Culture et entretien de l'Haworthia

Haworthia

Une plante décorative originale et facile d’entretien

Idéales pour les débutants, les haworthias ravissent par une grande variété de formes, couleurs et dessins. Seules ou regroupées en compositions, ces plantes se prêtent à merveille pour embellir appartements, balcons et jardins avec une touche de fantaisie et d’exotisme.

Origine

Haworthia est un genre botanique regroupant des succulentes de petite taille dont la plupart ressemblent aux aloès. Elle relève de la famille botanique des Xanthorrhoeaceae et comprend 612 espèces dont 166 officiellement reconnues. Les harworthias sont endémiques d’Afrique du Sud et d’Éthiopie.

Fleur, feuille, couleur

Les haworthias sont des succulentes vivaces au feuillage persistant. De petite taille et d’une croissance extrêmement lente, elles forment des rosettes, puis des touffes, et ne dépassent que rarement un diamètre de 50 cm et une hauteur de 50 cm. Les haworthias sont des plantes acaules, c’est-à-dire sans tige, avec des feuilles poussant à même la base de la plante. C’est cette rosette de feuilles disposées à même le sol qu’on trouve chez toutes les espèces du genre. Sinon, les différentes espèces d’haworthias varient énormément dans leurs formes, leurs coloris et leurs dessins.

Haworthia fasciata est de loin l’espèce la plus répandue dans les rayons de nos magasins de jardinage et de nos supermarchés. De petite taille – 10 cm – elle arbore des feuilles triangulaires pointues vert moyen couvertes de stries en relief au coloris blanc crème. Le cultivar Haworthia fasciata ‘browniana’ impressionne avec une jolie coloration rouge bordeaux. Une autre variante particulièrement attrayante est le cultivar Haworthia ‘Big Band’. Ses feuilles charnues peuvent atteindre une longueur de 50 cm et ont une forme triangulaire pointue. Elles sont couvertes de taches et de stries zébrées en blanc clair devant un fond vert sombre et gras. Comme nous l’indique son nom, l’espèce Haworthia minima est une des plus petites du genre. Mesurant entre 7 cm et 9 cm en hauteur et en largeur, ses rosettes de petites feuilles triangulaires pointues monochromes vert ou gris voire tachetées ou zébrées de blanc forment des petites touffes compactes très décoratives. Avec l’espèce Haworthia venosa on trouve une jolie plante tapissante qui forme des touffes trappues très étendues – jusqu’à 60 cm.

Floraison

Dans leur habitat naturel, les haworthia fleurissent en été.

Cultivées à l’intérieur, il est rare de voir une haworthia en fleurs. Il est cependant possible de recréer le cycle de croissance naturel en déplaçant l’haworthia d’un endroit mi-ombragé à un endroit plus ensoleillé à la fin du printemps. Avec un peu de chance, on peut alors admirer les petites fleurs tubulaires ou en forme de cloche au cours de l’été.

Utilisation

Dans nos zones climatiques, les haworthias se plaisent avant tout à l’intérieur. Extrêmement tolérantes et peu demandantes, elles se prêtent bien à la création d’arrangements décoratifs dans des réceptacles en verre, et supportent facilement d’avoir leur base entourée ou encore légèrement recouverte d’une couche de sable et de pierres colorées ou de perles en verre. Selon l’espace et vos envies, les haworthias peuvent être exhibées dans des petits pots individuels ou regroupées dans des arrangements plus grands ce qui permet de jouer avec les variations infinies des formes et des coloris caractéristiques de ce genre botanique.

A l’extérieur, les haworthias sont des plantes parfaites pour les parties sèches et rocailleuses d’un jardin méditerranéen ou tropical ainsi que pour tout autre endroit sec et ensoleillé de votre jardin – jardins de rocaille, pieds de murailles etc.

Comment planter les haworthias ?

Période de plantation

Les haworthias achetées en pot peuvent être plantées à tout moment de l’année. Vu leur croissance extrêmement lente et leur petite taille, elles ne nécessitent pas un rempotage par la suite. Si l’on souhaite multiplier les haworthias par division ou par bouturage, le meilleur moment est au début de la période de croissance – ce qui correspond au début du printemps dans nos latitudes.

Méthode de plantation

Pour bien transplanter les haworthias, il est important de préparer un substrat sec et bien drainé – voir ci-dessous. Après avoir creusé un trou suffisamment large, c’est-à-dire égal à la taille de la motte, on peut faire tremper celle-ci – surtout pas les feuilles ! – dans un seau d’eau pour environ 5 min., puis la sortir en démêlant les racines et mettre la plante dans le trou. Pour bien fixer votre haworthia, pensez à tasser et à taper légèrement sur le terreau avec les mains tout autour de la plante, directement sous les premières feuilles. Au lieu du bassinage, il est également possible de verser un peu d’eau dans le trou et d’en ajouter également quelques gouttes directement sur la motte – en évitant soigneusement de mouiller les feuilles.

Substrat

Comme toutes les succulentes, les haworthias aiment des substrats secs et bien drainés. Un sol sablonneux et caillouteux, pauvre en nutriments, convient le mieux à leur culture. Les haworthias poussent aussi bien dans un sol alcalin que dans un sol neutre ou acide.

Pour obtenir un bon substrat pour la culture des haworthias en pot et en jardinière, il est conseillé d’ajouter une première couche de paillage minéral – billes d’argile ou gravier de pierres naturelles. Ensuite, on ajoute un mélange de terreau ordinaire avec du sable et du gravier de pierres naturelles – pierres de lave, pierres ponce etc.

Pour une culture en pleine terre, qui est tout à fait possible dans les zones climatiques modérées à chaudes – pourtour méditerrannéen, Provence etc. –, il est recommandé d’ameublir le terreau avec du sable, du gravier et, pour les substrats très humides et glaiseux, avec une poignée de fibre de coco.

Vu leur insensibilité au terreau et le peu de soin dont elles ont besoin, les haworthias se laissent facilement convertir en arrangements décoratifs en couvrant le substrat autour de leur base avec des sables colorés, des pierres phoesphorescentes etc. Comme leur arrosage se fait idéalement par le bas – voir ci-dessous – il est également possible de disposer des figurines ou autres objets autour de la plante.

Engrais

Il n’est pas nécessaire d’apporter de l’engrais à vos haworthias. Si vous souhaitez rajouter de l’engrais, il est conseillé d’utiliser de l’engrais pour succulentes et de le diluer beaucoup.

Aération et température

Extrêmement sensibles au gel, les haworthia doivent impérativement être rentrées pour l’hiver. C’est seulement dans les zones climatiques plus chaudes dans le Sud de la France qu’elles puissent être cultivées à l’extérieur tout au long de l’année.

Comment entretenir les haworthias ?

Exposition lumineuse

Les haworthias adorent le soleil mais supportent mal le plein soleil de midi. L’endroit parfait pour les faire bien pousser est au soleil ou à la mi-ombre, avec une exposition nord ou est. Il est préférable à un endroit à l’abri des intempéries aussi bien que du soleil de midi.

Arrosage

De même que les aloès, les haworthias ne nécessitent qu’un arrosage parcimonieux. Pour les plantes en pot, il est recommandé de ne pas arroser directement les feuilles, ce qui peut entraîner la pourriture de la plante. La méthode à adopter est le bassinage, c’est-à-dire l’immersion du pot dans l’eau pendant un temps maximal de 5 min. 2 à 3 arrosages par mois sont suffisants.

Pour les plantes poussant en pleine terre, il suffit d’arroser parcimonieusement le pied de la plante – en dessous des feuilles ! – une fois par semaine ou toutes les deux semaines.

Dans le doute, il vaut toujours mieux de ne pas arroser assez les haworthias que de les arroser trop – la moisissure des racines et la pourriture de leurs feuilles charnues fait péricliter ces plantes très vite et est presque toujours irréversible.

Taille et récolte

Poussant très très lentement, les haworthias ne nécessitent aucune taille. Il suffit d’enlever les feuilles déssechées avec des sécateurs ainsi que de couper régulièrement les rejets, qu’on peut à leur tour planter dans du substrat frais dans un pot individuel.

Multiplication

Faciles à cultiver, les haworthias se laissent également facilement multiplier par bouturage, semis ou par division.

Rusticité et protection

Peu rustiques, les haworthias supportent des températures basses mais ne survivent pas au gel. Même si elles tolèrent les pièces sèches et chauffées, la température idéale pour leur hibernage est comprise entre 8°C et 12°C.

Maladie et parasites

Les haworthias sont relativement insensibles aux maladies et aux nuisibles.

Elles ne craignent que la pourriture des feuilles que peut causer un arrosage trop appuyé et/ou directement sur les feuilles. La seule espèce de nuisibles qui puisse leur devenir dangereuse est la cochenille farineuse – pseudococcidae – notamment si elle est protégée par la présence de fourmis. Il est déconseillé de combattre les cochenilles farineuses avec des produits chimiques, peu efficaces et légèrement toxiques pour l’homme ainsi que pour les animaux domestiques. Lors du constat des premiers dégâts – dépôts blancs farineux dans les aisselles des feuilles – on peut tenter d’abord les pièges à phéromones et nettoyer les zones infectées avec une solution auqueuse au savon noir – 10% de savon mélangé à 90% d’eau. Si les dégâts augmentent, il est conseillé d’introduire des espèces naturellement prédatrices des cochenilles : les larves de coccinelles ainsi que les chrysopidae, des petits insectes verts et ailés qui sont également efficaces contre les pucerons – d’où leur nom vernaculaire « Lion des pucerons ».

Menaces écologiques sur les plantes

Comme le révèle la liste rouge de l'UICN (l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature), 40.3% des plantes sur notre planète sont menacées d'extinction à plus ou moins brève échéance.

Source : données calculées d’après les mesures fournies par l’UICN le 01 octobre 2020.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez découvrir notre analyse détaillée pour comprendre les raisons de leur extinction, les enjeux écologiques et les solutions possibles pour que chacun puisse agir à son échelle dès aujourd’hui.

Haworthia : liste des différentes espèces

Haworthia fasciata

Haworthia fasciata

plante vivace

Aloaceae

Plante vivace

Haworthia limifolia

Haworthia limifolia

plante vivace

Aloaceae

Plante vivace

Haworthia truncata

Haworthia truncata

plante vivace

Aloaceae

Plante vivace

Haworthia retusa

Haworthia retusa

plante vivace

Aloaceae

Plante vivace

Haworthia cymbiformis

Haworthia cymbiformis

plante vivace

Aloaceae

Plante vivace

Haworthia herbacea

Haworthia herbacea

plante vivace

Aloaceae

Plante vivace

Haworthia attenuata

Haworthie à bande

plante vivace

Liliaceae

Plante vivace

Haworthia decipiens

Haworthia decipiens

plante vivace

Liliaceae

Plante vivace

Haworthia emelyae

Haworthia emelyae

plante vivace

Aloaceae

Plante vivace

Haworthia reinwardtii

Haworthia reinwardtii

plante vivace

Aloaceae

Plante vivace

tristique pulvinar sem, vel, ut id ultricies non risus tempus commodo mattis quis, elementum suscipit Aenean