Vous êtes ici : > Accueil > Biodiversité > >


Invasions biologiques



Frelon asiatique



Le Frelon asiatique (Vespa velutina) est un frelon originaire d'asie, de grande taille, qui envahit progressivement la France. Son impact est principalement présent sur les populations d'abeilles dont il se nourrit et qui sont déjà fragilisées par les activités anthropiques.


Présentation

Le Frelon asiatique (Vespa velutina) est un insecte de la famille des Vespidae. Le Frelon asiatique est très facile à reconnaître car c’est la seule guêpe en Europe à posséder une livrée aussi foncée : les adultes sont brun noir et apparaissent, de loin, comme des taches sombres sur le nid. La variété V. velutina nigrithorax possède un thorax entièrement brun noir velouté et des segments abdominaux bruns, bordés d’une fine bande jaune. Seul le 4e segment de l’abdomen est presque entièrement jaune orangé. La tête est noire, la face jaune orangé, les pattes brunes à l'extrémité. Ce frelon est impossible à confondre avec le Frelon d’Europe, Vespa crabro . Mesurant environ 3 cm de long, il est un peu plus petit que ce dernier. La différence est particulièrement nette chez les reines, dont la taille atteint au plus 3,5 cm chez V. velutina et 4 cm chez V. crabro (Villemant et al., 2006). Le Frelon asiatique, qui mesure environ 3 cm de long est aussi un peu plus petit que le Frelon d’Europe. La différence est particulièrement marquée pour les reines, dont la taille atteint au plus 3,5 cm chez V. velutina alors qu’elle peut dépasser 4 cm chez V. crabro.

Comme, le frelon d’Europe, Vespa velutina construit un volumineux nid de papier mâché, composé de plusieurs galettes de cellules entourées d’une enveloppe faite de larges écailles de papier, striées de beige et de brun. Lorsqu’il est installé dans un espace bien dégagé, le nid du Frelon asiatique est sphérique quand sa taille ne dépasse pas 60 cm de diamètre. Mais il peut devenir ovalaire et atteindre jusqu’à 1 m de haut et 80 cm de diamètre

Dans son aire d'origine, le Frelon asiatique vit essentiellement en milieu forestier mais avec l’extension de l’urbanisation aux dépens de la forêt, on le rencontre aussi en zone périurbaine. En France, le Frelon asiatique installe de préférence son nid dans les hautes branches des grands arbres, en zone urbaine ou agricole comme en milieu boisé. Il semble profiter des vallées des cours d’eau pour se disperser et éviterait les peuplements purs de conifères.

Pour nourrir ses larves, il capture des insectes et plus particulièrement des abeilles. Pour les capturer, il se positionne en vol stationnaire à l'entrée d'une ruche. Sa taille plus importante et ses grandes pattes lui permettent de saisir une abeille et de l'emmener avec lui. Il ne gardera de l'abeille que le thorax et en fera une boulette qu'il emportera pour nourrir les larves de sa colonie. Le frelon adulte se nourrit des fruits mûrs et de nectar. Il n'est pas rare qu'une attaque de frelon décime une ruche entière d'abeille.

Origine

Cette espèce est originaire d'Asie du Sud-Est : Inde, péninsule indochinoise, Chine et les îles de Java, de Lombok et de Hong-Kong.

Raison de l’introduction

L’espèce a été introduite en France pour la première fois en 2004 dans le Lot-et-Garonne. Puis l’espèce est progressivement découverte en Aquitaine, dans le Périgord… et est observée dans des effectifs de plus en plus importants. En 2009, l’espèce est également retrouvée en Ile de France, Aquitaine, Midi Pyrénées… Au total, 25 départements sont désormais envahis. L’aire de distribution de l’envahisseur s’est étendue de la Vendée et des Deux-Sèvres au nord-ouest, à l’Ariège et la Lozère au sud-est.
La méthode d’introduction n’est pas connue précisément mais on pense qu’elle a été introduite dans des conteneurs de marchandises en provenance d’Asie.

Impacts

Cette espèce s’attaque aux ouvrières des ruches d’abeilles telles que l’Abeille européenne (Apis mellifera) et l’Apis cerana. Son impact n’est pas encore connu avec précision, mais la prédation sur les abeilles qui sont déjà fragilisées par les activités anthropiques pourraient avoir de graves conséquences sur les abeilles mais également sur la biodiversité. En effet, les abeilles participent à la pollinisation de près de 20 000 espèces de plantes en Europe dont 40 % sont des fruits, des légumes ou des oléagineux.

Bibliographie

Villemant C. & Haxaire J. 2007. Le Frelon asiatique (Vespa velutina). In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2004. Inventaire national du Patrimoine naturel, site Web. http://inpn.mnhn.fr


Marquer et partager



Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche