Tricot rayé (Laticauda colubrina)




Description de l’espèce


© Elsa Bonnaud
Tricot rayé
Le Tricot rayé (Laticauda colubrina) est un serpent de la famille des Elapidae. Cette espèce est membre du seul genre de serpent marin ovipare. Ils ont un corps cylindrique pourvu de bandes noires (20 à 65) sous forme d’échelles, ce qui leur permet de grimper sur la terre et sur les arbres de petite taille. Toutefois ils sont bien adaptés au milieu aquatique avec une queue semblable à celle des serpents marins vivipares, ce qui lui permet d’effectuer des mouvements rapides dans l’eau. Ils ont aussi de grands poumons qui leur permettent de passer de longues périodes sous l’eau, des narines qui leur permettent de garder l’eau salée en dehors de leur corps quand ils plongent et des glandes spécialisées dans l’excrétion du sel. La couleur du corps est de couleur jaune ou crème. Les lèvres supérieures sont jaunes. Le reste de la tête est noire.

Mâle : 75 cm
Femelle : 128 cm

Biologie

Ecologie

Le Tricot rayé est une espèce marine mais qui a une reproduction terrestre. Ils fréquentent les mers tropicales aux alentours de petites îles coralliennes, des récifs coralliens et des mangroves, généralement avec un substrat de sable ou de corail. Ils passent le plus clair de leur temps à roder au fond de la mer et sous les fissures de corail à une profondeur comprise entre 1 et 10 m. ceci en raison de la faible perméabilité de cette espèce qui ne lui permet pas de descendre à des profondeurs plus importantes.

Comportement

L’espèce est essentiellement nocturne. On la voit ainsi se déplacer entre la terre et la mer de nuit, mais elle a déjà été observée de jour.

Reproduction

Le Tricot rayé est un serpent ovipare qui a besoin de retourné sur les petits ilots pour pondre leurs œufs. Avant de s’accoupler, les individus se rassemblent par milliers, en hiver, sur des îlots sableux. L'accouplement a lieu dans l'eau, mais la femelle va pondre à terre. Les femelles pondent leurs œufs en été, dans le sable humide.
La taille de la ponte varie suivant la localisation géographique, la femelle pond ainsi de 4 à 20 œufs.
La maturité sexuelle est à 18 mois chez le mâle et 24 mois chez la femelle.

Régime alimentaire

La proie principale de ce serpent est l’anguille mais il se nourrit également de poissons comme les gobies. Ils attrapent leurs proies dans les crevasses des coraux.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

Sa répartition est assez vaste dans le Pacifique (Nouvelle-Guinée, îles du Pacifique, Philippines, Asie du Sud-Est, Sri Lanka et Japon) et est occasionnellement enregistré sur les côtes d’Australie. Cependant aucune population résidente n’a été observée dans ce pays.

L’industrie mondiale du cuir massacre chaque année des millions de serpents aquatiques orientaux. Le cobra de mer est l’une des victimes de ce trafic, notamment aux Philippines. La chasse a été si intensive qu’elle a provoqué le déclin des populations locales.

Bibliographie

Philippa Mantel (1999). Laticauda colubrina. 2 p

GB


Haut de page