, donc par conséquent fragilisée, et qui sera exposée à une sur exploitation par l’homme.
L’extinction d’une espèce peut également être due à l’extinction d’une ou plusieurs espèces dont elles dépendent, on appelle ce phénomène la coextinction. Ce phénomène peut être illustré par l’exemple du Lynx ibérique qui s’est spécialisé sur la prédation du Lapin de garenne, et qui est aujourd’hui en danger critique d’extinction à cause de la chute des effectifs de sa proie. Plus de 6300 espèces seraient ainsi co-menacées à court terme et des systèmes écologiques entiers pourraient disparaître.



Le facteur humain


L’originalité de cette sixième crise d’extinction est son lien avec les activités humaines, mais également à son incroyable croissance qui occasionne des contraintes fortes sur les écosystèmes et les espèces.
Actuellement la terre abrite 6,6 milliards d’Hommes. Le temps de doublement de la population est actuellement de 35 ans ! S’il continuait sur le même rythme, la population humaine serait dans 900 ans de 60 000 000 milliards de personnes, soit 100 habitants par mètre carrés.
Ce chiffre ne pourra évidemment pas être atteint mais il démontre que l’impact de l’homme sur le milieu naturel n’est pas prêt de diminuer et qu’il va au contraire s’accroître dans les années à venir si rien n’est fait.
Il est donc important d’agir dès maintenant pour limiter cet impact.

Livre Rouge de l’UICN


L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) établit chaque année une liste rouge des espèces menacées. La Liste rouge de l'UICN constitue l'inventaire mondial le plus complet de l'état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s'appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d'extinction de milliers d'espèces et sous-espèces. Ces critères s'appliquent à toutes les espèces et à toutes les parties du monde (UICN).
C’est ainsi qu’en 2006, 16 118 espèces sont menacées de disparition dans le monde. Ce bilan ne tient compte que des espèces qui ont été évaluées soit seulement un peu plus de 40 000 espèces sur les 1 560 000 décrites. 40 % des espèces évaluées par l’UICN sont donc menacées d’extinction et étant donné le nombre restreint d’espèces évaluées (2,5 %), il est fort probable que le nombre d’espèces menacées soit largement supérieur à 16 118.
Les espèces menacées d’extinction sont donc certainement sous estimées, et ceci d’autant plus que la majorité de la biodiversité n’est pas encore connue, seules 1,5 million d’espèces sont connues, sur les 15 à 30 millions existantes (selon les prédictions d’experts).

L’UICN a établit plusieurs critères de gravité : on y apprend notamment que 1 541 espèces sont en danger critique d’extinction (risque extrêmement élevé d'extinction à l'état sauvage, dont 16 en France), 2 258 en danger d’extinction (risque très élevé d'extinction à l'état sauvage, dont 18 en France) et 4 591 espèces sont vulnérables (risque élevé d'extinction à l'état sauvage, dont 99 en France).

Rappelons que le livre rouge de l’UICN n’a aucune valeur règlementaire, son but essentiel consiste à mobiliser l'attention du public et des responsables politiques sur l'urgence et l'étendue des problèmes de conservation, ainsi qu'à inciter la communauté internationale à agir en vue de limiter le taux d'extinction des espèces menacées.


Marquer et partager


Dans la même thématique


Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche