Vous êtes ici : > Accueil > Biodiversité > >


Invasions biologiques



Jussie rampante



La Jussie rampante (Ludwigia peploides) est une plante aquatique originaire d'Amérique du sud qui a colonisé de nombreuses zones himides européennes où elle se développe sous forme d'herbiers aquatiques très denses et parfois presque impénétrables, immergées ou émergées.


Présentation

La Jussie rampante (Ludwigia peploides) est une plante de la famille des Onograceae. C’est une plante herbacée rampante qui se développe à partir de rhizomes, avec une tige florale à port dressé mesurant jusqu'à 0,8 mètre de hauteur. Les feuilles sont alternes, pétiolées, ovales, de couleur vert luisant, presque glabres en face supérieure, velues en face inférieure. Les fleurs, solitaires, sont portées par des pédoncules floraux rouges. Elles sont de couleur jaune vif. La floraison a lieu au début de l'été et dure jusqu'à l'automne. Le fruit est une capsule allongée.
Elle se développe sous forme d'herbiers aquatiques très denses et parfois presque impénétrables, immergées ou émergées, en produisant des tapis de tiges plus ou moins rigides pouvant atteindre et même dépasser 6 m de long.

Elle apprécie les eaux très ensoleillées, stagnantes ou à faible courants (mares, étangs jusqu'à 3 m de fond, cours d’eau à étiages sévères) et peut aussi coloniser les canaux, fossés, zones d'atterrissements, et différents types de zones humides.
Elle est peu exigeante en termes de nutriments et de substrat (vases émergées, bancs de galets, gravières, etc.) mais sa croissance est plus rapide (très rapide) dans les milieux eutrophes. On a observé localemnet une colonisation de prairies humides.

Origine - Raison de l’introduction

La Jussie rampante est originaire d’Amérique du sud. Elle a été introduite en Afrique, Amérique du Nord (Etats du Sud et du Sud-Ouest des Etats-Unis), en Australie et en Europe, principalement pour fleurir les bassins et les aquariums.
Elle s’est rapidement répandue dans plusieurs pays européens où elle a colonisé de nombreux plans d'eau et cours d'eau.
En France, la Jussie rampante et la Jussie à grandes fleurs (Ludwigia grandiflora) ont été signalées comme ayant été accidentellement introduites dès 1820-1830 dans le Lez à Montpellier, puis rapidement considérées comme naturalisées dans le Gard et dans l’Hérault. De là elles ont gagné la Bretagne, le sud de la France puis remontent progressivement vers le nord et l'est.
Ses populations semblent avoir explosé après une longue phase de latence, à partir des années 1970 dans le sud et des années 1990-2000 dans le nord. Elle gagne du terrain vers le nord, probablement aussi en raison du réchauffement climatique et d'hivers plus doux.

Impacts

La Jussie rampante est considérée comme une des espèces de plante aquatique envahissante les plus problématiques à l’échelle européenne pour les cours d’eau.

À la manière des tapis de lentilles d'eau, la jussie concurrence la flore aquatique immergée en empêchant la pénétration de la lumière vers le fond et en occupant toute la niche écologique offerte par les nombreux habitats qui lui conviennent.

Elle peut contribuer aux phénomènes de dystrophisation voire de zone morte : sa nécromasse produit en se décomposant dans une zone peu oxygénée une anoxie (déficit en oxygène) limitant ou empêchant dans cette zone la survie de la plupart des espèces animales.

Elle peut aussi entraver le bon fonctionnement de systèmes d'irrigation, de drainage et d'arrosage.


Marquer et partager



Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche