Vous êtes ici : > Accueil > Actualités > Pollution > Baisse des émissions de gaz à effet de serre en France en 2008


Pollution

Baisse des émissions de gaz à effet de serre en France en 2008



Le total des émissions françaises de gaz à effet de serre calculé sur le périmètre du protocole de Kyoto s’établit en 2008 à 527 Mt éq. CO2, soit une diminution de 0.6 % entre 2007 et 2008 (soit –3,2 Mt éq. CO2). Pour rappel, la diminution observée des émissions entre 2006 et 2007 était de 2%.


La France est tenue chaque année conformément à ses engagements dans le cadre de la Convention Cadre des Nations unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) de communiquer son inventaire d’émission de Gaz à effet de serre (GES).

Le total des émissions de GES calculé sur le périmètre du protocole de Kyoto s’établit en 2008 à 527 Mt éq. CO2, soit une diminution de 0.6 % entre 2007 et 2008 (soit –3,2 Mt éq. CO2). Pour rappel, la diminution observée des émissions entre 2006 et 2007 était de 2%.

Secteurs des transports


La principale baisse des émissions (-6.3 Mt éq CO2) est observée dans le secteur des transports. Dans cette catégorie, la baisse est attribuable au transport routier (La hausse du prix des carburants explique en partie cette baisse relativement importante). Les émissions liées aux autres transports restent stables entre 2007 et 2008. Il convient de signaler que la catégorie « transports » ne prend pas en compte les émissions liées à l’aviation internationale ni celles liées au maritime international puisqu’ils ne sont pas considérés dans le protocole de Kyoto.
Le niveau des émissions de 2008 est supérieur de 13,5 % à celui de 1990.

Secteur résidentiel


La hausse des émissions du secteur résidentiel/tertiaire s’explique en partie par les conditions météorologiques plus froides en 2008 qu’en 2007 (coefficient de rigueur climatique de 2007 de 0,94 contre 0,87 en 2007). L’indice de rigueur climatique est ainsi en 2008 équivalent à celui de 2006. Les émissions de 2008 sont légèrement supérieures au niveau de 2006. Cette hausse des émissions à rigueur climatique constante s’explique par la hausse du nombre de logements entre 2006 et 2008 (+ 2,6 %).
Le niveau des émissions de 2008 est de 11,4 % supérieur au niveau de 1990.

Secteur industriel


Deux autres secteurs contribuent à la baisse globale des émissions de GES entre 2007 et 2008 et ce, en dehors du contexte climatique : l’industrie manufacturière (-4,1 Mt éq CO2) et les industries de l’énergie (-2,2 Mt éq. CO2). La baisse pour l’industrie manufacturière est deux fois plus importante que celle observée entre 2006 et 2007 pour ce même secteur et touche principalement la chimie et la métallurgie. Cette baisse d’émission est associée d’une part à une baisse importante des consommations de gaz naturel et de produits pétroliers ainsi que par une baisse de la production suite à la crise financière à partir de la seconde moitié de l’année 2008.
Le niveau des émissions de l’industrie manufacturière de 2008 est inférieur de 29,1 % à celui de 1990 et inférieure de 10,8 % pour l’industrie de l’énergie.

Secteur agricole


Les émissions du secteur agricole après une forte baisse les années précédentes due à une diminution des ventes d’engrais sont en augmentation de 2,5 Mt éq. CO2 entre 2007 et 2008. L’augmentation des émissions est liée à une hausse de 9% de l’azote apporté aux cultures sous forme d’engrais. La suppression de la jachère obligatoire explique en grande partie cette hausse (décision issue du bilan de santé de la Politique Agricole Commune de 2008).
Le niveau des émissions de 2008 est inférieur de 7,8 % à celui de 1990.

Secteur du traitement des déchets


Après une augmentation des émissions entre 1990 et 1998, ce secteur affiche depuis 1998 une baisse régulière de ses émissions. Cette baisse s’explique par la mise en œuvre progressive de la directive européenne déchet (1999/31/CE) et une diminution régulière du volume de déchets à traiter suite aux politiques nationales de prévention mises en place. Le niveau des émissions de 2008 est inférieur de 17,7% à celui de 1990.

Situation en 2008 vis à vis des engagements de la France dans le cadre du protocole de Kyoto


Dans le cadre du protocole de Kyoto, la France a pour objectif la stabilisation de ses émissions de GES au niveau de 1990 soit une stabilisation à 563,9 Mt éq. CO2 émis. L’inventaire 2008 place la France à –6,4 % par rapport aux émissions de 1990 (- 36,9 Mt éq. CO2).


Marquer et partager


Dans la même thématique



Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche