Les pluies acides : définition, causes et conséquences

Les pluies acides peuvent être des événements particulièrement dommageables pour l’environnement. Voyons ensemble ce qu’est une pluie acide, quelles en sont les causes et les conséquences sur la nature.

Que sont les pluies acides ?

Les pluies acides sont un terme fourre-tout qui désigne plusieurs types de retombées humides dont l’acidité est anormalement élevée. Ainsi, la pluie, la neige, le brouillard ou encore le smog peuvent être considérées comme des pluies acides.

Comme leur nom le laisse présager, les pluies acides sont des précipitations acides, c’est-à-dire dont le pH est inférieur à 7. Il convient de rappeler que l’échelle de PH est logarithmique : une solution à un PH de 5 est 10 fois plus acide qu’une solution ayant un PH de 6.

Une pluie acide occasionne de nombreux dégâts : sur les plantes, les océans et rivières mais aussi sur le bâti humain qui peut se voir fragiliser.

Quelles sont les causes des pluies acides ?

Les pluies acides viennent principalement de la pollution de l’air causée par les activités humaines. Par exemple, le dioxyde de soufre ainsi que les dioxyde d’azote produits par la combustion de composés fossiles vont produire de l’acide nitrique lorsqu’ils se retrouvent dans l’air.

Parfois, les pluies acides peuvent aussi être causées par la nature. Les émissions volcaniques sont ainsi riches en souffre, tandis que les gaz issus de la décomposition ou certains événements naturels comme la foudre peuvent eux aussi causer la production d’oxyde d’azote qui vont acidifier les eaux et retomber plus tard sous forme de pluies acides.

Où sont situées les principales pluies acides de nos jours ?

Les pluies acides étant principalement causées par les activités humaines, les zones les plus souvent concernées par les pluies acides sont le plus souvent les régions industrialisées.

En Europe, avant les années 2000, certaines régions industrielles comme la Ruhr, la Lombardie où les régions minières de l’Angleterre étaient particulièrement concernées par les pluies acides.

Avec la délocalisation de nombreuses industries vers l’Asie, mais aussi grâce au développement technologique du monde occidental, et notamment l’amélioration de l’industrie automobile, les pluies acides se sont déplacées et sont aujourd’hui bien plus présentes dans des zones comme la Chine et l’Asie du Sud Est.

Faut-il craindre les pluies acides ?

Les pluies acides ont des conséquences néfastes sur tous les organismes vivants. Peu d’espaces naturels sont préparés à recevoir des précipitations acides, une pluie acide est donc rarement sans conséquences.

Conséquences sur les milieux aquatiques

L’acidification des eaux, aussi bien celle des rivières, des lacs et des océans, est particulièrement à craindre. 

Certaines espèces aquatiques ne peuvent se développer dans des eaux trop acides, et le risque de modifier drastiquement et rapidement certains écosystèmes est important lorsque les précipitations acides sont nombreuses. Comme toutes les espèces n’ont pas le temps de s’adapter, certaines finissent simplement par disparaître et il est fréquent dans les zones aquatiques acidifiées d’assister à une stérilisation du milieu.

Conséquences sur la flore

Les pluies acides altèrent particulièrement la flore. Certains champignons, lichens et autres végétaux sont ainsi favorisés par l’acidité du milieu tandis que d’autres souffrent au contraire de ce changement.

L’acidification des sols peut aussi compliquer le développement de la végétation. L’acidification des sols a en effet tendance à l’appauvrir puisque peu d’espèces prolifèrent dans ce milieu.

Les forêts boréales ont particulièrement souffert des pluies acides. Les conifères sont souvent les premiers touchés, avec leurs épines qui tombent, mais d’autres signes comme le développement de champignons sont aussi des éléments alarmants.

Effets sur les bâtiments

Tout comme la faune et la flore, tous les bâtiments ne sont pas conçus pour résister à l’acidité. C’est notamment le cas des bâtiments historiques qui peuvent être construits avec des pierres tendres comme le calcaire ou le marbre.

Les cathédrales et leurs villes historiques d’Europe ont ainsi été particulièrement touchées par les conséquences des pluies acides au cours du 20ème siècle.

Les solutions contre les pluies acides

Les pluies acides sont la conséquence de nombreux dysfonctionnements à des échelles différentes, il y a donc une myriade de solutions qui peuvent les limiter.

Choisir des modes de transport propres

Le transport est une cause importante de pluies acides. Choisir des modes de transport respectueux de l’environnement, préférer les transports en commun, améliorer la technologie dans l’industrie automobile ou développer le covoiturage, toute initiative est bonne à prendre et peut diminuer les pluies acides.

Opter pour des énergies décarbonées

La combustion de combustibles fossiles est une source importante de pluies acides. Ne pas dépendre du charbon, du pétrole ou du gaz naturel pour sa production d’énergie est donc une avancée importante pour limiter la fréquence des pluies acides.

Rendre les industries moins polluantes

L’industrie peut être une source importante de pluies acides et de pollution. Si ces dernières années les conséquences sur l’environnement de l’industrie sont bien plus réduites que par le passé, les efforts restent à poursuivre aussi bien au niveau législatif qu’en termes de développement technologique.

Développer une agriculture sans sulfate

Les sulfates de l’agriculture peuvent être diminués en optant pour des cultures où l’utilisation de ces produits est moins nécessaire. A votre échelle, opter pour une alimentation plus respectueuse de l’environnement est une bonne initiative pour réduire les pluies acides.

Réhabiliter les zones acidifiées

Certaines zones acidifiées ont pu être réhabilitées en y déversant des solutions basiques. Si ces traitements ne s’attaquent pas à la cause des pluies acides et ne sont pas suffisants seuls, ils peuvent néanmoins reconstituer certains milieux affectés et leur éviter une stérilisation certaine ou une modification trop drastique de leur écosystème.

10 gestes simples pour préserver la nature

Recevez gratuitement notre ebook sur l'écologie

Envie de vous engager au quotidien avec des gestes simples ? Repenser nos comportements et la gestion de nos déchets est un moyen essentiel de contrer les effets dévastateurs liés aux dérèglements de notre planète.

Pour vous guider dans vos premiers pas, nous vous proposons gratuitement notre ebook pour toute inscription à notre newsletter. Vous y trouverez une synthèse avec des astuces simples à mettre en place, et des liens pour étoffer votre lecture.

Renseignez votre email, et recevez directement notre guide des « 10 gestes simples pour préserver la nature » ainsi que nos futures publications.