Baleine à bosse (Megaptera novaeangliae)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Baleine à bosse
La Baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) est un mammifère marin de la famille des Balaenoptéridés. Cette baleine est facilement reconnaissable grâce à son corps massifs, sa couleur entièrement noire dessus et plutôt blanchâtre dessous. La tête et la mâchoire inférieure sont couvertes de petites protubérances appelées tubercules, qui sont en fait des follicules pileux et sont caractéristiques de l’espèce. La grande nageoire caudale, noire et blanche, sort largement hors de l’eau quand la baleine plonge. Le bord postérieur de cette nageoire est ondulé. Les dessins de cette nageoire sont propres à chaque baleine et peuvent servir à son identification individuelle. Chaque nageoire pectorale peut atteindre jusqu'au tiers de la longueur du corps. Les mâles mesurent zen moyenne 14, 6 m de longueur, alors que les femelles ont une taille moyenne de 15,2m. Leurs poids oscille entre 30 et 40 tonnes.

Biologie

Comportement

Les baleines à bosses vivent seuls ou par petits groupes transitoires qui ne durent souvent que quelques heures. Ils peuvent toutefois durer plus longtemps pendant les périodes de recherche de nourriture en été où les individus coopèrent pour la chasse.

On a longtemps cru que les baleines à bosse effectuaient des migrations spectaculaires entre les zones d’alimentation et celles de reproduction. L’étude des sex-ratio entre ces deux types d’habitats a montré que toutes les baleines ne migrent pas : en zone d’alimentation, le sex-ratio est de 0.5 (autant de femelles que de mâles), alors qu’il atteint 0.75 en faveur des mâles dans les zones de reproduction (75 % mâles). Ainsi, il est probable que comme les baleines bleues, les baleines à bosse femelles venant de mettre bas et donc non reproductives une année sur deux, ne migrent pas afin d’éviter la perte énergétique d’une migration.

Reproduction

Les parades sexuelles ont lieu pendant l’hiver. Plusieurs mâles (de deux à une vingtaine) se regroupent au même endroit autour d’une femelle pour se livrer à des exhibitions diverses pour attirer une femelle. L’accouplement donne lieu à un seul petit. La gestation est synchronisée avec la migration annuelle et dure 11 mois. Le baleineau mesure 4 à 4,5 m à la naissance et pèse entre 700 et 1000 kg. Le baleineau reste très proche de sa mère qu’il tête régulièrement durant six mois. Entre 6 mois et un an, le baleineau continue à téter sa mère mais il commence également à s’alimenter par lui-même.

Régime alimentaire

La Baleine à bosse se nourrit exclusivement pendant l’été. Pendant l’hiver, la baleine survit grâce ces réserves de graisse. Elle s’alimente de krill et de bancs de petits poissons (harengs, capelans, lançons…). Les baleines absorbent de grosses quantités d’eau qu’elles vont filtrer grâce à leurs fanons. Les proies vont ainsi restées piégées dans la gueule de l’animal. Plusieurs techniques de pèche sont utilisées par les baleines : l’attaque directe, l’étourdissement des proies en frappant l’eau avec ses nageoires ou la techniques des bulles qui consistent à former une « barrière « visuelle de bulles part plusieurs baleines qui confinent un banc de poissons au milieu et permet aux baleines de les capturer facilement.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

La Baleine à bosse est présente dans tous les océans mais les populations des hémisphères nord et sud ne se mélangent pas. L’aire de répartition de l’espèce s’étale dans une large bande allant des latitudes 60°S à 65°N. C’est une espèce migratrice, passant les étés dans les eaux froides des hautes latitudes, s’accouplant et se reproduisant dans les eaux tropicales ou sub-tropicales.

Les effectifs de baleines à bosse semblent progresser lentement au cours des dernières années. Les effectifs ont ainsi augmenté au cours des 20 dernières années passant de 20 000 individus à environ 35 000 individus aujourd’hui (12 000 individus dans l’Atlantique nord, 7000 dans le Pacifique nord et 17 000 dans l’hémisphère sud).

Statut de l’espèce

Règlement communautaire CITES (Annexe A)
Directive Habitats-Faune-Flore (Annexe IV)
Convention de Barcelone (Annexe II)
Convention de Berne (Annexe II)
Convention de Bonn (Annexe I & Accord ACCOBAMS)
Convention de Washington (Annexe I)
Mammifères marins protégés (Article 1)

Bibliographie

PELTIER H. (2007) - Baleine à Bosse - Megaptera novaeangliae . http://www.cetace.info/classification/mysticetes/baleine-a-bosse-megaptera-novaeangliae.html

GB


Haut de page