Vous êtes ici : > Accueil > Conservation > Mesures pour le jardin > Installer des nichoirs


Mesures pour le jardin



Installer des nichoirs





De nombreuses espèces animales souffrent de la perte et de la dégradation de leurs habitats. Une des solutions pour augmenter les sites de nidification disponibles est de mettre en place des sites artificiels comme les nichoirs. De nombreuses espèces sont susceptibles de les occuper : oiseaux, mammifères, insectes…


De nombreuses espèces animales souffrent aujourd’hui de la perte et de la dégradation de leurs habitats de nidification. Une des solutions pour augmenter les sites de nidification disponibles pour certaines espèces est de mettre en place des sites artificiels comme les nichoirs. De nombreuses espèces sont sont susceptibles de les occuper : oiseaux, mammifères (notamment chauve-souris), insectes…

POUR LES OISEAUX

Forme, taille et diamètre du trou

Ces trois paramètres sont essentiels car ils vont déterminer non seulement la ou les espèce(s) que votre nichoir est susceptible d’abriter, et vont faire en sorte de les protéger des prédateurs éventuels. En effet, le diamètre du trou de sortie doit être ni trop petit sinon votre oiseau ne pourra pas rentrer, ni trop grand car il pourrait permettre à d’autres espèces de pénétrer et de prédateur les œufs.

On distingue plusieurs types de nichoirs.

Nichoir de type fermé

Ce nichoir est le plus couramment utilisé. Il s’agit d’une cavité rectangulaire recouverte d’un toit. Le trou est généralement situé en haut et doit être absolument circulaire. La taille du nichoir mais aussi le diamètre du trou va conditionner les espèces qui vont occuper le nichoir.

Espèce Diamètre
du trou d'envol
(mm)
Largeur
(mm)
Hauteur
(mm)
Profondeur
(mm)
Hauteur de suspension
(m)
Mésange bleue, noire, huppée, nonnette 27 ou 28 100 200 100 2 - 6
Mésange charbonnière 32 - 34 100 250 100 2 - 5
Moineau friquet 32 - 40 100 220 100 3 - 12
Rouge-queue à front blanc 32 - 46
trou ovale
100 250 100 3 - 12
Pic épeiche 45 170 350 170 3 - 10
Étourneau sansonnet 45 - 50 150 280 150 3-12
Sittelle torchepot 46-50 150 340 150 3-10
Martinet noir 50 - 60 220 140 450 5 - 16
Pic vert 65 180 420 180 3 - 12
Choucas des tours 85 190 400 190 5 - 12

Nichoir de type semi-ouvert

Certaines espèces ont besoin d’un trou d’envol assez vaste et utilisent les nichoirs semi-ouverts : les bergeronnettes grise et des ruisseaux, le troglodyte mignon, le gobemouche gris, le rougequeue noir et le rougegorge. Ils sont à installer de préférence sur un mur, dans un endroit calme, à une hauteur de 1,50 à 3 mètres.

Espèce Dimensions
du trou d'envol
(mm)
Largeur
(mm)
Hauteur
(mm)
Profondeur
(mm)
Hauteur de suspension
(m)
Faucon crécerelle 400 * 130 400 350 400 7 - 15
Rouge-queue noir 150 * 70 120 200 150 2 - 6
Rouge-gorge 150 * 70 120 200 150 1 - 4


Nichoirs pour Grimpereau

Le grimpereau adopte assez bien le nichoir type boite à lettre à condition que l'ouverture soit excentrée au maximum. Le trou doit être plus haut (60 mm) que large (24). Ce nichoir doit être fixé contre un tronc d'arbre, adossé par son côté vertical.

Nichoirs pour rapaces

L'épaisseur du bois utilisé doit être d'au moins 20 mm. Dans tous les cas, le fond doit être garni d'une couche de tourbe ou de sciure (5 cm d'épaisseur).

Pour le Faucon crécerelle, un nichoir spécifique de type semi-ouvert doit être mis en place dont les dimensions sont 500 x 400 x 420 mm. L'épaisseur du bois doit être d'au moins 20 mm. Il est ensuite recommandé de garnir le fond d'une couche de tourbe ou de sciure de 5 cm d'épaisseur. Le nichoir doit être installé dans un grand arbre isolé, sur un poteau, en bordure d'un bosquet ou contre un batiment à une hauteur minimale de 5 m. Son ouverture devra être exposée à l'abri des vents dominants (et donc de la pluie), et de préférence à l'est ou sud-est.

Pour l'Effraie des clochers, un cloisonnement avec vestibule est recommandé. Si possible à 10-15 mètres au-dessus du sol, dans un lieu pas ou peu fréquenté et obscur (combles ou greniers de grands bâtiments, clocher, pigeonnier, grange ou hangar agricole...). Fixez le nichoir contre un mur ou une poutre. Le nichoir doit faire 50 cm de hauteur, 40 cm de profondeur, 65 cm de largeur. L’entrée du nichoir doit être carré et mesuré 20 cm de côté.

Pour la Chouette chevêche, le nichoir doit être très profond (env. 110 cm) rectangulaire ou cylindrique. Placez deux nichoirs par site, à environ 50 m l’un de l’autre. Suspendez-les sous une grosse branche à l’aide d’un fil électrique souple, gainé et pas trop serré pour ne pas blesser la branche ou sous une toiture entre 2 et 4 m de haut.

Pour la Chouette hulotte, un nichoir cylindrique profond de 30 cm de diamètre au moins ou un nichoir à balcon de 450x250x250 mm et trou d'envol de 120 mm sera éventuellement occupé. Il doit être installé dans un arbre ou contre la façade d’un grand bâtiment (grange, hangar...), entre 6 et 10 mètres de haut.

Pour le Petit-duc scops, il doit être installé dans un arbre entre 2 et 5 m de haut. Le nichoir est de type fermé avec un trou de 70 mm de diamètre. Il doit mesurer 30 cm de hauteur, 20 cm de largeur, 30 c m de profondeur et le toit est un carré de 30 cm dépassant ainsi de chaque côté.

Nichoirs pour Hirondelles ou Martinets

Pour les Martinets, une boite profonde avec trou d'envol en dessous et trappe de visite est recommandée.Pour les Hirondelles de cheminée, une simple planchette recouverte de grillage fin facilitera la construction du nid. Pour l'Hirondelle de fenêtre, on peut lui construire un nid en forme de coupe ou lui proposer des niches.
Dans tous les cas, chaque élément doit être répété pour accueillir plusieurs couples

Positionnement

Vous devez veiller à ne pas placer votre nichoir dans un lieu trop fréquentée (par l’homme) et accessible aux prédateurs (les chats par exemple). Il peut ainsi être positionné sur un arbre ou un mur. Si les passages sont trop fréquents devant le nichoir, les oiseaux ne viendront pas ou ne resteront pas à cause du dérangement. De même, vous ne devez pas aller observer le contenu du nichoir pendant la période de reproduction. L’ouverture du nichoir voire même son approche de trop près pourrait inciter le couple à l’abandonner, même si les poussins sont dedans. Soit vous pouvez observer de loin à l’aide de jumelles, soit si vous souhaitez pouvoir observer le contenu sans déranger, il vous faut installer une webcam à l’intérieur qui permettra un suivi constant sans dérangement.
Concernant les prédateurs, il existe de multiples astuces pour éviter qu’ils impactent les habitants de votre nichoir. Par exemple, une plaque métallique autour du trou d’envol empêchera les pics, lérots et écureuils de l’agrandir pour détruire la nichée.

Le nichoir ne doit jamais être placée en plein soleil (hyperthermie) ni à l’ombre complète (hypothermie). Le trou d’envol doit être à l’opposé des vents dominants et le nichoir légèrement penché vers l’avant pour protéger les oiseaux des intempéries. Une orientation est-sud-est du trou d'envol est conseillée.

POUR LES MAMMIFERES

Chauve-souris

Il existe plusieurs types de nichoirs pour les chiroptères. Le plus courant est une boîte très plate, constituant une niche de largeur comprise entre 1,5 et 3,5 cm. Il se place contre un mur ou sur un tronc d’arbre. L'ouverture doit se situer sur le bas du nichoir et doit être variable en fonction des espèces que l’on souhaite héberger.

Par exemple, pour les pipistrelles le nichoir peut mesurer 45 cm de hauteur, 25 cm de largeur. La fente d’accès doit mesurer entre 5 et 10 mm. Vous devez positionner des petits cubes de bois ou faire des rainures de quelques millimètres de profondeur pour permettre aux chauves-souris de s’accrocher. L’épaisseur des planches doit être d’environ 20 mm pour protéger les chauves-souris des variations de température et d’humidité.

Hérisson

Le nichoir doit être placé à proximité d'un mur, d'une haie ou d'un talus. Vous devez essayer de reconstruire autant que possible les conditions naturelles d’un gîte à hérisson pour que ce dernier vienne. Par conséquent, installer un nichoir à hérisson, consiste à positionner une caisse de bois au sol et de la recouvrir d’un tas de bois, de feuilles sèches, de foins voire d’autres substances végétales formant un tas dissimulant le gîte. Ce dernier est généralement tapissé de feuilles mortes, leur présence à proximité du gîte devrait par conséquent être un plus pour attirer l’espèce.
La caisse de bois doit mesurer 20 cm de hauteur, 25 cm de largeur et 45 cm de longueur. Il est préférable de ne pas mettre en place un toit proprement dit mais par contre de mettre un support empêchant le tas de bois, feuilles ou foins de tomber dans le gîte. La caisse est située au milieu du tas de bois, un couloir de 10 cm de diamètre permet la communication entre la caisse et l’extérieur.

POUR LES INSECTES

Abeille solitaire

Pour offrir de nouveaux sites de ponte aux abeilles solitaires, vous pouvez leur mettre à disposition des nichoirs. Un premier modèle simple consiste à perforer un bloc de bois avec des mèches de différents diamètres (de 2 à 8 mm). Il est important que les conduits forés soient parfaitement lisses.

Un autre modèle simple consiste à rassembler en botte des tiges de rameaux remplis de moelle (ronce, framboisier, sureau, buddleia...), ou creux (bambou, canne de Provence, roseau, ombellifères...) de différents diamètres et longs de 12 à 20 cm. Les bottes peuvent être disposées dans une boite de conserve, de préférence peinte, pour une meilleure protection.

Bourdon

Le nichoir à bourdon consiste à enterrer un pot de fleur en terre cuite à l’envers dans la terre. Vous devez laisser le trou d'écoulement au niveau du sol, puis couvrez le nichoir avec une pierre plate ou une planche surélevées par de petits cailloux.

Perce-oreille

Comme pour les bourdons, vous pouvez utiliser un pot de fleur en terre cuite retourné. Ce dernier est attaché à une ficelle et suspendu à un arbre. Le pot de fleur doit être garni de pailles ou d’écorce qui seront maintenus via un grillage. Le pot de fleur doit toucher quasiment le sol de manière à permettre aux perce-oreilles de rentrer et sortir. Ces derniers étant de redoutables prédateurs naturels des pucerons, vous pouvez placer ce nichoir à proximité de plantes envahies, il vous permettra de vous en débarrasser naturellement.

BIBLIOGRAPHIE

LPO (2006). Les abeilles au jardin. 2 p.

LPO (2006). Nichoir pour les passereaux. 6 p.

LPO (2006). Nichoir pour les rapaces nocturnes. 6 p.


Marquer et partager


Dans la même thématique



Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche