Renard roux (Vulpes vulpes)




Description de l’espèce

Le Renard roux (Vulpes vulpes) appartient à la famille des Canidae. Le pelage du renard est généralement brun-roux mais varie du beige au brun et au roux vif. Les oreilles sont pointues et dressées, noire en arrière. Il possède une longue queue touffue, généralement plus ou moins blanche au bout. De nombreux sujets ont une bande noire ou brune entre l’œil et le coin de la gueule. La gorge est souvent blanche, voire grise chez certains sujets qui ont aussi le ventre noir. Lors de la saison de reproduction, on retrouve une nuance rosée sur la face inférieure des femelles. L’extrémité des membres est noire. Au printemps, la mue rend parfois le plumage bigarré. Les nouveaux poils apparaissent d’abord en bas des pattes puis gagnent le haut du corps, les flancs en juillet, le dos et la queue à la fin du mois d’aout.

Biologie

Ecologie

Le Renard roux s’adapte à des milieux très variés : campagne cultivée, broussaille, bois, parcs, côtes, landes, plaine et montagne, dunes et faubourgs des villes où il y a des jardins. Les grandes plantations de résineux sont fréquentées tant que la végétation herbacée subsiste. Il s’abrite dans un terrier qu’il creuse lui-même ou qu’il emprunte à un lapin, un blaireau et qu’il modifie. Le terrier se trouve généralement dans un talus, et est composé de plusieurs orifices (2 à 4). Il n’est occupé de façon régulière que par la femelle qui a des petits. Dans la journée, le renard s’abrite dans un éboulis, un tas de bois, sous des racines, dans un fossé… Dans le terrier, la pièce où les jeunes naissent est tapissée de poils de la renarde.

Comportement

Le Renard roux est un animal crépusculaire et nocturne. Les couples ne sont que provisoires. Les groupes sont constitués de femelles et d’un male. Les femelles sont probablement apparentées. Celles qui ne se reproduisent pas peuvent servir d’aides en gardant les jeunes, les nourrissant et jouant avec eux. Les femelles dominantes peuvent être les seules à se reproduire. Il y a une possibilité d’avortement tardif des femelles laissant une chance aux dominées. Lorsque plusieurs femelles d’un groupe mettent bas simultanément, elles peuvent réunir leurs petits et les allaiter collectivement.

Reproduction

Les mâles s’accouplent de décembre à février. La naissance des jeunes a lieu de mars à mai, après une gestation de 52 à 53 jours. La portée annuelle est de 4 ou 5 petits. L’abondance de la nourriture influe sur l’importance de la portée et l’absence ou non de reproduction. Le sex-ratio à la naissance est équilibré. Les jeunes (aveugles) pèsent environ 100g à la naissance, et ont une fourrure brun foncé velouté. Ils restent avec leur mère jusqu’à l’automne.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire du Renard roux est très varié : rongeurs, lagomorphes, oiseaux, insectes (surtout coléoptères), œufs, lombrics, et quelques fois musaraigne et taupes. Il exploite également les dépôts d’ordures, les tas de composts, les mangeoires pour oiseaux. Au printemps et en été, il peut s’alimenter des fruits tombés (pommes, prunes…), des baies (mures…). Sa ration alimentaire journalière est d’environ 500 g. Il peut cacher si nécessaire les surplus de nourriture.

Répartition géographique

L’espèce est présente dans tous les pays d’Europe, en Afrique du Nord, dans le Nord de l’Asie, en Amérique du nord.

Statut de l’espèce

Espèce non protégée

Bibliographie

S. Aulagnier, P.Haffner, T.Mitchell-Jones & F.Moutou (2008). Guide des mammifères d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Editions Delachaux et Niestlé. 271 p.


GB


Haut de page