Canard chipeau (Anas strepera)




Description de l’espèce


© Gérald Berger
Canard chipeau
Le Canard chipeau (Anas strepera) est un oiseau de la famille des anatidés. Ce canard de surface a des couleurs ternes. Le mâle est gris avec un croupion noir et le ventre blanc. Sur son aile, on peut voir du noir, du blanc, du roux qu'on peut remarquer au repos ou en plein vol. Le bec est gris. La femelle ressemble à la femelle du canard colvert mais elle est plus petite. Le bec a des côtés orange et le ventre est blanc. Le plumage est marron finalement tachetée de noir (marron gris).

Taille : 46 - 56 cm
Envergure : 84 - 95 cm
Poids : 650 - 900 g

Biologie

Ecologie

L’espèce fréquente les marais, les étangs et les lacs d’eau douce peu profonds et eutrophes, les prairies de plaines, les eaux à faible débit avec une végétation abondante des îlots d’herbes fournissant une couverture pour le nid. On peut également la retrouver sur les marais et les lacs alcalins, les réservoirs, les marais côtiers, les estuaires, les deltas et les lagunes. Son aire de reproduction se situe au-dessus de 400 de latitude et son aire d'hivernage entre 20 et 400 m.

Comportement

L’espèce est fortement migratrice dans les pays au nord de son aire de répartition bien qu’elle soit sédentaire dans les pays tempérés où elle se reproduit. Les mâles quittent les sites de nidification au début du mois de juillet (un mois avant les femelles et les jeunes). Le retour des oiseaux s’effectue de mars à avril, bien que le calendrier varie suivant la localisation géographique. Il hiverne en Europe de l' ouest.

Reproduction

La saison de reproduction de l’espèce commence en avril-mai avec la ponte des œufs.
Le nid est dissimulé sous un dense amas d’herbes et de feuilles dans la végétation épaisse (ortie, carex,…), dans un buisson épais ou dans les hautes herbes au bord de l’eau. L’espèce montre une préférence pour la végétation herbacée dense et sèche. L’espèce n’est pas coloniale mais dans certaines îles à fortes concentrations, les nids peuvent être voisins de 5 m
La femelle pond 8 à 11 œufs couleur crème dont elle va assurer l’incubation pendant 24 à 26 jours. L'envol des jeunes a lieu à partir de 45 jours.

Régime alimentaire

L’espèce est principalement herbivore. Son régime alimentaire est composé de graines, de feuilles, de racines et de tiges de plantes aquatiques. Il peut également s’alimenter de céréales. Le Canard chipeau peut également se nourrir d’une petite quantité de matière animale au cours de l’hiver comme des insectes, des mollusques, des annélides, des amphibiens et des petits poissons.

Répartition géographique - Evolution et état des populations

La zone de répartition principale du canard chipeau se trouve en Europe de l’Est, en Asie et en Amérique du Nord. C’est un nicheur rare et très localisé en France comme en Belgique (région d'Anvers), il est présent surtout dans les grandes zones d'étangs (Lorraine, Dombes, Forez, Camargue, Sologne, Brenne).

La population mondiale de l’espèce est estimée entre 3,2 et 3,8 millions d’individus. La population européenne de l’espèce est estimée entre 60 000 et 96 000 couples. Les principales populations européennes sont situées au Belarus (1000 à 1500 couples), en Belgique (1100 à 1200 couples), en République Tchèque (1800 à 2500 couples), en Allemagne (2700 à 5000 couples), au Pays-Bas (6000 à 7000 couples), en Pologne (2000 à 2200 couples), en Roumanie (3500 à 5000 couples), en Russie (32 000 à 55 000 couples), en Espagne (2500 à 3900 couples) et en Turquie (2000 à 3000 couples).

L’espèce est menacée par les pollutions et par les dérangements liés aux activités récréatives sur les zones d’eau douce. Elle souffre également de l’ingestion du plomb de pêche et de chasse, de la prédation des nids par le vison d’Amérique (Neovison vison). Enfin l’espèce est sensible à des maladies telle que la grippe aviaire. Cette espèce est chassée dans la plupart des pays de son aire de répartition, et les œufs sont encore récoltés dans certains pays comme en Islande.

Statut de l’espèce

Directive Oiseaux : Annexe II/1
Convention de Berne : Annexe III
Convention de Bonn : Annexe II
Convention de Bonn : Accord AEWA [1999]
Oiseaux protégés : Article 5

Bibliographie

MULLARNEY K., SVENSSON L., ZETTERSTROM D. & GRANT P.J. (2004).-Le guide ornitho. Delachaux et Niestlé. 399 p.

SNOW D.W. & PERRINS C.M. (1998).- The birds of the WesternPaleartic. Concise Edition. Oxford University Press. 1832 p.

GB


Haut de page