Mouette rieuse (Larus ridibundus)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Mouette rieuse
La Mouette rieuse (Larus ridibundus) est un oiseau de la famille des Laridae. Cet oiseau marin est facilement identifiable grâce au bord antérieur de la main blanc.
En plumage nuptial : le dos et le dessus des ailes est gris clair, les primaires sont blanches avec les extrémités noires dessus et sombre dessous. La tête présente un capuchon brun – chocolat et un croissant blanc au niveau de l’œil. Le bec et les pattes sont rougeâtres.
En plumage internuptial : le capuchon sur la tête disparait et laisse place à des taches sombres en arrière des yeux. Le bec et les pattes sont rouges ou brun rouges avec l’extrémité noire.
Il n’y a pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce.

Taille : 37 - 43 cm
Envergure : 94 - 105 cm
Poids : 225 - 350 g

Biologie

Ecologie

La Mouette rieuse se reproduit dans les eaux calmes, généralement peu profondes, les zones humides temporairement inondées avec végétation luxuriante. L’espèce fréquente ainsi les lacs, les lagunes, les ribières lentes, les deltas, les estuaires, les marécages, mais aussi les marais salants, les dunes côtières, les îles. Elle peut également utiliser des sites artificiels comme les étangs, les puits, les canaux, les dunes, les ilots…
En hiver, l’espèce montre une préférence pour les habitats côtiers avec du sable comme les estuaires

Comportement

Cette espèce est migratrice partielle. Les populations du nord de l’aire de répartition sont migratrices, et les populations du sud ont tendance à être sédentaire ou à se disperser que localement. Les individus migrateurs hivernent en Europe de l'Ouest, sur les côtes du nord de l'Afrique et d'Arabie, et sur la côte orientale de l'Asie.
L’espèce est grégaire tout au long de l’année (elle niche en colonies avec parfois d’autres espèces de mouettes ou de sternes) mais a tendance à se regrouper avec de plus gros effectifs en hiver.

Reproduction

La saison de reproduction s’étale d’avril à juillet.
La Mouette rieuse niche en colonies. Le nid est situé sur des touffes de laîches ou de joncs, sur une assise de tiges de roseaux, sur un radeau de végétation, sur des îlots sableux… Le nid est une dépression peu profonde tapissée de végétaux verts.
La femelle pond 3 œufs vert olive mouchetés de brun. L’incubation est assurée par le couple et dure en moyenne 22 à 26 jours. Les jeunes sont nidifuges, ils sont nourris par les deux parents. L’envol a lieu vers l’âge de 35 jours.

Régime alimentaire

La Mouette rieuse est omnivore bien que son régime alimentaire soit composé quasi exclusivement de proies animales. Elle se nourrit ainsi d’insectes, de vers de terre, de têtards, de grenouilles, de mollusques, de poissons morts, de graines, de fruits et de plus en plus, localement, l’espèce se nourrit de déchets. On la retrouve ainsi sur les décharges sauvages ou les centres de stockages des déchets ultimes.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

L’espèce est présente dans les régions tempérées et boréales d'Europe (de la Méditerranée à l'Islande et au sud de la scandinavie) et d'Asie (de la Russie jusqu'au Kamtchatka et à la Chine). En France, l’espèce est présente dans le bassin de la Loire, en Brenne et Sologne, dans le Forez, la Dombes et en Camargue principalement, mais aussi localement en Alsace, Ile de france, dans le Massif central, sur les côtes de la Manche, en Normandie, Bretagne et sur le littoral méditerranéen.

La population mondiale de l’espèce est estimée entre 4,8 et 8,9 millions d’individus. La population nicheuse européenne est estimée entre 1,5 et 2,2 millions de couples. Les plus gros effectifs nicheurs sont situés au Belarus (180 000 à 220 000 couples), République Tchèque (50 000 à 100 000 couples), Danemark (110 000 à 125 000 couples), Estonie (50 000 à 85 000 couples), Finlande (50 000 à 100 000 couples), France (29 000 à 32 000 couples), Allemagne (136 000 à 167 000 couples), Hollande (132 000 à 137 000 couples), Pologne (110 000 à 120 000 couples), Russie (200 000 à 500 000 couples), Suède (75 000 à 125 000 couples) et Royaume-Uni (138 000 couples).

L’espèce est menacée par la pollution des milieux aquatiques, par la collecte des œufs ou encore est sensible à des maladies telles que la grippe aviaire.

Statut

Directive Oiseaux : Annexe II/2
Convention de Berne : Annexe III
Convention de Bonn : Accord AEWA [1999]
Oiseaux protégés : Article 2
Oiseaux protégés : Article 5

Bibliographie

BirdLife International (2009) Species factsheet: Larus ridibundus. Downloaded from http://www.birdlife.org on 15/7/2009

MULLARNEY K., SVENSSON L., ZETTERSTROM D. & GRANT P.J. (2004).- Le guide ornitho. Delachaux et Niestlé. 399 p.

SNOW D.W. & PERRINS C.M. (1998).- The birds of the Western Paleartic. Concise Edition. Oxford University Press. 1832 p.


GB


Haut de page