Quel est l’effet de la pollution de l’air sur la santé ?

Les effets de la pollution de l’air sur la santé de l’homme sont maintenant connus et font sans cesse l’objet d’une plus grande attention. Dans le monde, il est ainsi estimé qu’entre 4 et 5 millions de morts sont imputables à la pollution de l’air, soit près d’un décès sur cinq.

Voici les principaux effets de la pollution sur le corps humain ainsi que nos conseils pour vous en protéger et préserver votre santé.

Comment la pollution de l’air contamine le corps humain ?

La pollution de l’air est particulièrement insidieuse. On peut être contaminé par la pollution sans s’en rendre compte puisque contrairement à d’autres types de pollution, celle de l’air peut se déplacer facilement, est le plus souvent invisible, inodore et donc difficile à détecter.

La pollution peut contaminer l’homme de plusieurs façons :

  • par les voies respiratoires
  • par les voies digestives
  • par la peau

Les voies respiratoires sont le mode principal de contamination, mais les voies digestives ne sont pas à négliger : la pollution se fixe sur les aliments que nous mangeons et finit par contaminer notre système digestif. 

Les contaminations par voies cutanées sont elles moins fréquentes, mais elles peuvent être un risque important pour ceux manipulant des substances telles que des pesticides.

Symptômes et maladies liés à la pollution de l’air

Les symptômes et maladies directement imputables à la pollution de l’air dépendent de nombreux facteurs : le type de polluant, la durée de l’exposition, la santé de la personne contaminée ou encore les sensibilités personnelles.

Les symptômes d’une contamination légère

Les symptômes les plus légers dûs à une exposition aiguë à la pollution peuvent inclure :

  • Picotement des yeux
  • Irritation des voies respiratoires (nez et gorge en particulier)
  • Nausées
  • Toux
  • Allergies
  • Aggravation de l’asthme

Les maladies chroniques imputables à la pollution

Suivant les polluants et la durée d’exposition, des maladies plus graves peuvent se développer. Contrairement à certains symptômes d’une exposition aiguë, la pollution sévère ou une exposition chronique peuvent avoir des conséquences bien plus dramatiques avec des effets chroniques.

 Nous pouvons par exemple relier ces maladies et infirmités à certaines pollutions de l’air : 

  • Maladies respiratoires
  • Maladies cardio-vasculaires
  • Cancers
  • Infertilité
  • Baisse du système immunitaire
  • Mort

Le rôle clé de la durée d’exposition à la pollution

Si les pics de pollution font souvent la une des journaux, ce ne sont pourtant pas forcément les plus à craindre pour leurs effets à long terme sur la santé des êtres humains.

Les habitants sont souvent plutôt conscients de ces pics, et adaptent leurs activités en fonction des recommandations sanitaires. 

En revanche, l’exposition à de la pollution de manière chronique, même à des niveaux modérés, n’entraîne pas la même réponse des pouvoirs publics ni la même crainte que les pics importants.

C’est pourtant l’exposition chronique aux polluants qui a le plus d’effets sur le long terme. 

Les personnes les plus à risque face à la pollution de l’air

Comme toutes les maladies, tout le monde n’est pas égal face à la pollution.

Les femmes enceintes, les enfants ou les personnes âgées sont ainsi plus vulnérables en raison de leurs tissus respiratoires soit insuffisamment développés, soit vieillissants.

 De même, les fumeurs ou les personnes souffrant de pathologies chroniques (cardiovasculaires, diabète etc…), en particulier celles affectant les voies respiratoires comme l’asthme et les allergies, sont particulièrement à risque.

Comment se protéger de la pollution de l’air ?

Il y a plusieurs astuces pour se prémunir des effets de la pollution de l’air sur la santé. Certaines sont plus simples à implémenter dans votre quotidien que d’autres, mais chacune peut vous aider à protéger votre santé des polluants.

Voici quelques pistes à considérer :

  • Consultez les prévisions de pollution de votre localité. Les sites météorologiques ou ceux suivant la pollution peuvent vous donner des indicateurs pour vous aider à déceler les périodes à risque.
  • Évitez de faire de l’exercice lorsque la pollution est élevée ou à proximité d’une source de trafic.
  • Évitez de vous rendre dans des endroits qui concentrent la pollution : routes centrales, intersections, parkings… Si vous vous déplacez en vélo, passez par les petites routes.
  • Allez au travail avant ou après les heures de pointe
  • Ayez toujours avec vous votre ventoline et vos autres médicaments si vous souffrez d’asthme ou d’allergies
  • Si vous travaillez dans un environnement à risque, faites en sorte de porter un masque adéquat pour vous protéger des particules
  • Évitez de brûler du bois ou vos débris si vous êtes sensible à la pollution de l’air. 
  • Ne fumez pas
  • Limitez votre utilisation d’anciennes machines à moteurs thermiques (tondeuses, tronçonneuses, mobylettes…)

Conclusion

La pollution de l’air, en particulier chronique, peut avoir des effets délétères sur la santé humaine. 

Il est nécessaire de l’éviter le plus possible et d’appliquer les conseils de bons sens pour limiter votre exposition, mais aussi diminuer sa production.