Coucou geai (Clamator glandarius)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Coucou geai juvénile
Le Coucou geai (Clamator glandarius) est un oiseau de la famille des Cuculidae. C’est un coucou de taille moyenne avec des ailes plus larges et moins pointues que celles du Coucou gris. Les parties supérieures sont brin foncé tachetées de blanc, les parties inférieures sont blanc crème chez les adultes et jaune roussâtre chez les jeunes. La calotte est gris argentée avec une nette huppe à l’arrière. Les rémiges sont brun-noir à pointe blanche. La queue longue est brun foncé terminée de blanc.

Taille : 38 - 40 cm
Envergure : 58 - 66 cm
Poids : 140 – 170 g

Biologie

Ecologie

Le Coucou geai fréquente surtout les landes arborées, de préférence avec bosquets de chênes-lièges ou de pins parasols. Il est aussi présent dans les vergers, les plantations d'oliviers ou d'amandiers et même dans le vignoble pourvu qu’il soit parsemé de quelques haies.

Comportement

Le Coucou geai est un visiteur d'été d'une bonne partie de l'Europe du Sud. C’est un des migrateurs les plus précoces, les premiers individus arrivent dès la fin février. Les adultes quittent leur site dès le mois de juin et les jeunes en août-septembre pour hiverner en Afrique de l’Ouest, entre le Sahara et l’équateur.

Reproduction

La période de nidification intervient entre mi-avril et mi-juin. Le Coucou-geai possède les mêmes mœurs parasitaires que le Coucou-gris mais à quelques différences près. Il ne parasite que la Pie bavarde. Le jeune n'expulse pas du nid les œufs et les jeunes de ses parents adoptifs, comme le fait couramment le Coucou-gris et grandit en compagnie de ceux de l'espèce hôte.
En une saison, la femelle Coucou geai peut pondre jusqu'à 18 œufs qui imitent ceux des espèces hôtes et jusqu'à huit dans le même nid. L'incubation par les parents adoptifs dure de 12 à14 jours. Les jeunes sont nidicoles et prennent leur envol entre 16 et 24 jours. L'émancipation complète se produit au bout de 24 jours.

Régime alimentaire

Le régime alimentation des adultes est composé de chenilles processionnaires des pins dont ils font une grosse consommation. Les jeunes capturent divers insectes, des larves et quelques mollusques.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

Son aire de répartition s'étend sur l'Europe du Sud, l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient et l'Afrique subsaharienne. En Europe, l’espèce niche en Espagne, au Portugal, en France, en Italie et à la frontière gréco-turque. En France, le Coucou-geai est une espèce méridionale dont les effectifs les plus importants sont localisés sur le pourtour méditerranéen.

La population mondiale de l’espèce est estimée entre 500 000 et 5 millions d’individus. La population européenne est estimée entre 58 000 et 77 000 couples. Les pays abritant l’espèce sont la Bulgarie (0 à 5 couples), la Croatie (3 à 4 couples), Chypre (400 à 4000 couples), France (250 à 600 couples), Grèce (10 à 20 couples), Italie (10 à 15 couples), Macédoine (5 à 10 couples), Portugal (500 à 1500 couples), Espagne (55 000 à 64500 couples) et Turquie (2000 à 6000 couples).

Les effectifs européens de l’espèce sont stables.

Statut de l’espèce

Convention de Berne : Annexe II
Oiseaux protégés : Article 1

Bibliographie

MULLARNEY K., SVENSSON L., ZETTERSTROM D. & GRANT P.J. (2004).-Le guide ornitho. Delachaux et Niestlé. 399 p.

SNOW D.W. & PERRINS C.M. (1998).- The birds of the WesternPaleartic. Concise Edition. Oxford University Press. 1832 p.

GB


Haut de page