Vous êtes ici : > Accueil > Menaces > Bilan > Etat des populations d'oiseaux dans le monde


Bilan



Etat des populations d'oiseaux dans le monde





Plus d’une espèce d’oiseau sur sept (13,6 %) est menacée d’extinction ou a disparu, soit 1360 espèces sur les 9990 espèces connues. Parmi ces espèces, 134 espèces se sont éteintes, 4 sont éteintes à l’état sauvage, 15 sont considérées comme en danger critique d’extinction.


Les oiseaux sont certainement le groupe taxonomique le plus connu. Seulement 1 % des espèces d’oiseaux sont classées comme n’ayant pas assez de données pour être évaluées. Ainsi plus d’une espèce d’oiseau sur sept (13,6 %) est menacée d’extinction ou a disparu, soit 1360 espèces sur les 9990 espèces connues. Parmi ces espèces, 134 espèces se sont éteintes, 4 sont éteintes à l’état sauvage, 15 sont considérées comme en danger critique d’extinction. Bien que 8564 espèces ne sont pas considérées comme en danger d’extinction, 835 sont considérées comme presque menacées (8,4%) et les 7729 sont considérées comme moins préoccupantes. 40,3 % des espèces d’oiseaux sont considérées comme en déclin, 44,4 % auraient une population stable et 6,2% verraient leurs effectifs augmenter.

Répartition géographique de la diversité


On retrouve les oiseaux dans toutes les régions du monde, des tropiques vers les pôles. Ils sont également présents dans presque tous les habitats, des déserts les plus bas aux plus hautes montagnes. Les patrons de diversité d’oiseaux sont principalement influencés par des facteurs biogéographiques comme la diversité et la superficie des habitats. Par exemple, les forêts tropicales sont particulièrement riches en espèces, d’où la très haute diversité de l’avifaune dans la partie équatoriale de ces régions.

Le plus grand nombre d’espèces d’oiseaux est présent dans le domaine néotropical. La liste des vingt pays abritant le plus d’espèces d’oiseaux témoigne d’ailleurs de cet élément. Six des sept pays les plus riches pour les oiseaux sont en Amérique du Sud. La Colombie est le pays hébergeant la plus haute diversité avec 1799 espèces, suivi du Pérou (1772 espèces), du Brésil (1704 espèces) et de l’Equateur (178 espèces). Les autres régions à forte diversité d’oiseaux sont l’Afrique et l’Asie. Six des vingt pays les plus riches sont en Afrique : la République démocratique du Congo, le Kenya et République Unie de Tanzanie ont chacun plus de 1000 espèces d’oiseaux. En Asie, l'Indonésie héberge la diversité la plus élevée (1561 espèces), suivie par la Chine (1237 espèces) et de l'Inde (1178 espèces).

Répartition des espèces d’oiseaux menacés



© UICN
Distribution mondiale des espèces d’oiseaux menacés
Presque tous les pays du monde (97%) héberge une ou plusieurs espèces menacées. Les régions qui se distinguent par une forte densité d’espèces menacées sont la région des Andes, les forêts tropicales du Brésil, l’est de l’Himalaya, l’est de Madagascar et les archipels du sud-est de l’Asie.

La majorité des oiseaux menacés (60%) sont endémiques d’un seul pays, et la plupart de ces espèces ont une petite aire de répartition et de faibles effectifs. Pas toutes les espèces menacées ont une aire de distribution restreinte, ainsi 14 espèces menacées sont présentes dans plus de 30 pays comme le Faucon crécerellette (Falco naumanni) présent dans 96 pays d’Europe, d’Asie et d’Afrique. La responsabilité politique pour la conservation des espèces menacées n’est donc pas une affaire sur le plan national mais également à l’échelle internationale.

L’Asie et l’Amérique du Sud sont les deux régions avec le plus grand nombre d’espèces d'oiseaux menacées : neuf pays du top 20 sont en Asie et cinq en Amérique du sud. Parmi les dix pays avec la proportion d’oiseaux les plus menacés, sept sont les plus importants en termes de diversité d’oiseaux, avec le Brésil et l’Indonésie en tête de liste, hébergeant respectivement 122 et 115 espèces d’oiseaux menacées. Ces deux hébergent également un nombre important d’espèces endémiques menacées : 71 espèces pour le brésil, 67 espèces pour l’Indonésie. Les régions avec les plus fortes proportions d’espèces d’oiseaux menacées ou disparu sont des régions avec une faible diversité de l’avifaune. Ainsi des zones comme la Polynésie française, les îles Cooks, l’île Sainte-Hélène ont toutes moins de 100 espèces d’oiseaux mais des pourcentages très élevés de leur avifaune sont menacés ou déjà éteintes (plus de 40 % pour chaque secteur). Une autre caractéristique frappante de ce bilan est la lourde domination des îles océaniques avec des pourcentages très élevés d’espèces d’oiseaux menacés. La majorité des extinction (88 %) d’oiseaux connues l’ont été sur les îles, souvent à la suite de l’introduction d’espèces envahissantes telles que les chats, les rats et les chèvres ou encore suite à la dégradation de leurs habitats. Le taux d’extinction sur les îles semble ralentir actuellement grâce aux efforts visant à éradiquer les espèces exotiques.

Préférences d’habitat



© UICN
Liste des habitats préférés des oiseaux
Les oiseaux se reproduisent dans tous les principaux types d’habitats. Bien que certaines espèces utilisent différents types d’habitats, de nombreuses d’entre elles sont spécialistes d’un seul habitat. Les forêts sont l’habitat qui abrite le plus d’espèces d’oiseaux (75 % des espèces recensées), et notamment les forêts tropicales et subtropicales qui sont les plus riches. Les prairies, les savanes et les zones humides sont également des habitats importants pour les oiseaux, chacun supportant 20 % des espèces, tandis que les terres arbustives abritent 39 % des esoèces. Enfin, environ 45 % des oiseaux sont retrouvés dans des zones artificialisés (habitat modifié par l’homme, terres agricoles…). Les oiseaux semblent s’adapter plus facilement ou du moins être plus tolérants à de telles perturbations que les amphibiens ou les mammifères.

Les zones humides sont des habitats très importants pour de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau qui ont tendance à se rassembler dans ces milieux en particulier pour l’alimentation et la nidification. Les individus sont régulièrement de retour d’année en année au sein des mêmes zones humides. Par exemple, le lac Natron en Tanzanie héberge chaque année 2,5 millions de Petit flamant (Phoeniconaias minor).

Menaces



© UICN
Menaces et stress affectant les oiseaux
Les menaces affectant les populations d’oiseaux dans le monde sont nombreuses et variées mais l’agriculture, l’exploitation forestière et les espèces envahissantes sont les plus graves et touchent respectivement 1065 (87 %), 668 (55 %) et 625 (51 %) espèces d’oiseaux menacées. Les menaces les plus communes étant la destruction et la dégradation des habitats qui a une incidence sur 1146 (93 %) espèces menacées.

L’homme est responsable de la plupart des menaces affectant les oiseaux. Le développement et l’intensification de l’agriculture et de la sylviculture provoquent la dégradation, la destruction et la fragmentation des habitats. La pêche provoque également une dégradation des milieux marins et la mort accidentelle de nombreux oiseaux de mer par le biais de la prise accidentelle dans les filets. La propagation des espèces envahissantes, la pollution et la surexploitation des oiseaux sauvages sont également des menaces conséquentes. Enfin, à long terme, le réchauffement climatique induit par l’homme est la menace la plus sérieuse pour toutes les espèces d’oiseaux.

Bibliographie


Jean-Christophe Vié, Craig Hilton-Taylor, Simon N. Stuart (2008). Wildlife in a changing world. An analysis of the 2008 IUCN Red List of Threatened Species. Rapport UICN, 182 p.


Marquer et partager


Dans la même thématique


Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche