Faucon pèlerin (Falco peregrinus)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Faucon pèlerin
Le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) est un oiseau de la famille des Falconidae. Ce faucon a le dessus de couleur gris ardoise avec le dos, le croupion et les sus-caudales gris-bleu plus clair. Le dessous est blanc avec le bas de la poitrine et le ventre finement barrés de noir. Le haut de la poitrine, la gorge et les joues sont blanches, mettant bien en valeur la calotte et la large moustache, noires. La femelle est plus grande et plus lourde que le mâle.

Taille : 38 – 46 cm (mâle), 46 – 54 cm (femelle)
Envergure : 90 – 100 cm (mâle), 104 - 113 cm (femelle)
Poids : 600 à 750 g (mâle), 900 à 1300 g (femelle)

Biologie

Ecologie

Le Faucon pèlerin fréquente les territoires découverts. Il niche principalement sur les falaises rocheuses du bord de mer jusqu’en montagne. On le rencontre ainsi de 0 à 2000 m d’altitude. Depuis peu, cette espèce niche également sur des sites artificiels, tels que châteaux d’eau, cheminées de centrales électriques et nucléaires, cathédrales, carrières, etc.

Comportement

Le Faucon pèlerin est sédentaire en Europe centrale et en Europe de l'Ouest. Les jeunes eux se dispersent, vagabondant dans toutes les directions. En revanche, les oiseaux nordiques (Scandinavie) migrent pour hiverner, à partir du Sud de la Suède jusqu’à l’Afrique du Nord, principalement en plaine et sur les régions côtières.

Les faucons pèlerins ne sont pas des animaux grégaires. Même dans les zones avec des populations relativement importantes, les nids restent généralement à 1 km au moins les uns des autres et souvent beaucoup plus. La taille des territoires varie avec la disponibilité en nourriture.

Reproduction

Le Faucon pèlerin niche essentiellement sur des falaises, plus rarement sur des arbres, des structures ou des bâtiments élevés. L’espèce occupe le même abri d’une année à l’autre, ils peuvent toutefois changer d’aire mais ils occupent le même territoire. Ce faucon ne construit pas de nids, il utilise des anfractuosités rocheuses orientées au soleil.
La femelle pond deux à cinq œufs entre avril et juin, avec une baise claire et fortement tachetée de brun-rouge. L’incubation est assurée essentiellement par la femelle (grâce à sa taille plus importante) mais peut être assurée également par le mâle quand cette dernière quitte le nid. L’incubation dure de 28 à 32 jours. Une ponte de remplacement est possible si les œufs sont perdus rapidement.
Les jeunes sont capables de voler au bout de 35 à 45 jours. En moyenne, ils sont 1 ou 2 à survivre jusqu'à cette étape. Après l'envol, les parents apprennent aux jeunes à chasser, en volant à leur côté avec une proie morte dans leurs serres, puis en la lâchant, jusqu'à ce que les jeunes arrivent à la toucher. Cette phase d'apprentissage, pendant laquelle le jeune reste encore dépendant de ses parents pour la nourriture, peut durer de 6 à 9 semaines, après quoi les jeunes se séparent des adultes.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire du Faucon pèlerin est composé presque exclusivement d’oiseaux, mais il peut être complété certaines fois de petits animaux terrestres. Les proies sont principalement des oiseaux de taille moyenne (corneilles, pies, geais, étourneaux, grives, merles, mouettes, pigeons,…) qu’il attaque en plein vol. Toutefois sa robustesse lui permet de s’attaquer également à des espèces de grande taille comme les hérons.

La période de chasse est scindée à deux périodes de la journée : le début et la fin de journée. Après avoir repéré sa proie grâce à son regard extrêmement perçant, il la surprend généralement en effectuant une attaque en piqué. Lors de ce dernier, il atteint généralement des vitesses comprises entre 130 et 184 km/h.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

Le Faucon pèlerin peut être rencontré quasiment sur tous les continents de la planète. Il n’est absent que de l’Antarctique et de quelques archipels océaniques. En France, le Faucon pèlerin sédentaire est surtout présent sur les reliefs montagneux : Vosges, Alpes, Pyrénées et Massif central. On le trouve plus ponctuellement sur les falaises de la Bretagne, de la Picardie et de la Normandie. Les faucons pèlerins nordiques hivernant en France sont plus dispersés sur le territoire, mais leur nombre est moins important.

La population mondiale de l’espèce est estimée à 1,2 millions d’individus. La population nicheuse européenne est estimée entre 12 000 et 25 000 couples. Les principaux effectifs sont présents en Autriche (200 à 250 couples), en Croatie (160 à 200 couples), en France (1100 à 1400 couples), en Allemagne (620 à 640 couples), en Grèce (200 à 250 couples), en Irlande (320 à 350 couples), en Italie (787 à 991 couples), en Norvège (350 à 500 couples), en Russie (1000 à 1200 couples), en Espagne (2400 à 2700 couples), en Suisse (200 couples), en Turquie (1500 à 3000 couples) et Royaume-Uni (1400 couples).

Les principales menaces actuelles sont la chasse (dans les pays où elle n'est pas réglementée, comme dans certains pays africains), le braconnage (là où la chasse est réglementée, on retrouve régulièrement des faucons tués par des chasseurs) et le dérangement de ses zones de reproduction par les loisirs modernes en falaises (escalade, parapente, deltaplane…).

Statut de l’espèce

Règlement communautaire CITES : Annexe A
Directive Oiseaux : Annexe I
Convention de Bonn : Annexe II
CITES (Convention de Washington) : Annexe I
Oiseaux protégés : Article 1

Bibliographie

BirdLife International (2009) Species factsheet: Falco peregrinus. Downloaded from http://www.birdlife.org on 12/9/2009

GB


Haut de page