Goéland brun (Larus fuscus)




Description de l’espèce


© Jérôme Legrand
Goéland brun
Le Goéland brun (Larus fuscus) est un oiseau marin de la famille des laridés. Ce goéland a la tête blanche, le cou blanc ainsi que la poitrine blanche. Ses ailes sont grises foncées à noires. Sa queue est également noire. Les pattes sont jaunes à jaunes orangées. Le bec est de couleur jaune avec une tache rouge sur la mandibule inférieure.

Taille : 51-61 cm
Envergure : 128-148 cm
Poids : 650 - 1000 g

Biologie

Ecologie

L’espèce se reproduit sur les zones côtières, les pentes herbeuses, les dunes de sables, les falaises, les îles rocheuses et les marais salants. On peut également les retrouver à proximité des lacs, des rivières…. En dehors de la saison de reproduction, l’espèce vit essentiellement de pêche côtière et en mer, ainsi que dans les lagunes, les estuaires, les ports et les rivages. Il fréquente également les eaux intérieures comme les grands lacs et les rivières.

Comportement

Le Goéland brun est une espèce migratrice au nord et à l’est de l’Europe, et migrateur partiel en Europe occidentale. L’espèce hiverne en Afrique de l’Ouest. Les oiseaux des populations occidentales se dispersent principalement sur le littoral de la Manche, du golfe de Gascogne, atteignant les côtes du nord-ouest de l'Afrique.

Reproduction

La saison de reproduction de l’espèce commence au mois de mai.
L’espèce se reproduit en colonies sur les côtes et au bord des lacs. Il fait son nid sur le sol ou au bord des falaises. Le nid est construit par les deux parents et est constitué d’herbes, d’algues et de plumes.
La femelle pond deux à trois œufs châtain-olive ou verdâtre clair avec des taches sombres. L’incubation dure en moyenne 27 jours et est assurée par les deux parents. Les jeunes sont nourris par leurs parents pendant une quarantaine de jours. Puis ils prendront leur envol une quinzaine de jours plus tard.

Régime alimentaire

Les Goélands bruns sont omnivores comme la plupart de Laridés : ils se nourrissent d’escargots, de mollusques, de poissons (notamment le hareng de la Baltique), les œufs et oisillons des oiseaux, de petits animaux, de petits fruits mais capturent également de petites proies.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

L’espèce se reproduit uniquement dans le nord et l'ouest de l'Europe, du littoral de la mer Blanche vers l'est à la Norvège et l'Islande, et atteignant au sud l'Espagne et le Portugal. La population européenne est de l'ordre de 300 000 à 350 000 couples, dont 114 000 en Grande-Bretagne et en Irlande, la France (23 000 couples) occupant la cinquième place en termes d'effectifs parmi les pays d'Europe.

Certaines populations de cette espèce ont fortement diminué en raison de la diminution de la disponibilité alimentaire causée par la concurrence et la prédation avec Larus argentatus et Larus marinus, par les changements des régimes de pèche et par la fermeture des sites de décharges à ciels ouverts. La diminution des populations résulte également de l’empoisonnement aux organochlorés et la contamination par les pesticides. L’espèce a également été exploitée pendant la période d’hivernage en Afrique, par la chasse au Danemark et menacée par la collecte des œufs dans la Péninsule ibérique.

Statut de l’espèce

Directive Oiseaux : Annexe II/2
Convention de Berne : Annexe III
Convention de Bonn : Accord AEWA [1999]
Oiseaux protégés : Article 1
Oiseaux protégés : Article 5

Bibliographie

BirdLife International (2008) Species factsheet: Larus fuscus. Downloaded from http://www.birdlife.org on 3/5/2009

GB


Haut de page