Aigrette dimorphe (Egretta dimorpha)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Morphe blanc d’Aigrette dimorphe
L’Aigrette dimorphe (Egretta dimorpha) est un oiseau de la famille des Ardéidés. Il existe trois morphes pour cette espèce : une forme blanche, une forme grise clair et une forme gris foncé. Les individus foncés ont en règle générale la gorge blanche et souvent des taches alaires blanches. Le bec et les pattes sont toujours noirs quelque soit la forme. De même, les pieds et les orteils sont toujours jaunes.


Biologie

Ecologie

L’Aigrette dimorphe est principalement côtière et fréquente surtout le littoral marin, montrant une préférence les bancs de vase, les plages de sable, les côtes rocheuses, les ilots de récifs coralliens, les mangroves et les estuaires. A Madagascar, on la rencontre dans toutes les zones humides aux eaux peu profondes avec une prédilection pour les eaux saumâtres. Mais on la rencontre également au niveau des étangs, des lacs, des lagunes, des canaux d’irrigation, les prairies inondées et les marais. Les rizières sont devenues des zones d'alimentation extraordinairement importantes dans quelques régions.

Comportement

Cette espèce est strictement sédentaire. Elle reste sur ses zones de nidification durant toute l’année.
Elle est souvent rencontrée de jour seul ou en couple, et rarement en petits groupes (l’observation de groupes est plus fréquente lorsque la nourriture est abondante). La nuit, les individus se reposent dans les arbres en groupes.

Reproduction


© Gérald Berger
Morphe gris d’Aigrette dimorphe
L’Aigrette dimorphe niche en colonies (parfois mixtes) sur des nids construit de branches entrelacées et de brindilles, dans des arbres ou des arbustes (buissons, roseaux), mais aussi parfois au sol sur des corniches ou des épaulements rocheux. Les nids sont toujours situés près de l’eau. Le nid est construit par les deux parents. Dans les colonies denses, les nids peuvent être distants de moins de deux mètres.
La femelle pond deux œufs que les adultes incuberont pendant 21 à 25 jours.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire de cette espèce se compose de poissons, des crabes, de grenouilles, d’escargots et de coquillages, ainsi que d’insectes aquatiques. Elle peut aussi s’alimenter de reptiles, d’amphibiens, de petits mammifères et de petits oiseaux.
Les techniques d’alimentation varient énormément selon l’habitat et la disponibilité des proies. Le territoire d’alimentation est défendu contre les intrusions.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

Elle est présente en Afrique orientale (depuis le sud du Kenya jusqu'au nord du Mozambique), à Madagascar et sur les îles Eparses.
Les effectifs mondiaux de l’espèce n’ont pas été estimés.
Les colonies de nidification sont affectées par les villages à Madagascar.

Statut de l’espèce

Aucun statut de protection en Europe

GB


Haut de page