Gallinule Poule d'eau (Gallinula chloropus)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Gallinule poule-d’eau
La Gallinule poule-d’eau (Gallinula chloropus) est un oiseau de la famille des Rallidae. C’est un oiseau de taille moyenne, de couleur sombre, possédant une queue assez longue. Le plumage est noir ardoisé, bien que le dessus soit à nuance brune. Il est marqué d’une ligne blanche le long des flancs et ses sous-caudales latérales sont blanches. Le bec est rouge avec la pointe jaune. Elle possède de longues pattes vertes munies de longs orteils.

Taille : 32 - 35 cm
Envergure : 50 - 55 cm
Poids : 250 – 400 g

Biologie

Ecologie

L’espèce fréquente les zones humides d’eau douce, qu’elles soient stagnantes ou courantes. Elle montre une préférence pour les eaux abritées par les forêts, les buissons ou par la végétation émergente. Les habitats appropriés comprennent les rivières, les lacs, les ruisseaux, les canaux, les fossés, les réservoirs, les étangs, les marécages, les marais, les sites inondés de manière saisonnière telles que les plaines, les gravières désaffectées, les rizières, les bassins et parfois les mangroves.

Comportement

Cette espèce est essentiellement sédentaire bien que quelques individus se dispersent localement, mais d’autres individus sont partiellement ou totalement migrateurs dans la partie septentrionale de son aire de répartition en raison de sa vulnérabilité au gel. La plupart des populations du nord se déplacent vers le sud de septembre à décembre, et reviennent sur les sites de nidification de mars à mai. L’espèce reste solitaire la plupart de l’année, même si les adultes peuvent former des groupes au cours de l’hiver

Reproduction

Le nid est situé en bordure de l’eau dans la végétation émergée soit sur la terre ferme un mètre au dessus du niveau d’eau, soit flottant sur une plateforme de branches sur l’eau. Il est moins souvent placé dans la végétation au sol ou dans les buissons bas sur la rive près de l’eau.

La femelle pond 5 à 8 œufs lisses et brillants de couleur blanc cassé ou chamois clair taché de points sombres. L’incubation dure environ 3 semaines. Les poussins sont nidifuges mais sont souvent couvés durant les premières semaines. Ils sont ensuite nourris jusqu’à 6 semaines après l’éclosion.

Régime alimentaire

L’espèce est omnivore et opportuniste. Son régime alimentaire est composé de vers de terre, de crustacés, de mollusques, des adultes et des larves d’insectes (mouches, éphémères, coléoptères et lépidoptères), d’araignées, de petits poissons, de têtards, et parfois d’œufs d’oiseaux. Ils s’alimentent également de matériel végétal comme les algues filamenteuses, les mousses, les parties végétatives de roseaux et de plantes aquatiques, de graines de roseaux, de joncs, de carex…

Répartition géographique - Evolution et état des populations

L'aire de répartition de cette espèce est très vaste, couvrant les Amériques, les Antilles, l'Europe et l'Afrique ainsi que la région malgache, l'Asie du sud et certaines îles du Pacifique.

La population mondiale de l’espèce est estimée entre 3,9 et 8,1 millions d’individus. La population européenne de l’espèce est estimée entre 0,9 et 1,7 millions de couples. Les principales populations de l’espèce sont présentes en Belgique (10 000 à 20 000 couples), en France (100 000 à 400 000 couples), en Allemagne (33 000 à 50 000 couples), en Irlande (20 000 à 100 000 couples), en Italie (80 000 à 120 000 couples), aux Pays-Bas (40 000 à 55 000 couples), en Pologne (10 000 à 20 000 couples), en Roumanie (50 000 à 80 000 couples), en Russie (70 000 à 150 000 couples), en Espagne (90 000 à 120 000 couples), en Turquie (15 000 à 25 000 couples), en Ukraine (40 000 à 66 000 couples) et au Royaume-Uni (270 000 couples).

Cette espèce est susceptible d’être menacée par des maladies telles que la grippe aviaire ou le botulisme, mais aussi par la prédation par le Vison d’Amérique.

Statut

Directive Oiseaux : Annexe II/2
Convention de Berne : Annexe III
Convention de Bonn : Accord AEWA [1999]
Oiseaux protégés : Article 5

Bibliographie

BirdLife International (2009) Species factsheet: Gallinula chloropus. Downloaded from http://www.birdlife.org on 1/8/2009

MULLARNEY K., SVENSSON L., ZETTERSTROM D. & GRANT P.J. (2004).- Le guide ornitho. Delachaux et Niestlé. 399 p.

SNOW D.W. & PERRINS C.M. (1998).- The birds of the Western Paleartic. Concise Edition. Oxford University Press. 1832 p.


GB


Haut de page