Sterne caspienne (Sterna caspia)




Description de l’espèce

La Sterne caspienne (Sterna caspia) est un oiseau de la famille des Sternidés. Cette sterne est la plus grande des sternes. Elle possède un gros bec rouge vif avec des petites taches sombres près de la pointe. Le manteau de la Sterne caspienne et ses ailes sont uniformément gris clair, alors que l’extrémité des régimes primaires est plus foncée. Le dessous du corps et la queue sont blanches. Les pattes sont noires. Elle garde toute l’année sa calotte, son front et sa nuque noirs. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel.

Taille : 48-57 cm
Envergure : 130-145 cm
Poids : 500-780 g

Biologie

Ecologie


© Gérald Berger
Sterne caspienne en vol
Les habitats de reproduction et d'hivernage de cette espèce sont similaires. La Sterne caspienne fréquente les estuaires, les criques, les baies, les lagons mais aussi dans les zones humides, les grands lacs, les grandes rivières ou encore les réservoirs d'eau. Pendant la période de reproduction, elle montre une préférence pour les plages de sables ou de galets, les dunes de sable, les rochers plats, les récigs à l'abri ou encore les îles avec une végétation clairsemée.
La Sterne caspienne est un hôte typique des lagunes lors de sa migration. Elle profite des ressources halieutiques importantes des lagunes pour se nourrir et se repose sur des îlots ou des digues, souvent en compagnie d’autres laridés.

Comportement

Par rapport aux autres espèces de sterne, la Sterne caspienne n’est pas grégaire en dehors de la période de reproduction. Lors de la reproduction, l’espèce est coloniale mais on peut toutefois noter l’isolement de certains couples ou de petits groupes de 2 à 3 couples. Les couples solitaires nichent souvent dans des colonies mixtes avec d’autres espèces de sternes, des mouettes, des goélands ou des cormorans. L’espèce est très agressive en période de reproduction pour défendre son nid puis les juvéniles.
L’espèce est migratrice dans la plupart des pays de l’ouest du paléarctique. La phase de dispersion commence juste après l’envol des jeunes fin juillet-début août et se poursuit jusqu’au mois d’octobre. Elle hiverne en Afrique occidentale et parfois autour de la Méditerranée. Elle migre en partie au dessus des terres, en suivant les cours d’eau du continent européen et traverse l’ouest du Sahara. La migration printanière a lieu entre mars et mai, selon le même trajet qu’à l’aller.

Reproduction


© Gérald Berger
Poussins de Sterne caspienne
La période de reproduction de l’espèce commence dès la mi-mai. Le nid de l’espèce se situe sur le sable, sur des graviers, sur la plage (de sable ou de cailloux) ou enfin sur des rochers plats. Il consiste en une simple dépression de 16 à 27 cm de diamètre pour 4 à 7 cm de profondeur.
La femelle pond 1 à 3 œufs de couleur crème ou chamois pale avec des petits points brun foncé ou noir. Une ponte de remplacement (plus petite) est possible en cas de perte des œufs. L’incubation, assurée par les deux parents, dure 20 à 22 jours. Les jeunes sont semi nidifuges. Ils passent la première semaine dans le nid ou près du nid, puis ont tendance à s’en éloigner. Ils sont nourris par les deux parents, puis prendront leur envol après 30 à 35 jours.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire de la Sterne caspienne est composé principalement de poissons, mais elle peut s’alimenter aussi d’invertébrés. Habituellement, elle se nourrit seule ou en couple, mais lorsque les eaux sont riches en poisson, la sterne peut s’alimenter en groupes avec d’autres espèces (sternes ou mouettes). Ils peuvent rechercher de la nourriture jusqu’à 60 km de leur site de reproduction.
Elle s’alimente notamment de truites, de saumons, d’anguilles, de maquereaux, de gardons, de vandoises, d’ablettes… Elle peut occasionnellement s’alimenter d’œufs et de jeunes d’oiseaux, mais aussi de criquets.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

La Sterne caspienne habite tous les continents, sauf l'Amérique du Sud et l'Antarctique. La population européenne se concentre autour de la mer Baltique et en Ukraine.


© Gérald Berger
Sterne caspienne
On ne compte qu'environ 50 000 couples (pour 180 000 à 320 000 individus), car l'oiseau niche surtout en colonie et sa répartition reste très localisée. En Europe la population est estimée entre 4700 et 9300 couples, dont : 250 à 450 couples en Estonie, 800 à 900 couples en Finlande, 2000 à 5500 couples en Russie, 450 à 470 couples en Suède, 300 à 600 couples en Turquie et 800 à 1200 couples en Ukraine.

L’espèce est menacée par la perte et la dégradation de son habitat de reproduction (notamment par l’introduction d’espèces exotiques envahissantes). A l’avenir, elle pourra être menacée par la perte de son habitat par inondation à cause de la montée du niveau de la mer. L’espèce est également sensible aux dérangements anthropiques sur les sites de nidification, notamment durant la première partie de la période d’incubation. ; mais également à la pollution et au phénomène de bioaccumulation des contaminants (organochlorés) dans les poissons qui pourrait engendrer une baisse du succès de reproduction de l’espèce.

Statut de l’espèce

Convention de Berne (Annexe 2)
Convention de Bonn (Annexe 2)
Convention de Bonn (Accord AEWA)
Directive Oiseaux (Annexe 1)
Oiseau protégé (Article 5)

Bibliographie

MULLARNEY K., SVENSSON L., ZETTERSTROM D. & GRANT P.J. (2004).- Le guide ornitho. Delachaux et Niestlé. 399 p.

SNOW D.W. & PERRINS C.M. (1998).- The birds of the Western Paleartic. Concise Edition. Oxford University Press. 1832 p.

GB


Haut de page