Crapaud vert (Bufo viridis)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Crapaud vert
Le Crapaud vert (Bufo viridis) est une espèce d'amphibiens de la famille des Bufonidés. Ce crapaud possède des tâches vertes bien distinctes partout sur le corps. C’est un crapaud robuste avec la peau très granuleuse et des glandes paratoïdes, ces glandes sont parallèles. Leur museau est arrondi, ils ont des petits membres postérieurs. Ils sont dépourvus de replis latérodorsaux. Ils ont un sac vocal externe. Ils ont de nombreuses tâches vertes bien séparées et distinctes l’une de l’autre, la coloration de fond est blanchâtre, jaune clair... Ils ont parfois des petites taches rouge sur les flancs.

Taille : 90 mm (mâle), 95-100 mm (femelle)

Biologie

Ecologie

Le Crapaud vert est une espèce cosmopolite qui vit dans une variété de biotopes ouverts, dans les dunes littorales, les prairies, les bois, les terres cultivées, … Le biotope aquatique doit être une eau peu profonde et calme, peu mouvementée avec peu de végétation. Ce sont des crapauds qui tolèrent les canicules, périodes de sécheresse, le froid, une eau saumâtre... Pour effectuer leur ponte, ils choisissent des points d’eau peu profonds, par exemple les fossés remplis d’eau. On la retrouve jusqu'à 2000 m d’altitude.

Comportement

Ce crapaud a un comportement plutôt nocturne. Il hiverne sous des pierres ou des souches.

Reproduction

La saison de reproduction commence en mars et en octobre en zone Méditerranéenne.
Les sites de reproduction sont des points d’eau peu profonds, soit temporaire soit permanent. Cette espèce peut attendre jusqu’aux pluies s’il n’y a pas assez d’eau ou s’il souhaite changer de site de ponte. L’eau doit comporter le moins possible de poissons et d’insectes aquatiques.
Les femelles pondent de 10 000 à 12 000 œufs en cordons gélatineux (les œufs sont groupés 2 par 2).

Régime alimentaire

Le Crapaud vert se nourrit de larves d’insectes, d’araignées, de fourmis, de vers... Ils mangent à l’occasion des papillons de nuit.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

L’espèce est une espèce paléarctique à très vaste distribution, elle est répartie sur une grande partie de l’Europe centrale, de l’est et du sud-est jusqu’à l’Arabie et l’Asie mineure. On la retrouve également sur les îles de la Méditerranée (en Corse, dans les îles Baléares, en Sardaigne, en Sicile...) et en Afrique du Nord. En France, cette espèce est présente dans l'Est de la France (Moselle, Haut-Rhin et Bas-Rhin) ainsi qu'en Corse.

L’espèce est éteinte en Suisse et en danger d’extinction en Suède où elle a bénéficié de mesures de renforcement de population. Elle est menacée dans l'ouest de l'Allemagne et accuse un déclin plus ou moins marqué dans presque tous les autres pays européens dont la plupart conservent néanmoins des effectifs encore relativement importants
Le déclin dans l’est de l’Europe résulte de facteurs négatifs agissant aussi bien sur les habitats aquatiques que terrestres, ainsi que sur les individus directement. La mortalité routière, l’intensification de l’exploitation des carrières de granulats et la disparition des sites de reproduction favorables constituent les principaux facteurs responsables du déclin du Crapaud vert.

Statut de l’espèce

Amphibien et Reptile protegé (Article 1)
Convention de Berne (Annexe 2)
Directive Habitats-Faune-Flore (Annexe 4)
Vertébré menacé d'extinction

GB


Haut de page