Vous êtes ici : > Accueil > Biodiversité > Monographies > Alouette bilophe


Monographies



Alouette bilophe





L’Alouette bilophe (Eremophila bilopha), appelée aussi Alouette hausse-col du désert, habite les regs et hamadas de la zone saharienne, mais tout aussi bien les steppes graminéennes. Le plumage beige, la tête colorée de noir et blanc, elle fréquente les déserts de sable et de pierres même dépourvus de végétation. Le mâle porte sur la tête des petites aigrettes noires au printemps.


Description de l’espèce


© Gérald Berger
Alouette bilophe
L’Alouette bilophe (Eremophila bilopha) est un oiseau de la famille des Alaudidés. Elle possède un motif noir typique noir sur la tête qui part du bec, passe sous les yeux et descend vers le cou. Les plumes à la base de la mandibule inférieure, le menton et la gorges sont blanches. Sur la tête, elle possède des plumes noires saillant sur les côtes de la calotte formant ainsi de fines cornes (d’où le nom de bilophe). Le plumage dessus est brun – roux vif. Le dessous est blanc, excepté une tache pectorale noir pointue au niveau du cou (qui n’est jamais relié à la tache noir de la tête). Le mâle et la femelle sont semblables, excepté la bande noire à l’arrière du front qui est un peu plus étroite et tacheté de rose cannelle et les deux lophes qui sont généralement plus petites et pas entièrement noires.

Taille : 12-14 cm
Envergure : 26-31 cm
Poids : 38-39 g

Biologie

Ecologie

L’espèce occupe les semi-déserts, les steppes arides. On la retrouve à basse altitude sur les versants montagneux (moins de 1000 m) sur un sol nu ou à faible densité de végétations. Dans les zones sablonneuses, elle reste sur les patchs de sol compact, elle évite ainsi les zones de sable pur.

Comportement

L’Alouette bilophe est résidente. Certains oiseaux se dispersent mais il s’agit plutôt d’un comportement individuel plutôt que d’un mouvement populationnel en Afrique du Nord, et de façon plus régulière en Arabie.

Reproduction


© Gérald Berger
Nid d'Alouette bilophe
Le début de la saison de reproduction est variable suivant la localisation de l’espèce. Ainsi la saison débute dès le mois de février jusqu’à mi avril à l’ouest du Maroc, au mois de mars à l’est de l’Arabie Saoudite, en avril – mai en Algérie et fin avril – début mai en Jordanie.
Le nid est situé directement sur le sol ou abrité par une touffe de Tussock (herbe). C’est une dépression bordée d’herbes, de brindilles et de radicelles. L’intérieur est bordé de boue, d’herbes et parfois de laine. La part d’investissement des deux parents dans la construction du nid n’est pas connue.
La femelle pond deux à quatre œufs lisses de couleur blanc – verdâtre fortement tacheté de brun jaunâtre. L’incubation dure environ 13 à 14 jours, et est assuré uniquement par la femelle. Les jeunes s’envolent après 16 à 17 jours.

Régime alimentaire

L’Alouette bilophe s’alimente de graines, et parfois d’insectes et de fruits. Les oiseaux peuvent s’alimenter en groupe au Maroc. Ils sont capables de retourner des pierres pouvant faire plusieurs fois leur poids.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

La répartition de l’espèce s’étale de l’Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Libye, Mauritanie, Maroc, Tunisie) au Moyen-Orient (Iraq, Israël, Jordanie, Koweït, Liban, Arabie saoudite, Syrie).
Les effectifs de l’espèce n’ont pas été estimés mais elle est considérée comme commune dans les divers pays de son aire de répartition.

Statut de l’espèce

Convention de Berne (Annexe 3)
Oiseau protégé (Article 4)
Oiseau protégé (Article 5)

Bibliographie

MULLARNEY K., SVENSSON L., ZETTERSTROM D. & GRANT P.J. (2004).- Le guide ornitho. Delachaux et Niestlé. 399 p.

SNOW D.W. & PERRINS C.M. (1998).- The birds of the Western Paleartic. Concise Edition. Oxford University Press. 1832 p.


Marquer et partager


Dans la même thématique



Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche