Vous êtes ici : > Accueil > Conservation > Mesures pour le jardin > Fleurir votre jardin


Mesures pour le jardin



Fleurir votre jardin





En mettant des plantes à fleurs dans votre jardin, vous offrez ainsi la possibilité aux insectes butineurs de venir dans votre jardin pour s’alimenter. Bien que cette action paraisse négligeable, elle est d’une extrême importance avec l’augmentation des zones urbanisées, l’augmentation de l’utilisation des pesticides,… réduisant ainsi la quantité de pollen disponible.


Les pollinisateurs comme les abeilles ou encore les bourdons voient leurs populations chuter à cause de nombreux facteurs comme des intoxications aigues et chroniques à cause de l’utilisation massive des pesticides, la surmortalité hivernale des colonies et un syndrome de dépeuplement des colonies. Une des premières causes de la disparition des abeilles seraient les insecticides utilisés en masse et qui baissent considérables des effectifs.

En mettant des plantes à fleurs dans votre jardin, vous offrez ainsi la possibilité aux insectes butineurs de venir dans votre jardin pour s’alimenter. Bien que cette action paraisse négligeable, elle est d’une extrême importance avec l’augmentation des zones urbanisées, l’augmentation de l’utilisation des pesticides,… réduisant ainsi la quantité de pollen disponible. Des butineuses qui ont eu une alimentation en pollen, et donc en protéines, en qualité et en quantité suffisante, vont être capable de vivre 20 à 30 jours en plus que des butineuses à l’alimentation pollinique insuffisante et / ou carencée.

Quelle surface ?


Il est recommandé que la surface occupée soit au minimum de quelques mètres carrés et que cette dernière abrite plusieurs espèces végétales différentes afin de différencier les sources de nectar. Il n’y a bien sur pas de superficie maximale, plus la surface occupée par les plantes à fleur sera importante, plus votre jardin sera accueillant pour les pollinisateurs. Pensez à diversifier les espèces présentes même en cas de surface importante.

Quelles espèces ?


Lorsque vous plantez des fleurs dans votre jardin, vous faites une bonne action pour la biodiversité. Mais vous devez faire attention à ne poster que des essences locales (plantes indigènes de France) et aucune espèce exotique. Ces dernières sont moins adaptées aux conditions climatiques locales mais aussi et surtout sont responsables des menaces sur la biodiversité. Les invasions biologiques sont ainsi considérées comme la deuxième cause d’extinction de la biodiversité.

Voici une liste d’espèces recommandées en fonction du substrat selon le livre "Mélanges de base de prairie" de Vincent Albouy publié aux éditions Delachaux & Niestlé.

Pour sols neutres

Fétuque des moutons (Festuca ovina)
Fétuque rouge (Festuca rubra)
Pâturin des prés (Poa pratensis)
Oseille des prés (Rumex acetosa)
Compagnon rouge (Silene dioica)
Bouton d’or (Ranunculus acris)
Gaillet jaune (Galium verum)
Verveine officinale (Verbena officinalis)
Pâquerette (Bellis perennis)
Achillée mille-feuille (Achillea millefolium)
Centaurée scabieuse (Centaurea scabiosa)
Lin usuel (Linum usitatissimum)

Pour sols gras et frais

Fétuque rouge (Festuca rubra)
Orge faux-seigle (Hordeum secalinum)
Trisète jaunâtre (Trisetum flavescens)
Vulpin des prés (Alopecurus pratensis)
Oseille des prés (Rumex acetosa)
Patience crépue (Rumex crispus)
Fleur de coucou (Lychnis flos-cuculi)
Bouton d’or (Ranunculus acris)
Cardamine des prés (Cardamine pratensis)
Aigremoine eupatoire (Agrimonia eupatoria)
Pâquerette (Bellis perennis)
Pissenlit (Taraxacum officinale)
Succise (Succisa pratensis)
Grande aunée (Inula helenium)
Julienne des dames (Hesperis matronalis)

Pour sols calcaires

Fétuque des moutons (Festuca ovina)
Fétuque rouge (Festuca rubra)
Fléole des prés (Phleum pratense)
Pâturin des prés (Poa pratensis)
Trisète jaunâtre (Trisetum flavescens)
Silène enflé, Claquet (Silene inflata)
Luzerne minette (Medicago lupulina)
ITrèfle des prés (Trifolium pratense)
Lotier corniculé (Lotus corniculatus)
Sainfoin (Onobrychis viciifolia)
Carotte sauvage (Daucus carota)
Verveine officinale (Verbena officinalis)
Brunelle (Prunella vulgaris)
Scabieuse colombaire (Scabiosa columbaria)
Achillée mille-feuille (Achillea millefolium)
Marguerite (Leucanthemum vulgare)
Centaurée scabieuse (Centaurea scabiosa)
Salsifis des prés (Tragopogon pratensis)

Pour sols acides

Agrostis commune (Agrostis communis)
Canche flexueuse (Deschampsia flexuosa)
Fétuque à petites feuilles (Festuca tenuifolia)
Flouve odorante (Anthoxanthum odoratum)
Oseille des prés (Rumex acetosa)
Compagnon rouge (Silene dioica)
Vesce en bouquet (Vicia cracca)
Verveine officinale (Verbena officinalis)
Millepertuis perfolié (Hypericum perfoliatum)
Bugrane rampante (Ononis repens)
Achillée mille-feuille (Achillea millefolium)

Recommandations


Il est bien sur fortement recommandé de ne pas utiliser de pesticides (herbicides, insecticides, fongicides…) dans votre jardin qui pourraient nuire aux pollinisateurs. Des conseils de traitement biologique sont présents dans une autre fiche.


Marquer et partager


Dans la même thématique



Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche