Vous êtes ici : > Accueil > Conservation > Inventaires > Méthodologie de recensement des amphibiens


Inventaires



Méthodologie de recensement des amphibiens





La méthodologie ci-après se base sur un recensement semi-quantitatif avec échantillonnage des adultes et des larves par détection visuelle, auditive et par pêche.


Calendrier de recensement


La période de prospection s’étale, de mars (voir février selon les conditions météorologiques) à juillet. Les périodes d’activité diffèrent selon les espèces ; il est donc indispensable de se référer aux ouvrages spécialisés.

L'étude des amphibiens pourra se décomposer en trois phases :
  1. Fin janvier / février pour la reproduction d'espèces précoces (Grenouilles rousses et agiles, Crapaud commun, Salamandre tachetée)
  2. Début mars / mai pour les espèces plus tardives comme le Pélodyte ponctué, le Crapaud calamite ou la Rainette verte et également pour les tritons atteignant le maximum de densité en cette période
  3. Fin mai / début juin pour les espèces les plus tardives comme les Grenouilles vertes, le Sonneur à ventre jaune et l'Alyte.

Le suivi devra être effectué à des dates similaires d'une année à une autre, dates qui pourront éventuellement être décalées et adaptées en fonction des conditions météorologiques de l'année (hiver prolongé par exemple, ou pluie en période de sécheresse estivale), de la situation hydrologique ou de la situation géographique (macro-climat).

Technique de recensement


Sur chaque site il est recommandé d’effectuer un minimum de deux à trois visites. Une visite diurne destinée à la détermination des pontes et deux inventaires nocturnes axés sur l’identification des adultes et/ou de leurs larves. Dans tous les cas, l’observateur tentera d’estimer les effectifs au moyen de classes ou par un comptage brut.

Détection visuelle des espèces

Elle s’effectue potentiellement sur la totalité des stades de développement en milieu aquatique, notamment au moyen de jumelles. On l’utilise notamment pour les espèces ne possédant pas un chant puissant. Cette recherche sera essentiellement crépusculaire et nocturne, mais pourra également associer des visites diurnes. Tous les individus de chaque espèce, mâles et femelles, ainsi que les pontes seront comptabilisés.
La capture est souvent utile notamment pour l’identification des tritons ou des larves. Elle s’effectue au moyen d’un filet ou d’une épuisette, par exemple lorsque le milieu est turbide et/ou envahi par la végétation.

Détection auditive des mâles chanteurs

Chez la plupart des espèces d’anoures, les mâles possèdent des chants caractéristiques, dont la portée est très variable selon les espèces ; de quelques mètres pour la Grenouille rousse à plusieurs dizaines pour le Crapaud calamite. Plusieurs écoutes sont donc à entreprendre autour des mares. Cette recherche sera essentiellement crépusculaire et nocturne, mais elle pourra également associer des visites diurnes.
En admettant un sex ratio équilibré, on comptabilisera 2 individus pour chaque mâle chanteur observé. Attention toutefois : s'il est considéré que la plupart des espèces ont un sex ratio équilibré, celui des Crapauds communs va jusqu'à 8 mâles pour 1 femelle ; mais comme son chant est faible, cette espèce ne sera généralement pas dénombrée en utilisant les mâles chanteurs.

Pêche

Par pêche au moyen d'une épuisette, essentiellement pour les Urodèles et les larves, en appliquant des coups de pêche standardisés (coup d'épuisette en un lieu et sur une longueur définie, constante).

Caractérisation des habitats


Les variables environnementales suivantes seront prises en compte dans une fiche :
  1. localisation
  2. habitats de reproduction : création d’un référentiel (mare, étang, dépression …)
  3. unité écologique où se situe l’habitat de reproduction (pelouse, boisement …)
  4. paramètres physico-chimique : ph, conductivité, turbidité, salinité, profondeur eau, profondeur vase, pentes et hauteurs des berges, surface, ombrage…
  5. description de la végétation : structure et composition des macrophytes à partir de référentiel
  6. etc…


Marquer et partager


Dans la même thématique



Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche