Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)




Description de l’espèce

Le Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) appartient à la famille des Turdidés. Le mâle porte une face noire, avec la gorge et la poitrine tirant vers le gris ardoise au niveau du ventre. Le dos est gris, et les ailes foncées avec des taches blanches. La queue est de couleur rousse à rouge. La femelle possède également cette queue rousse; le reste de son plumage est brun, mais plus foncé que celui du rouge-queue à front blanc. En hiver, le mâle ressemble davantage à la femelle.

Taille : 13-14 cm
Envergure : 23-26 cm
Poids : 14-20 g

Biologie

Ecologie


© Gérald Berger
Rougequeue noir
Le Rougequeue noir se reproduit dans l’Ouest du Paléarctique aux latitudes moyennes, aussi bien dans un climat tropical qu’océanique, mais principalement dans un climat chaud ou tempéré, méditerranéen ou dans les climats steppiques ou de montagne. Ils évitent les zones où il y a une humidité persistante et une végétation haute, évitant ainsi les zones de forêts et les prairies. Il préfère ainsi les zones rocheuses et caillouteuses, parsemées de rochers escarpés et de falaises. La fréquence et la commodité des sites de nidification dans les murs ou les toits des bâtiments et les dépendances l’ont conduit à se rapprocher de l’homme. Ceci est d’autant plus vrai dans les grandes villes où l’absence de points d’arbres, d’arbres et de prairies a été compensée par la présence de déchets, de zones nues au sol et un nombre important de sites pour nicher. Les sites à proximité de l’homme sont donc choisis à condition qu’il y ait à proximité une zone avec une alimentation suffisante pour nourrir les jeunes. En hiver, on retrouve le rougequeue noir à plus basse altitude mais dans le même genre de milieux.

Comportement

En dehors de la saison de reproduction, le Rougequeue noir est soit solitaire, soit en couple, voire parfois en petits groupes. En période de reproduction, l’espèce est territoriale mais on peut retrouver des nids à proximité les uns des autres. Généralement, ils sont espacés au minimum de 6 m mais parfois moins. L’espèce est à la fois résidente, partiellement migratrice ou migratrice suivant la localisation. La principale zone d’hivernage dans l’Ouest du Paléarctique est le bassin méditerranéen : ouest des cotes européennes, et surtout dans le nord est de l’Afrique.

Reproduction

Le début de la saison de reproduction est variable suivant la localisation géographique. Ainsi elle se situe vers la seconde moitié du mois d’avril dans l’Ouest de l’Europe et jusqu’à deux semaines après dans l’Est de l’Europe. Dans le Sud de l’Europe et le Nord de l’Afrique, la reproduction est similaire au sud de l’Europe.
Le nid se situe dans une fissure d’un rocher ou d’un mur, dans un trou ou une cavité. Il peut se situer jusqu’à 45 m au dessus du sol même si il est généralement situé entre 1 et 4 m. Le nid est généralement constitué d’un tas de feuilles, de tiges d’herbes, de mousses et d’autres matières végétales, doublées de laines, plumes et poils.
La femelle pond 4 à 6 œufs elliptiques, lisses, blancs rarement teintés de bleus. L’incubation dure 13 à 17 jours et est assurée uniquement par la femelle. Les jeunes sont nourris par les deux parents et s’envolent à l’âge de 12 à 19 jours.

Régime alimentaire

Le Rougequeue noir s’alimente de petits invertébrés et de fruits. Il capture les insectes soit en marchant au sol soit en vol à partir d’un perchoir. Les fruits sont généralement capturés à partir d’un vol stationnaire à proximité du buisson.


Répartition géographique - Evolution et état des populations

On le trouve dans toute l'Europe excepté au-dessus du cercle polaire (bien que quelques individus égarés aient été aperçus en Islande), et dans toute l'Asie, sauf en Asie du sud-est et au Japon

La population du Paléarctique occidental compte entre 4 et 8,8 millions de couples. Les principales populations sont situées en Autriche (100 000 à 200 000 couples), en République Tchèque (200 000 à 400 000 couples), en France (400 000 à 1,6 million de couples), en Allemagne (600 000 à 1 million de couples), en Hongrie (170 000 à 270 000 couples), en Italie (200 000 à 400 000 couples), en Pologne (250 000 à 400 000 couples), en Roumanie (240 000 à 400 000 couples), en Slovaquie (100 000 à 200 000 couples), en Slovénie (100 000 à 200 000 couples), en Suisse (250 000 à 500 000 couples), en Turquie (400 000 à 900 000 couples) et en Ukraine (200 000 à 355 000 couples).
La population de Rougequeue noir est sable ou en augmentation dans de nombreux pays d’Europe, exceptés en France où elle connait une importante régression. Les effectifs sont également légèrement en baisse au Royaume-Uni, en Suède et en Grèce. Les plus fortes hausses sont observées en Allemagne, en Hongrie, en Turquie, en Slovénie, en Suisse.

Statut de l’espèce

Convention de Berne (Annexe 2)
Oiseau protégé (Article 1)
Oiseau protégé (Article 5)

Bibliographie

MULLARNEY K., SVENSSON L., ZETTERSTROM D. & GRANT P.J. (2004).- Le guide ornitho. Delachaux et Niestlé. 399 p.

SNOW D.W. & PERRINS C.M. (1998).- The birds of the Western Paleartic. Concise Edition. Oxford University Press. 1832 p.


GB


Haut de page