Vous êtes ici : > Accueil > Actualités > Espaces protégés > 5.700 hectares pour le Conservatoire du littoral


Espaces protégés

5.700 hectares pour le Conservatoire du littoral



France Domaine et le Conservatoire du littoral et des rivages lacustres, à l’initiative de Jean-Louis Borloo et d’Eric Woerth, ministre du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’État, ont signé mercredi 24 février 2010 une convention mettant à la disposition de cet établissement public, 31 sites d’une surface totale de 5 700 hectares de terrains côtiers appartenant à l’Etat.


Avec ces nouvelles acquisitions, le conservatoire possède désormais 133 900 ha de zones littorales particulièrement sensibles. Ces nouveaux terrains se situent essentiellement en Outre-mer. Sur les 5 700 hectares mis à disposition, près de 5 400 hectares concerneront des zones de mangroves dont 5 000 hectares en Guadeloupe : les Abymes, Baie-Mahault, Morne à l'Eau qui seront confiés en gestion au Parc national de Guadeloupe et en Martinique : îlets à Ramier dans la commune de Trois-Ilets où sera réintroduite et protégée une espèce d’iguane endémique à la Martinique.

Un dispositif cohérent et complet de protection de la mangrove

Avec ces acquisitions qui complètent celles réalisées en 2008 à Mayotte, la France protège et dispose d’un dispositif cohérent et complet de protection de la mangrove conforme à ses engagements internationaux. Les mangroves, à la fois zones de fraie et nourriceries, recèlent une très forte biodiversité. C’est là que la production de biomasse est la plus élevée parmi tous les écosystèmes. Bien que fragiles, elles constituent un rempart contre l’érosion côtière.

Le Conservatoire du littoral va pouvoir bâtir des plans de protection, de restauration le cas échéant et de valorisation de ces espaces au profit du public en lien avec les collectivités locales et les opérateurs spécialisés. Ils permettront également de renforcer les connaissances de ces milieux qui possèdent des capacités remarquables notamment d’épuration des eaux. C’est une mesure très importante pour la préservation de la biodiversité littorale et marine et pour l’Outremer.

La France co-préside actuellement avec les îles Samoas l’Initiative internationale pour la protection des coraux (ICRI) et souhaite dans ce cadre renforcer les mesures en faveur des mangroves menacées par l’urbanisation et des opérations de remblais.

Des sites en métropole

D’importants sites de métropole sont également concernés : 80 hectares à Port Cros et 45 hectares à Cavalaire dans le Var, 60 hectares à Pénestin dans le Morbihan, au cap de la Chèvre sur la presqu’île de Crozon dans le Finistère, sur l’île de Ré. Est réaffirmée également la volonté du Gouvernement de tout mettre en oeuvre pour réaliser l’engagement du Grenelle de la mer d’accélérer la réalisation du tiers sauvage (un tiers du littoral sous protection à l’horizon 2030).


Marquer et partager


Dans la même thématique



Haut de page

Auteur

Communiqués de presse



Voir sa fiche