Couverts jetables : quand l’art de la table se met au durable

Plutôt plastique ou mélamine ? Les options traditionnelles de couverts jetables nous laissaient le choix entre perturbations endocriniennes, possibilités de cancer et risques de calculs rénaux, sans mentionner l’impact catastrophique, dans un cas comme dans l’autre, sur l’environnement.

Pas de panique, ces dernières années ont vu l’apparition d’alternatives durables pour nous aider à mieux lutter contre la pollution des matériaux toxiques. Des couverts jetables écologiques en bois notamment, tout lisses, hyper originaux, 100% biodégradables et compostables. Il était temps !

Quoi de neuf pour le secteur ?

Le secteur des couverts jetables en bois, ça a été environ 150 millions de dollars de recettes en 2019 et l’on attend déjà un taux de croissance annuel d’environ 5% jusqu’en 2029. Un marché porté en grande partie par l’Asie du Sud Est et encouragé par l’interdiction totale du plastique à usage unique d’ici à 2040. L’échéance est encore lointaine c’est vrai, et quelques coquins d’industriels tentent déjà d’y échapper en estampillant leurs couverts en plastique jetables de la mention «réutilisables», mais les projets se mettent doucement en place. Il faut dire que bannir totalement le plastique à usage unique n’est pas des plus évidents. 

Quelle matière pour mes couverts jetables ?

Du bois forcément mais aussi des fibres végétales, obtenus à partir de : 

  • Bois de hêtre : Très résistant et agréable au toucher.  Sa croissance rapide en fait une matière durable en accord avec les enjeux d’aujourd’hui. 
  • Bois de peuplier : Présent en abondance en Amérique du Nord, il est particulièrement reconnu pour sa résistance et son grain lisse qui en fait une matière recherchée pour l’habitat et la décoration d’intérieur. Très léger, il permet une fabrication facile et des couverts 100% biodégradables.
  • Le bambou : On ne le présente plus, le bambou est à la fois résistant, sain et cultivé de manière éco-responsable. Les produits issus de cette matière sont d’ailleurs élaborés selon une démarche éco-citoyenne visant à assurer un revenu équitable aux artisans locaux. Une alternative incontournable.

Pourquoi choisir les couverts en bois ?

Par où commencer ? Les couverts jetables en bois sont 100% biodégradables et compostables, ce qui les inscrit pleinement dans la démarche respectueuse de l’environnement que nous sommes en train d’adopter. Premier bon point.

Côté confort d’utilisation, on apprécie la solidité des couverts écologiques et leur surface lisse qui ne colle pas et qui reste propre quels que soient les aliments. Pas de quoi regretter non plus les capacités de découpe limitées des couverts en plastique. Le bois se casse bien moins fréquemment et accroche mieux les aliments pour des coupes plus précises. 

À la différence des matériaux à usage unique traités aux produits chimiques enfin, le bois est une ressource naturelle qui ne risque pas de libérer la moindre particule toxique dans la nourriture même chaude. De quoi savourer de bons petits plats dans une vaisselle jetable saine, pour des moments de détente au plus près de la nature. Et en plus c’est joli, alors pourquoi s’en passer !

Veillez malgré tout à vous renseigner sur le mode de fabrication de vos couverts écologiques en bois ou en bambou. Comme pour tous les autres matériaux, certains sont parfois traités, vernis ou peints et quelques particules peuvent potentiellement rester accrochées à la matière. 

Modes d’utilisation

Et une fois achetés, qu’est-ce qu’on en fait ? Éthiques et sains, les couverts jetables écologiques sont à emporter partout avec soi au quotidien. Glissez-en une ou deux paires dans une jolie pochette en tissu naturel puis dans votre sac ou votre mallette et ressortez-les au fil de votre journée !

Lors d’un pique-nique ou d’un déjeuner au bureau par exemple, ou bien profitez-en pour refuser les couverts jetables systématiquement fournis à l’achat d’une salade ou d’une glace à emporter. C’est un peu ce qui se fait déjà avec les pailles en bambou par exemple. Le risque ? Peut-être oublier que vous les avez emportés tant ils sont légers !   

id, felis luctus ipsum non diam fringilla mi, suscipit