Les étapes de recyclage du plastique

Les différents types de plastique

Il existe différents types de plastique, et tous ne sont pas recyclables de la même façon. L’industrie plastique a mis en place un système à numéros pour les reconnaître facilement et les a triés en sept catégories : le PET ou polyéthylène téréphtalate (numéro 1), le HDPE ou polyéthylène haute densité (numéro 2), le PVC ou polychlorure de vinyle (numéro 3), le LDPE ou polyéthylène basse densité (numéro 4), le PP ou polypropylène (numéro 5), le PS ou polystyrène (numéro 6) et tous les autres qui ne rentrent dans aucune autre catégorie, comme ceux à base de polycarbonate ou de composés de plastique (numéro 7).

Parmi eux, seuls 3 sont réellement recyclables : les numéros 1, 2 et 3, soit le PET, le PEHD et le PP. Le PET est un plastique léger, souple et transparent, utilisé pour les bouteilles d’eau, de jus de fruits ou détergents. Le PEHD présente un aspect plus rigide et opaque : grâce à sa solidité, il est souvent utilisé pour les bouteilles de lait, les flacons de shampoing ou de lessive. Le PP, quant à lui, est l’un des plastiques les plus durs : il sert à conditionner des aliments gras comme le beurre, les yaourts et les plats cuisinés, mais il est également utilisé pour fabriquer de la vaisselle en plastique, des sachets résistants ou des gourdes.

Les 9 étapes du recyclage du plastique PET

Le PET est l’un des plastiques les plus utilisés. Il se recycle bien, lorsqu’il est correctement collecté et traité. La première étape de son recyclage est en effet sa collecte : les consommateurs sont directement impliqués dans cette collecte. Il faut que les emballages PET soient placés dans les bacs prévus à cet effet (les poubelles jaunes de tri), pour qu’ils soient récupérés par camion et acheminés jusqu’au centre de tri où se déroule la seconde étape.

Au centre de tri, les emballages PET sont séparés du reste des déchets de la poubelle de tri, pour assurer un recyclage optimal.

Ils sont ensuite compactés dans d’énormes balles pour gagner de la place et faciliter leur futur transport. Une fois que ces balles, ou cubes de plastique, sont arrivés à l’usine de régénération, on passe alors à la troisième étape.

Un nouveau tri est effectué dans cette nouvelle usine, pour repérer et isoler les derniers éléments non-recyclables. Les emballages PET passent ensuite à la broyeuse, et ressortent sous forme de petites paillettes de plastique. Il existe plusieurs types de paillettes : les paillettes de PET clair, qui viennent des plastiques transparents ou bleu clair, doivent être différenciées des paillettes de PET foncé (provenant des plastiques bleu ou vert foncé).

La quatrième étape consiste à « nettoyer » ces paillettes pour en retirer tous les éléments qui ne sont pas strictement du PET. Les paillettes sont placées à l’intérieur d’énormes cuves de nettoyage, qui sont en fait des machines conçues pour décoller les particules fines grâce à l’action combinée d’eau et de détergent. Ensuite, on place toutes les paillettes dans l’eau et la division entre les différents plastiques va s’opérer naturellement : le PET, plus lourd, va couler. Concrètement, dans une bouteille d’eau, on nettoie puis on fait flotter les paillettes pour retirer les étiquettes, la colle et les résidus de bouchons.

On entame alors la cinquième étape, qui est celle du dernier tri. Ce tri appelé optique est effectué par des machines de détection et des caméras, qui vont faire un dernier contrôle sur les paillettes de PET pour s’assurer que toutes rejoignent bien leur destination de recyclage finale. Enfin, un système de soufflage finalise ce tri et sépare définitivement le PET des autres traces de plastique.

La sixième étape est la phase d’extrusion : cela signifie que de nouveaux produits sont fabriqués à partir de l’écoulement de matières liquides, notamment des matières plastiques. Cela consiste à faire fondre les paillettes de PET dans une grande cuve, à 280°C, pour former des petits tubes appelés joncs. Ces joncs sont ensuite plongés dans l’eau pour les faire refroidir, puis ils sont découpés en granulés. Ceux-ci seront alors clairs ou foncés, selon la couleur initiale des paillettes.

Ces granulés de PET, clairs comme foncés, sont ensuite soumis à la purification par polycondensation. Cette septième étape consiste à éliminer les impuretés des granulés en utilisant une succession de réactions chimiques qui combinent différentes molécules en une seule, et qui fonctionne à l’échelle moléculaire.

Une fois ces granulés bien nettoyés, essorés et séchés, ils sont conditionnés en grands paquets, et prêts à être expédiés. C’est la huitième étape du recyclage : les granulés sont vendus et expédiés à des entreprises désireuses de se fournir en matières premières recyclées, et qui fabriquent des objets en plastique recyclé.

La transformation de ces granulés en nouveaux produits en PET est la neuvième et dernière étape du cycle de recyclage : les entreprises les utilisent pour produire des objets tels que de nouvelles bouteilles d’eau ou de jus de fruits, des objets du quotidien ou des textiles recyclés.